Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Monaco - Nîmes (3-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


HOMME DU MATCH : SOFIANE DIOP (7)

Un match brillant du petit milieu formé à Rennes. Fer de lance des attaques monégasques en première période, il valide par un but, tout en technique, la grosse domination de Monaco. Toujours disponible et grâce à un sens inné du dribble, il a aéré le jeu de son équipe. De plus en plus indispensable. Remplacé par Jovetic (83ème)

 

 AS MONACO (4-4-1-1)

 

Mannone (6) : Très peu inquiété cette après-midi, où il a eu seulement deux arrêts à effectuer. Notamment sur une tête de Lucas Deaux où il se détend bien (59ème).

Aguilar (7) : Le néo International français a fait du bien au club pour son retour de suspension. Une activité de tous les instants sur son coté et une belle complicité avec Diop. Malgré un peu de déchet sur les centres, il a eu le pied juste pour offrir un caviar à Gelson Martins sur le second but monégasque.

Badiashile (6,5) : Il confirme sa progression et fait notoire il n’a concédé aucune boulette aujourd’hui. Toujours cette qualité de relance et cette capacité à casser les lignes. Un bon match pour la pépite de l’ASM.

Disasi (6) : Un match sérieux du capitaine asémiste, rugueux et impeccable dans ses interventions. Il n’est pas étranger au clean sheet obtenu bien aidé par la faiblesse de l’attaque nîmoise à Louis II.

Caïo Henriqué (6) : Moins en vue que la semaine passée Face au PSG, le Brésilien a su jouer juste et s’est montré précieux défensivement en restant maître de son côté. Il a notamment su apporter quand il le fallait le surnombre en attaque. Décidément une bonne pioche des dirigeants monégasques.

 Fofana (6) : L’ancien Strasbourgeois a semblé émoussé sur ce match., Il a semblé manqué d’engagement et de percussion. Averti en fin de match, il sera remplacé par Matazo (84ème) qui n’a pas eu l’occasion de se montrer dans ce court laps de temps.

Tchouameni (6) : Un match tranquille pour le milieu, toujours bien placé et très concenté à la récupération. Il a souvent servi d’appui au milieu pour les transitions rapides de son équipe. Moins heureux sur le jeu long en revanche.

Gelson (6,5) : Une très bonne première mi-temps sur son côté avec comme depuis plusieurs matchs maintenant, des dribbles déroutants, de la provocation et de la percussion. Il aura juste manqué de finition pour réaliser une mi-temps parfaite. Beaucoup moins présent en seconde période, il est bien présent sur le centre d’Aguilar en inscrivant le but du break sur un coup de tête bien placé.

Fabregas (6) : Positionné en neuf et demi derrière Volland, il s’est signalé deux fois en manquant deux occasions franches. Très utile lors de ses décrochages et quelques passes bien senties pour ses partenaires, dont il a le secret. Une grosse baisse de régime en deuxième période. Remplacé par Ben Yedder (61ème), passeur décisif sur le but du break, il aurait pu scorer lui aussi mais il enlève trop sa frappe face au but pourtant déserté.

Volland (6 ,5) : A nouveau orphelin de Ben Yedder, sur le banc, il a mené l’attaque Monégasque avec brio, manquant plusieurs fois d’ouvrir le score, mis en échec par Reynet. Une fois l’International français sur le pré, il a corrigé cette anomalie en concrétisant le troisième but de Monaco servi par son compère d’attaque préféré. Remplacé par Pellegri (80ème), auteur d’une belle tête écartée par Reynet.

 

NIMES OLYMPIQUE (4-5-1)

 

Reynet (5) : Le gardien Olympique peut nourrir des regrets. Il a longtemps repoussé l’ouverture du score en réalisant plusieurs parades (9ème, 13ème, 16ème). Malgré les trois buts encaissés aujourd’hui, sans lui l’addition aurait été beaucoup plus lourde.

 Landre (4) : Mis sur le reculoir dès l’entame, il a essayé tant bien que mal de contenir Volland. Plus détendu lors de la bonne période nîmoise en début de seconde mi-temps mais il a trop subi les assauts princiers sans jamais trouver la solution.

Deaux (4) : Pierre angulaire du milieu nîmois, il a constamment replacé ses partenaires et mis beaucoup d’engagement (trop ?) dans ses interventions. Expulsé sévèrement tout de même par l’arbitre après visionnage de la VAR.

Burner (4,5) : Après-midi difficile pour l’ex Niçois, coupable sur le premier but de Monaco où il laisse Diop contrôler et marquer. Plus solide en deuxième période.

Martinez (4) :  Le latéral gardois a eu beaucoup à faire sur côté où il souffert devant l’activité et l’intensité du duo Diop-Aguilar. Rarement à son avantage, il a traversé la rencontre en subissant. Sorti à la 84ème et remplacé par Miguel.

Denkey (4) Souvent en difficulté, il a rarement pu prendre son couloir. Beaucoup de fautes inutiles. Sorti K-O à la mi-temps après un coup de tête reçu lors d’un contact aérien. Remplacé par Duljevic (45ème).

Fomba (4) : Peu en vue sur ce match. Il a essayé de bloquer Gelson Martins non sans difficultés. Victime du changement tactique d’Arpinon à la mi-temps, il est remplacé par Eliasson (45ème), qui aura apporté un peu de densité dans son secteur.

Paquiez (5) : Un bon match malgré la défaite. Patron du milieu en première mi-temps, il a su colmater les brèches en deuxième à mesure que le match filait des mains parisiennes et retarder l’échéance.

Cubas (5,5) : Un des rares à surnager en première période. Quelques beaux dribbles pour aérer le jeu nîmois. Très en vue pendant les vingt bonnes minutes de son équipe avant de couler après l’expulsion.

 Ferhat (5) : L’algérien a fait montre de toute sa technique balle au pied, avec une capacité à garder le ballon et il a pu soulager ses coéquipiers. Cependant à l’image de son compère d’attaque Rippart, il a eu peu de ballon pour se montrer dangereux.

 Rippart (6) : Il s’est bien battu en mettant de l’engagement devant malgré le peu de ballon reçu. Trop esseulé, il n’a pas pesé sur la défense monégasque. Un match à oublier.