Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Nice – Reims...

Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Nice – Reims (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Wylan Cyprien (6,5):  Il ouvre le score à la suite d’une très belle frappe à l’extérieur de la surface puis tire le corner qui amène le deuxième but des Aiglons. En seconde période, il a illustré la gestion niçoise en conservant bien le ballon et en se procurant presque la seule opportunité de son équipe après le repos.

 

 

Nice (3-5-2):

 

Benitez (6): Il n’a rien eu à faire en première période. Paradoxalement, il a été beaucoup plus sollicité après le repos: il effectue une excellente sortie devant Cafaro puis est resté attentif sur un centre-tir de ce dernier. Il a capté tous les ballons aériens potentiellement dangereux pour la défense et a rassuré ses coéquipiers.

Coly (6): De retour de suspension, il a prouvé à son coach qu’il a eu raison de l’aligner. Appliqué, il a bien contenu les attaquants rémois en début de match. Il s’est également montré à son avantage offensivement. En fin de rencontre, il a été l’un des seuls à vouloir tenter de se projeter vers l’avant.

Sarr (5,5): Pas toujours complètement rassurant, il a néanmoins produit sa meilleure prestation de la saison. Dia a eu du mal à exister, notamment en raison de l’expulsion de Doumbia.

Dante (6,5): Certainement son match référence cette saison. Peu de temps après son retour de blessure, il retrouve ses sensations et a été impérial ce soir. Il était partout, a été à l’origine de certaines incursions de Nice à la suite de longues transversales dans la profondeur. Dans les dernières minutes, il n’a rien laissé passer face aux assauts répétés de Reims.

Hérelle (6): Il a retrouvé le sourire après une prestation en demi-teinte au Mans dans la semaine. Il a même été récompensé en marquant son deuxième but de la saison suite à un corner cafouillé par les Rémois. Malheureusement pour lui, il s’est blessé à la cuisse et a dû abandonner ses partenaires. Remplacé par Patrick Burner (66′), qui a effectué une entrée sérieuse.

Atal (6): Même s’il a plus de mal cette saison, cette rencontre peut permettre au champion d’Afrique 2019 de retrouver de la confiance. Très en jambes sur son côté droit, il a posé pas mal de problèmes à la meilleure défense de France (quatre buts encaissés avant ce match). Ses prises de balle ne furent pas toujours bonnes mais il a su profiter des espaces pour filer au but et gagner du temps à 2-0. Il se procure le dernier gros frisson du match en obligeant Rajkovic à un arrêt.

Cyprien (6,5): Voir ci-dessus.

Danilo Barbosa (5,5): Dans un milieu niçois compact, il a été précieux dans la conservation du ballon en dépit d’un manque de projection offensive. Il a subi trois fautes et a remporté la majorité de ses duels.

Lees-Melou (6,5): Il a rendu une copie très propre ce soir. Impressionnant dans sa capacité à lire le jeu, il a allumé la première mèche avec une très belle frappe sauvée par le portier rémois. Il offre à Cyprien l’ouverture du score. Physiquement, il a fourni des efforts considérables pour son équipe. Il est en quelque sorte l’homme de l’ombre de l’OGC Nice.

Claude-Maurice (4,5): Il avait montré qu’il montait en puissance sur ces derniers matchs. Cependant, ce soir, aux côtés de Ganago, il a eu plus de difficultés à s’exprimer. Malgré quelques prises de balle de bonne facture, il est sorti du match après le repos. Remplacé par Khephren Thuram (83′), qui est entré avec de l’envie en dépit de certaines fautes évitables qui ont amené des coups-francs dangereux.

Ganago (5): Des efforts et de la disponibilité sur le front de l’attaque. Il subit le retour parfait de Yunis Abdelhamid en début de match. Il n’a pas pu se créer d’occasions, ce qui marquera un regret dans sa soirée encourageante. Remplacé par Kasper Dolberg (74′), qui n’a pas pu apporter à son équipe car Reims poussait pour tenter de revenir.

