Ligue 1 - 14ème j. | Les notes de Paris SG - Nantes (3-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match :  Lafont (7) : Si l’on retire les deux premiers buts parisiens (2’) (81’) encaissés, disons-le, sur un coup de chance pour les parisiens, le gardien nantais a été imperturbable en particulier en première période. Grâce à son sang froid louable dont il a fait preuve vis-à-vis des individualités parisiennes, il remporte au total 6 face-à-face ,la majorité contre Messi et Mbappé et 1 en seconde période face à Hakimi. Malheureusement pour lui, sa performance du jour n’aura pas suffi à sauver son équipe du naufrage face à une formation adverse beaucoup plus percutante dans le jeu. 

 

Paris Saint Germain (4-3-3)

 

Navas (4,5) : Assez peu sollicité durant cette rencontre notamment grâce à un solide bloc défensif instauré par ses coéquipiers, c’est finalement sa sortie sur carton  rouge (64’) écopé sur une sortie brutale de sa surface sur Blas que l’on retiendra.

Hakimi (6) :  Encore des imperfections défensives mais un rendu offensif satisfaisant. En première période, l’international marocain a grandement participé dans la recherche de solutions pour lancer le jeu de son équipe vers l’avant. Il prend en charge la plupart des tirs en touche qu’il effectue correctement. De plus, il a su assurer une bonne gestion de ses déplacements sur son couloir droit avec de belles montées en profondeur dont une intervention déterminante (87’) où il vient distraire le canaris Girotto qui permet à son partenaire Messi de confirmer sur un but tiré du pied gauche.

Kehrer (6) :  Une prestation marquée par une solidité défensive. Souvent opposé à Muani, il perd son duel de vitesse face à lui (14’) mais gagne dans la récupération de balle grâce à une intervention clairvoyante (53’).  

Diallo (5,5) : Le défenseur à été plutôt à son aise dans son match durant lequel il a formé une robuste charnière parisienne avec Kehrer. 

Bernat (5,5) : Auteur de nombreuses sorties de balles qui permettent la distribution de corner pour son équipe, il s’est montré impliqué dans la construction offensive du jeu parisien avec à certains instants des maladresses dans le contrôle du ballon.

Verratti (6) : L’international italien a été un acteur indispensable dans la transition du ballon du bas vers le haut du terrain. Il a énormément apporté dans l’orientation des passes dans l’entrejeu. Remplacé par Wijnaldum (74’).

Paredes (5,5) :  Il a fait autant qu’il a pu pour soutenir sa défense et a su apporter sa pierre à l’édifice offensif de sa formation avec son tir en volée déviée par Mbappé qui permet l’ouverture du score (2’). Remplacé par Danilo (88’).

Gueye (5,5) : Le milieu de terrain sénégalais a représenté une vraie valeur ajoutée dans l’appui de l’attaque parisienne avec une contribution défensive notable notamment avec cette sortie de corner à la 13’.  

Messi (6) : Soutenu par tous ses coéquipiers, la Pulga à enchaîné les initiatives offensives et les tentatives ratées comme l’illustre cette action à la 83’ ou il cherche à provoquer avec succès l’erreur de la part des canaris qui débouche sur un coup franc frappé trop haut. C’est seulement à la 87 ‘que ses efforts portent leurs fruits sur un contre initié avec Hakimi à ses côtés qu’il concrétise sur un but tiré du pied gauche. 

Mbappé (6,5) : Comme à son habitude, le génie parisien a fait parler son efficacité avec ce but marqué d'entrée de jeu (2’) sur une sublime déviation. Il a mis de la vitesse et de la percussion dans ses courses qui lui ont malgré tout pas permis de confirmer son action décisive en début de match. Il n’en reste pas moins que l’international français à confirmé sa bonne forme bien exploitée durant cette trêve internationale.

Neymar (6) : L’attaquant brésilien s’est montré très inspiré dans la création d'opportunités avec des contres ingénieux qui lui ont permis d'exploiter ses talents techniques et d'entraîner avec lui ses deux autres coéquipiers offensifs. Malheureusement pour lui, il est contraint de quitter le terrain à la 66’ suite au carton rouge reçu par son gardien et laisse place à Rico dans les cages parisiennes.

 

  FC Nantes (4-2-3-1)

 

Lafont Voir ci-dessus. 

Fabio (5,5): Le latéral brésilien a contribué offensivement avec quelques projections vers l’avant sans pour autant se montrer décisif. Remplacé par Merlin (57’).

Castelletto (5,5):  Quelques difficultés dans le marquage qu’il réussit à contrebalancer avec de bonnes interventions dans la récupération de balle.

Girotto (6,5): Il a sans doute été le pilier de cette défense nantaise avec de bonnes interceptions et relances de balles. Sans oublier une belle solidité physique dans ses interventions en sauvetage (24’) (51’).  

Corchia (5) : Malgré son implication défensive, il a eu beaucoup de mal à gérer les déambulations dans sa surface de Neymar et Mbappé avec qui il perd d’ailleurs un duel de vitesse (24’). Remplacé par Appiah (42').

Chirivella (5,5): Un match correct pour le milieu espagnol. Il s'est démené pour apporter tant offensivement que défensivement mais à manqué de rigueur dans ses actions avec un certains nombres de pertes de balle.  

Moutoussamy (6) : Sa prestation est enjolivée par une belle implication dans la récupération de balle et la transmission de cette dernière vers l’avant. Il a été la plaque tournante de sa formation mais a souvent été pris en sandwich par Paredes a l'avant et Verratti à l’arrière ce qui lui a valu de subir pas mal de contres dans son dos. Remplacé par Cyprien (79’).

Blas (6) :  Un travail offensif sérieux mené mais un manque de puissance dans ses frappes face aux filets lui a fait défaut pour être décisif (45’) (61’). 

Kolo-Muani (6,5) : Il marque son 4ème but de la saison qu’il initie sur une magnifique reprise de la tête avant de finaliser sur une talonnade (76’). Globalement, il a été lucide dans ses déplacements entre les lignes. Toutefois, une prise de risque dans ses projections vers l’avant aurait été la bienvenue pour compléter sa bonne prestation.

Coulibaly (4,5):  Un manque de participation dans la proposition de solution avec très peu d'appels en profondeur et il rate toutes les rares occasions qui se présentent à lui (50’) (52’). Remplacé par Bukari (57’).

Coco (6) : Il est l’acteur primordial dans la réalisation des contres nantais avec de belles montées vers l’avant. Remplacé par Geubbels (78’).