Ligue 1 - 11ème j. | Les notes de Nantes - Metz (1-1)

Homme du Match : Kolo Muani (7) : il se crée deux occasions dans les quinze premières minutes, et concrétise ses velléités offensives à la 29e après un bon travail de Corchia. Le latéral déborde en prenant le dessus sur son défenseur, adresse un centre en retrait que l’international Espoir reprend en force du pied gauche, sous la barre. Il aura ensuite pesé, un peu plus par intermittence, mais jusqu’à la fin, sur la défense messine avec sa vitesse et ses appels.

 

Nantes : 4-2-3-1

Lafont (6) : il n’a pas eu à se montrer en première période, et a réalisé des arrêts importants en seconde. Bon match du gardien nantais.

Corchia (6,5) : l’international français rend une très bonne copie. Jamais dépassé par les événements, c’est souvent lui qui a pris les rennes en face de ses adversaires pour remporter ses duels et les provoquer balle au pied. Il réalise bon nombre de centres dans cette partie, dont un qui se mue en passe décisive après que Kolo Muani le catapulte dans la cage des Grenats.

Girotto (6) : le Brésilien fait un match solide, concentré pendant toute la partie. Il montre l’exemple sur le terrain, mais on sent qu’il n’a pas le leadership de Pallois qui peut booster ses coéquipiers par son engagement.

Castelletto (5,5) : match correct dans l’ensemble sans prise de risque donc sans erreur. Bonne lecture du jeu.

Fabio (4,5) : impliqué et agressif dans le bon sens en première période, il a aussi apporté le surnombre à plusieurs reprises. Mais il a perdu quelques ballons importants, et il provoque un penalty en contrant une frappe de Gueye de la main. Ce pénalty est à l’origine du seul but messin dans cette partie.

Abeid (5,5) : précis techniquement et exemple dans l’engagement, il a manqué de lucidité sur ses ballons touchés près de la surface adverse.

Touré (6) : il a bien tenu son rôle de récupérateur et a su se rendre disponible pour créer du mouvement et trouver ses partenaires entre les lignes.

Coco (6) : il y a eu du mieux pour l’attaquant de couloir du FC Nantes, impliqué dans les ressorties de balles rapides en une touche des nantais. Il a trouvé des espaces plus souvent et joué avec plus de précision qu'à l'accoutumée. Remplacé par Emond (77e)

Blas (7) : malgré un défaut de gourmandise de temps à autre, il a été très juste techniquement et dangereux aux abords de la surface. Il aurait pu marquer un magnifique but dans la surface après un double sombrero, mais Oukidja détourne sa frappe. Également très intéressant dans l'utilisation de son corps pour conserver les ballons.

Bamba (6,5) : toujours intéressant dans la percussion, il a ces qualités d’ailier que les défenseurs craignent tous. Il aurait pu faire un petit peu mieux dans ses prises de décision. Augustin prend sa place en toute fin de match, dans le temps additionnel.

Kolo Muani (7) : voir commentaire ci-dessus.

 

Metz : 4-3-3

Oukidja (6) : à l’inverse de Lafont, c’est la première période qui lui aura permis de se mettre en valeur. Des réflexes et des dégagements du poing parfois peu académiques ont permis aux siens d’arracher le match nul.

Maïga (non noté) : malchanceux, il doit céder sa place sur blessure, au profit de Delaine (5) à la 25e. D’abord bien entré dans son match au niveau défensif, il n’a ensuite pas eu un grand impact sur cette rencontre.

Bronn (5) : match correct du Tunisien, sans erreur qui puisse coûte cher aux siens.

Boye (5,5) : commentaire similaire.

Udol (6) : la plupart du temps serein techniquement et solide dans les duels, il est un élément important de cette équipe.

Angban (5,5) : peut-être le milieu de terrain messin qui aura tenté de se projeter le plus. Sans coup d’éclat, il a tout de même été bien utile à son équipe.

Pajot (non noté) : blessé au tendon d’Achille, il est contraint de céder sa place et est remplacé par Fofana (4) à la 25e. Ce dernier n’a pas excellé au milieu de terrain, que ce soit sur le plan défensif ou lors des attaques messines.

Tchimbembe (5,5) : il avait l’envie, et fait un match satisfaisant dans l’ensemble. Vagner le remplace (67e).

Lamine Gueye (6) : il aura fait mal aux nantais sur les contres mosellans, toutefois manquant de précision dans ses dernières passes. Sa frappe dans la surface est à l’origine du pénalty et de l’égalisation messine.

Leya Iseka (5,5) : lui aussi a montré de l’envie, et il a pesé sur la charnière centrale des jaune-et-vert. Ses partenaires ne l’ont en revanche pas trouvé à de nombreuses reprises. Il convertit le pénalty en prenant Lafont à contre-pied, avec l’aide du montant. Cela permet aux Grenats de revenir dans le match contre le cours du jeu, juste avant de rentrer aux vestiaires. Nguette le remplace à la 55e.

Boulaya (5) : leader technique de l’attaque des visiteurs, il aurait pu montrer un peu plus d’allant pour se défaire de ses adversaires et accélérer le jeu de son équipe.