Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 13ème j. | Les notes de Nice – Bordeaux...

Ligue 1 – 13ème j. | Les notes de Nice – Bordeaux (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Youcef Atal (7): L’international Algérien a été énorme ce soir. Titularisé en tant que latéral droit en première période, il a profité de son entente avec Adam Ounas dans le couloir pour se montrer très dangereux. Il délivre un centre parfait pour Lees-Melou et s’est offert sa première passe décisive depuis son arrivée au Gym à l’été 2018. Dans une seconde période pénible pour les Niçois, et au cours de laquelle il a été repositionné plus haut sur le terrain, il aura été la seule véritable menace pour la défense de Bordeaux. Il a marqué cette rencontre par sa folie et sa vitesse qui ont fait mal aux Girondins. Il a la balle de match mais sa tête plongeante est passée à côté des buts.

 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (6): Même si Bordeaux a globalement dominé, il n’a pas été grandement sollicité. Il réalise cependant un arrêt de classe sur une tentative de Tchouaméni, puis dans la continuité devant Briand. Il plonge du bon côté sur le penalty de ce dernier sans pouvoir l’arrêter. Sa dernière intervention est plutôt facile face à une frappe lointaine d’Otavio.

Nsoki (6,5): Il réalise une rencontre presque impeccable, il a remporté presque tous ses duels face à François Kamano, excepté sur l’action qui amène le penalty des Girondins. Pour un retour à la compétition après un mois et demi d’absence, cela reste très prometteur pour la suite.

Dante (6): Il retrouve petit à petit ses sensations, après une blessure à la cheville fin août. Il y a du mieux défensivement de la part du Gym. Cependant, son jeu long n’a pas été une franche réussite.

Hérelle (6): Après un début de saison compliqué, il monte lui aussi en puissance, avec des interventions défensives rassurantes. Si Nice veut remonter au classement, il faudra que l’ancien troyen continue d’afficher sa solidité.

Atal (7): Voir ci-dessus.

Cyprien (5,5): Il participe à l’ouverture du score niçoise, avec une passe sur le côté pour Atal. Globalement, c’est un ensemble correct de sa part même si on aurait aimé le voir guider le jeu de l’OGC Nice, trop inoffensif durant ce match.

Lees-Melou (6,5): L’ancien Dijonnais enchaîne les bonnes performances. Déjà très en vue au Mans malgré la défaite et contre Reims, il a marqué son premier but de la saison de la tête, en profitant d’un centre parfait de Youcef Atal. Il a énormément donné pour son équipe.

Danilo Barbosa (6): Le Brésilien a été l’homme de l’ombre ce soir. Il s’est beaucoup battu au milieu du terrain malgré la pression bordelaise. Il a de plus remporté la plupart de ses duels et subi plusieurs fautes.

Ganago (4,5): Le jeu niçois a penché du côté des deux Algériens du Gym. Du coup, on ne l’a pas énormément vu en position offensive ce soir. Remplacé par Patrick Burner (46′, 5,5), qui n’a pas hésité à apporter offensivement malgré le peu de situations que Nice a pu avoir après le repos. Défensivement, il n’a pas été embêté par Hwang.

Ounas (6): Physiquement, il a bien tenu après une absence de plus d’un mois. Auteur d’une bonne entame, symbolisée par une technique au-dessus de la moyenne, il a peu à peu baissé de rythme, ce qui est logique car c’était son retour. On notera sa passe cachée pour Kasper Dolberg non convertie par celui-ci. Remplacé par Myziane Maolida (79′), qui a réalisé une entrée correcte, il a eu le temps de tirer au but, malgré le fait que Costil ait bien sorti sa tentative.

Dolberg (3): Les semaines se suivent et se ressemblent pour le Danois. Rarement servi dans les bonnes conditions, il a tout de même une bonne possibilité dès le début du match mais sa frappe était trop molle pour inquiéter Costil. Il se retrouve par la suite face à ce dernier mais tergiverse trop. La suite fut difficile pour lui. Il a couru dans le vide et s’est complètement éteint.

 

Bordeaux (3-4-3):

 

Costil (5,5): Comme son homologue niçois, il n’a pas eu énormément de travail. Il est battu sur la première occasion niçoise de la partie. Derrière, il doit intervenir devant Dolberg, Atal puis Myziane Maolida.

Benito (5,5): On n’a très rarement vu un latéral ou piston gauche toucher autant de ballons et avoir autant d’impact dans le jeu d’une équipe. Il a profité de la domination bordelaise pour épauler un Hwang transparent et proposer des solutions de centre. Cependant, il a eu du mal face à Atal défensivement. Il laisse d’ailleurs à ce dernier tout le loisir d’ajuster sa remise dans la surface parfaitement conclue par Lees-Melou.

Jovanovic (5,5): Mis à part son carton jaune récolté trop rapidement, il a su rester concentré pour ne pas handicaper son équipe. Il n’a pas eu à s’employer devant Ganago, et a bien résisté à Atal lorsque celui-ci était plus haut sur le terrain.

Koscielny (6): Une nouvelle fois, il a fait parler son expérience. Il a complètement gagné son duel avec un Kasper Dolberg en grande  difficulté et qui n’a pas eu énormément de solutions ce soir. Il se fait prendre par le centre tendu d’Atal pour Lees-Melou mais dans l’ensemble sa prestation fut de bonne qualité.

Mexer (6): L’ancien Rennais a rendu une copie intéressante. Il n’a presque pas perdu le ballon et a été très autoritaire défensivement. Seul point noir: il est en retard par rapport à Lees-Melou qui ouvre le score avant la demi-heure de jeu.

Kamano (4,5): Hésitant en début de partie, il s’est heurté à un très bon Stanley Nsoki. Il ne s’est pas découragé pour autant et a su pousser à la faute l’ancien Parisien dans sa propre surface. Il doit en revanche poursuivre ses efforts à un poste qu’il continue de découvrir semaine après semaine. Remplacé par Josh Maja (83′).

Tchouaméni (5,5): Une première période intéressante, où il effectue un bon pressing sur la défense niçoise qui a eu du mal à ressortir le cuir. Il a été le premier à véritablement mettre en danger Benitez. Il a été un peu plus discret dans le second acte malgré une grosse débauche d’énergie.

Otavio (6,5): La plaque tournante des Girondins a encore été très précieuse. Dans une rencontre dominée par son équipe, il a eu un rôle important à la récupération et dans la construction du jeu. Il a touché plus de 100 ballons sur la pelouse de l’Allianz Riviera et il s’est procuré l’une des dernières situations de Bordeaux, en obligeant Benitez à se coucher pour capter le ballon.

Hwang (3,5): Très bon le week-end dernier face à Nantes, dans un match au cours duquel il a marqué, l’international Coréen a cette fois déçu. Très peu en vue, il n’a pas pesé offensivement et n’a pas été en réussite lorsqu’il a été trouvé par ses coéquipiers. Remplacé par Samuel Kalu (70′), qui n’a pas proposé grand chose après son entrée.

De Préville (4,5): Des efforts et de la disponibilité, comme à son habitude. Néanmoins, et si l’on excepte son coup-franc au début du match qui est passé au-dessus, il ne s’est pas créé d’occasions et a été contraint de jouer plus bas pour exister. Remplacé par Youssef Aït-Bennasser (88′).

Briand (5,5): Il a testé Walter Benitez à bout portant mais le portier argentin est bien entré dans son match. Il n’a cependant pas laissé passer sa deuxième chance et a su convertir le penalty provoqué par Kamano.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...