 

Reims (4-2-3-1):

 

Rajkovic (6,5): Il réalise deux interventions de grande classe devant Lees-Melou puis devant Cyprien. Il doit s’incliner devant la frappe lointaine de l’ancien Lensois puis est surpris par le tir à bout portant de Hérelle dévié par Romao. Il aura dans l’ensemble permis de laisser son équipe dans la partie.

Kamara (6): Un début de partie réussi et remarqué, durant lequel il a épaulé Doumbia offensivement avec de nombreuses montées intéressantes. On regrette l’expulsion de ce dernier, qui a clairement changé la physionomie du match. Condamné à défendre, il a été mis à contribution par un Atal remuant même s’il n’a jamais semblé en difficulté face à lui. Il aura cependant laissé trop d’espaces à l’Algérien en fin de rencontre.

Abdelhamid (6): Il réalise un superbe retour défensif devant Ganago dans les premiers instants. Le patron de la défense rémoise n’a pu que constater les dégâts sur les réalisations azuréennes. Il n’a rien à se reprocher sur cette partie et peut ressortir frustré par la tournure des évènements.

Disasi (5): Comme ses coéquipiers, il est impuissant sur l’ouverture du score somptueuse de Cyprien. Il manque de vigilance et laisse Hérelle reprendre victorieusement de près. Il a été plus tranquille en seconde mi-temps.

Foket (5): Une entame timide de sa part. Il est vrai que les hommes de Guion n’attaquaient pas beaucoup sur son côté. Défensivement, il a parfois été trop tendre devant Claude-Maurice malgré le fait qu’il n’ait pas fait d’erreur.

Chavalerin (5,5): Trop d’agressivité par moments lors de ses interventions. Néanmoins, il a eu plus de réussite que Romao au milieu du terrain. Il a eu du mal en fin de première mi-temps face à une équipe niçoise qui était dans un temps-fort. Il a ressorti la tête de l’eau au moment où Reims a profité de l’apathie et du relâchement de son adversaire pour montrer ses qualités offensives.

Romao (4,5): Le capitaine du Stade de Reims a connu une rencontre difficile. Il écope d’un carton jaune pour une intervention irrégulière puis dévie sur sa ligne le tir de Hérelle dans ses propres filets. Remplacé par Marshall Munetsi (60′), qui a manqué de précision dans ce qu’il tentait malgré de bonnes intentions.

Doumbia (non noté): En dépit d’une bonne entame, durant laquelle les Rémois dominaient, il a accumulé les fautes. Sur l’une d’elles, il écope d’un jaune puis applaudit l’arbitre et est expulsé par celui-ci. Il a plombé son équipe qui a par la suite encaissé deux buts. Même si ses partenaires ont tenté de réagir dans le deuxième acte, ils n’ont jamais pu revenir dans cette rencontre.

Oudin (5): Positionné en numéro 10 en soutien de Boulaye Dia, il a eu du mal à entrer dans son match. L’entame intéressante de Reims ne l’a pas aidé. Il oblige cependant Benitez à une sortie autoritaire  en début de deuxième période. Il lance parfaitement Cafaro dans la profondeur mais l’action ne va pas à son terme. Remplacé par Timothé Nkada (71′), que l’on a que très peu vu.

Cafaro (5,5): Il n’a pas existé dans le premier acte. Il se procure pourtant la première occasion rémoise mais a buté sur un Benitez impeccable. Son centre-tir aurait pu surprendre le gardien argentin, même s’il n’a pas marqué. On ne pourra pas lui reprocher ses nombreux efforts, notamment défensifs. Remplacé par Dereck Kutesa (75′), qui a une bonne occasion quelques minutes après son entrée mais son tir est passé à côté des buts niçois.

Dia (4): Buteur à Marseille, Paris ou encore à Rennes cette saison, l’attaquant champenois espérait récidiver à l’Allianz Riviera mais il n’a pas existé ce soir. Le carton rouge de Doumbia a évidemment compliqué les choses, et il a couru dans le vide tout au long de la partie sans se créer d’opportunités.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...