Ligue 1 - 11ème j. | Les notes de Lens - Metz (4-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Saïd (7) : Double buteur (15 ème et 37 ème), il a validé la prestation de tout un collectif (même si le score est flatteur) avec deux buts de renard.

Lens : 3-4-1-2

Leca (5,5) : Peut être un poil fautif sur le but messin. Il a bien fait le peu qu'il a eu faire et réalisé les quelques interventions qui rassurent une défense.

Danso (6) : Il a a gagné la grande majorité des duels qu'il a eu à disputer. Propre.

Medina (6,5) : Solide et quasiment passeur décisif sur l'ouverture du score, un bon match.

Gradit (5,5) : Sérieux, une prestation honorable.

Clauss (7) : Il a eu fort à faire avec Delaine dans son couloir, mais n'a jamais rien lâché, souvent sauvé par sa vitesse sur le plan défensif, son activité incessante sur le plan offensif a été récompensée d'une passe décisive en fin de match.

Frankowski (6,5) : Asses discret, il a tout de même étouffé les velléités offensives de Centonze, buteur en fin de partie.

Fofana (6.5) : Moins en valeur qu'à l'accoutumé, son match reste solide et de grande qualité athlétique et technique.

Doucoure (6) : Deux passes décisives dont une sublime, une grosse activité, de nombreuses initiatives et projections offensives. c'est lui qui a pris la lumière.

Kalimuendo (6) : Remuant ballon au pied, beaucoup d'appels, c'est lui qui remporte le duel qui permet l'ouverture du score de Saïd. Remplacé par Ganago (80 ème) qui a su convertir la superbe passe de son partenaire à peine 3 minutes après être apparu sur la pelouse.

Sotoca (6) : Toujours aussi combatif et présent aux 4 coins du terrain. Son activité symbolise parfaitement l'allant et la générosité Lensoise.

FC Metz : 5311

Oukidja (3) : Encore une fois, il ne s'est pas montré décisif. Chaque frappe un peu dangereuse ou presque finit au fond, malheureusement pour lui et les messins en but en ce moment. De plus, ses relances à la main sont catastrophiques, il rend un nombre incalculable de ballons à l'adversaire.

Centonze (4) : Trop peu actif sur son couloir. Techniquement fébrile.

Bronn (5) : Il s'est bien battu mais n'a pas pu empêcher son équipe d'en prendre 4.

Jemerson (4) : La note peut paraitre un peu sévère tant il n'a pas démérité, malheureusement après plusieurs mois d'inactivité, il n'y a pas de miracles et s'il est si en retard sur le second but Lensois entres autres, c'est probablement du à ce petit manque de conditions. A revoir.

Udol (3,5) : Malheureusement pour lui, il est à nouveau à l'origine du premier but en perdant son duel avec Kalimuendo.

Delaine (5,5) : Beaucoup d'initiatives sur son couloir, il a beaucoup créé de situations et livré un très beau duel à Clauss. On regrettera sa fin de match.

N'Doram (5,5) : Lui aussi il est loin de son meilleur niveau mais il avait fort à faire face à des nordistes très conquérants et en nombre offensivement et n'a donc pas démérité non plus. Malgré un déchet un peu trop important, il est une rampe de lancement indispensable au jeu messin et son retour pour protéger sa défense peut donner de l'espoir aux grenats à défaut d'avoir pris un point aujourd'hui.

Pajot (4) : Encore une fois pas dans son meilleur jour, de l'agressivité mal placée, du retard, des duels perdus. Remplacé par Sarr (59ème), qui a dynamité le milieu messin en offrant des relais et des intentions offensives avec le ballon. Il a de plus été privé d'un but pour une main très difficilement perceptible qui influe forcément sur le scénario d'un match où les messins semblaient proche de revenir.

 Maïga (5,5) : Auteur d'un début de match pénible et approximatif, il a au fur et mesure repris le dessus se montrant très généreux et actif, qu'il continue ainsi et la roue tournera.

Boulaya (5) : Si Metz a pu y croire, c'est parce qu'il a au fur et à mesure monté son niveau de jeu après un début de match très discret et su prendre le jeu à son compte. Là encore, ça laissera des motifs d'espoirs tant il semble sur le chemin du retour en forme.

De Preville (6) : Bien que très isolé, il a réussi à se montrer dangereux et opportuniste. Buteur (34ème) d'une jolie volée consécutif à un corner mal repoussé par Leca, il était à deux doigts du doublé suite à superbe frappe décroisée. Lui aussi, il semble progresser. Remplacé par Nguette en fin de match, un remplacement incompréhensible tant on aurait aimé voir si un duo aurait pu faire vaciller Lens. Puis franchement quand on a un Nguette sur le banc, c'est curieux de lui donner si peu de minutes. Mr Antonetti doit avoir ses raisons.