Ligue 1 – 13ème j. | Les notes de Toulouse – Amiens (0-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Gurtner (7,5) : Oui, le portier d’Amiens n’a été sollicité que pendant la première demi-heure et dans les 5 dernières minutes. Mais alors quelle première demi-heure. Impressionnant de solidité sur sa ligne et jouant de réussite dès la deuxième minute lorsque Gradel touche la transversale, Gurtner a joué un rôle déterminant avant que son équipe trouve la faille. C’est aussi lui qui a été infranchissable au moment de conclure.

 

 

Toulouse FC

Reynet (4) : Que ce doit être frustrant d’être le gardien du TFC cette saison. Il y a des soirs ou votre défense vous abandonne et vous prenez des vagues. Et il y a des soirs comme celui-ci ou vous prenez un but sur la seule frappe cadrée du match. Vous pouvez être un des meilleurs gardien du championnat mais quand rien ne sourit, rien ne va. Il n’a rien pu faire sur la seule frappe cadrée par Amiens.

Moreira (6) : De plus en plus intéressant, la recrue toulousaine a mis du temps à faire son apparition dans l’équipe première mais depuis il ne la quitte plus. Parfait dans ses replis défensifs, il n’a pas laissé d’espaces dans son dos alors qu’il a été très actif sur le plan offensif. Sa qualité de centre a apporté quelque chose en plus.

Amian (6) : Lui monte en puissance ces dernières semaines. Todibo sanctionné pour ses caprices salariaux, c’est Amian qui est replacé dans l’axe alors qu’on attendait Fortes. Très solide prestation que ce soit dans ses interventions aériennes ou à terre. Il a couvert les ballons en profondeur à plusieurs reprises, se signalant par sa belle pointe de vitesse.

Jullien (5,5) : Peut-être que les attaquants adverses ne l’ont pas vraiment sollicité mais après ses dernières prestations catastrophiques, il s’est sans aucun doute rassuré ce soir.

Moubandje (5) : Il n’a pas pu se montrer offensivement comme il l’avait fait lors des dernières sorties. Très discret, il n’a pas eu grande chose à effectuer non plus sur le plan défensif.

Cahuzac (4,5) : Pas meilleur que son compère ou trop peu, l’expérimenté corse n’a plus la même influence sur le jeu toulousain que la saison passée. Il a vraiment du mal à se situer, et malgré ses efforts dans le repli défensif on ne le sent pas aussi serein qu’à l’accoutumée.

Sidibé (4) : En difficulté en première période, il a commis de nombreuses fautes dans ses duels. Trop souvent en retard sur le porteur de balle, il manque encore clairement d’expérience pour évoluer à ce niveau. Son carton jaune et le score a poussé son entraîneur à le sortir après le retour des vestiaires. Remplacé par Dossevi (57′).

Garcia (5,5) : Difficile de juger la prestation du meneur de jeu espagnol. Il n’a pas manqué son match mais n’a pas non plus été décisif. Sur courant alternatif, il a été capable de trouver de superbes trajectoires de passes comme de disparaitre pendant plusieurs dizaines de minutes. Assez inexplicable, mais il doit encore gagner en constance pour peser constamment dans le jeu.

Durmaz (6,5) : Enfin ! Le Suédois a enfin profité de sa titularisation pour marquer des points auprès de son entraîneur. Très incisif et désireux de prendre les espaces, il a été l’électron libre toulousain. Il a été de tous les bons coups de son équipe. Une très bonne prestation dans sa globalité.

Gradel (7) : On a retrouvé le capitaine toulousain. Trop personnel et pas assez disponible sur les derniers matchs, il a été bien plus disponible ce soir. Mais surtout bien plus altruiste. Si son but refusé laisse quelques doutes, il a pesé sur la défense. Il a manqué de réussite à l’image de sa frappe enroulée qui s’est écrasée sur la transversale en début de match. Il a fait face à un Gurtner en grande forme.

Leya Iseka (4,5) : Très discret sur le plan offensif, il faut avouer qu’il n’a pas été récompensé de ses multiples appels dans la profondeur. Ses coéquipiers ont beaucoup cherché le jeu sur des passes courtes et n’ont jamais essayé de trouver leur attaquant dans le dos de la défense sur des ballons un peu plus long. La frustration était logique lors de sa sortie. Remplacé par Mubele (79′).

 

Amiens SC

Gurtner (7,5) : Voir ci-dessus.

Krafth (3,5) : Il a quand même beaucoup souffert face aux assauts toulousains. Si le score ne reflète pas la physionomie de la partie, il ne reflète pas non plus le calvaire qu’il  vécu notamment face à Gradel mais aussi Durmaz à quelques reprises.

Adenon (5,5) : C’est souvent lui qui a stoppé Gradel en second rideau. Il n’a pas souvent été débordé par l’ailier toulousain qui a du changer de zone et jouer plus dans l’axe pour être plus dangereux.

Gouano (4,5) : Si Leya Iseka n’a pas été très présent dans ce match, ce sont les autres offensifs toulousains qui ont été dangereux. Et il a souvent été mis en danger sur les multiples centres et actions toulousains en première période. Blessé, il est remplacé par Otero (55′).

Dibassy (6) : Comme Adenon, il a effectué un travail souvent défensif en second rideau.

Lefort (5) : Si Durmaz n’a pas beaucoup joué de ce côté c’est Moreira qui l’a fait souffrir puis Dossevi en fin de match. A l’image de son compère de l’autre côté, il a connu des difficulté à contenir les montées adverses.

Monconduit (6) : Lui aussi a été très précieux, mais absolument pas dans la moitié de terrain adverse. Impeccable défensivement, il a porté soutien à sa défense pendant toute la partie. Irréprochable dans son attitude, il a largement contribué à maintenir le score.

Blin (6,5) : Quel pied de nez d’Alexis Blin ! Mis au placard par le TFC la saison dernière, le milieu défensif a été prêté cet été à Amiens. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas manqué les retrouvailles avec Toulouse. Excellent dans l’entre-jeu, il a été très précieux à la récupération. Bien plus que les toulousains qui pourtant sont encore à Toulouse, eux. En offrant l’ouverture du score à Amiens sur une frappe imparable, il a montré qu’il savait aussi se montrer décisif. Il n’a d’ailleurs pas célébré son but, beau geste.

Gnahoré (4) : Malheureusement pour lui son équipe n’a pas été très présente sur le plan offensif. Voire même pas du tout. Il a traversé ce match sans vraiment y être impliqué.

Ganso (6) : Le Brésilien est encore trop timide dans ses prises de décisions et dans le jeu amiénois. On sait de quoi il est capable techniquement et c’est pour ça qu’on en attend plus de sa part. Il n’ose pas encore assez prendre le jeu à son compte. Remplacé par El Hajjam (71′).

Ghoddos (6) : Une belle pointe de vitesse, un physique intéressant et des appels tranchants. S’il n’a pas eu les ballons pour s’exprimer devant le but, il a su trouver comment se démarquer et gêner la défense toulousaine. Remplacé par Mendoza (81′).

 

 

Benoît Castéla

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.