Ligue 1 - 10ème j. | Les notes de OGC Nice - AS Monaco (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Axel Disasi (6,5): Il ouvre le score suite à un corner, et il a été très performant derrière en dépit de son erreur qui relance l'OGC Nice. Il fait le bon geste devant Gouiri mais met trop de temps à dégager et permet à Lees-Melou de conclure. Il est donc l'acteur majeur de cette partie.

 

 

Nice (3-5-2):

 

Benitez (6,5): Heureusement qu'il est là, car sinon le match aurait été plié de manière définitive dès la mi-temps. Au total, il a effectué 6 arrêts dont plusieurs notables dès le début du match, devant Volland, Martins et Ben Yedder. Il ne peut rien faire sur les buts.

Nsoki (1): Une prestation inadmissible de sa part. Au lieu de dégager le ballon loin, il veut la donner à Lotomba ce qui amène le corner du but de Disasi, sur lequel il ne saute même pas. Il est ensuite coupable d'une mauvaise passe qui amène une grosse occasion non concrétisée par Monaco, avant de récidiver en seconde, sauf que cette fois Diop marque. Il a bien évidemment plombé son équipe qui ne s'en est jamais remis. Remplacé par Dan Ndoye (84'), qui a réalisé une entrée plus que convaincante, et à lui tout seul il aura mis plus d'intensité en six minutes que tous ses coéquipiers réunis.

Schneiderlin (4): On ne savait pas trop où il allait jouer, annoncé défenseur central dans une charnière à trois. Au final, il a alterné entre ce poste et sentinelle, poste qu'il a par la suite retrouvé après la pause. Il aurait aimé un meilleur cadeau d'anniversaire pour ses 31 ans. Il a tenté de sonner la révolte mais n'a pas su mettre le rythme qu'il fallait pour que Nice soit plus incisif.

Bambu (3,5): Si Monaco a pu marquer, c'est aussi dû au fait qu'il ait laissé trop de libertés aux offensifs monégasques, pas seulement sur les nombreuses pertes de balle de Nsoki. Il a parfois évolué trop haut sur le terrain ce qui laissait un boulevard pour Ben Yedder, Volland ou Martins. Il n'est pas impliqué directement sur les buts, mais à l'arrivée c'est une soirée frustrante pour lui.

Lotomba (5,5): Le joueur de champ du Gym le plus régulier. Il a débuté à gauche et il n'a pas pris la mesure de Ruben Aguilar, puis a été beaucoup plus dangereux après son replacement sur le côté droit. Le but niçois vient de son côté et c'est lui qui est l'auteur de la première frappe sur le but de Lees-Melou. Défensivement, il a eu un rendement correct face à Gelson Martins.

Lees-Melou (5): Il a réduit le score, en mettant l'intensité qu'il fallait pour s'arracher. En dehors de cela, il n'a pas énormément pesé sur le match, il n'a pas eu de grosses occasions de donner des ballons à ses attaquants.

Thuram (4): Malgré quelques bonnes intentions, il a été pris en tenaille par le bloc monégasque et il a eu du mal à s'exprimer au milieu de terrain. Remplacé par Andy Pelmard (46', 5), qui aura fait ce qu'il a pu. Il n'a pas fait une mauvaise entrée, mais insiste impuissant au but du break de Diop.

Boudaoui (5): Dans la première période indigeste des Aiglons, il aura été l'un des seuls niçois à avoir mis de l'envie et de l'agressivité, tandis que ses coéquipiers ronronnaient et ne semblaient pas concernés par le match. Remplacé par Alexis Claude-Maurice (67'), qui participe au seul but niçois. Derrière, il n'a pas su forcer le verrou de Monaco et n'a pas touché suffisamment de ballons.

Gouiri (4): Les rares fois où il était dans une bonne position, il a semblé manqué d'énergie et de ce fait il n'a jamais pu être réellement menaçant pour la défense monégasque parfaitement en place. Ses coups de pied arrêtés n'ont pas non plus été précis.

Reine-Adélaïde (4): Il n'a pas hésité à décrocher pour toucher le ballon assez bas, mais aucune de ses prises de balle n'a pu aboutir sur des passes visant à casser les lignes. Il est assez vite sorti de la rencontre. Remplacé par Myziane Maolida (67'), qui a été invisible en dépit du temps de jeu qu'il a eu.

Dolberg (3): Malgré beaucoup d'appels, il a peiné dans cette rencontre, et il a eu du mal à se mettre en évidence. Balle au pied, il a été pris par le duo Disasi - Badiashile et n'a jamais été présent dans la surface au bon moment. Remplacé par Rony Lopes (67'), à l'origine de la réduction du score de Lees-Melou, puis il tente sa chance de loin mais sa tentative n'est pas passée loin du but de Mannone.

 

Monaco (4-2-3-1):

 

Mannone (4,5): Il n'a rien eu à faire, mais il est pourtant coupable d'une erreur de main qui a relancé Nice pour les vingt dernières minutes. Il a fragilisé les siens pour les derniers instants même s'il a été très peu sollicité.

Henrique (6,5): Il a été irréprochable dans les tâches défensives, Lotomba et Boudaoui n'ont que très peu gagné de duels face à lui. Il s'est montré solide jusqu'au bout, même après l'entrée de Rony Lopes qui s'est montré remuant.

Badiashile (6): Une prestation solide dans l'ensemble. Avec Disasi, il a bien géré le tandem Gouiri - Dolberg qui aura été inoffensif. Dans les dernières secondes, il a été important pour gérer les centres niçois, qui auront dans l'ensemble été timides.

Disasi (6,5): Voir ci-dessus. 

Aguilar (6): Une bonne partie de sa part également, il n'a pas eu énormément de travail offensivement et a très bien géré ses efforts. En dépit de quelques mauvais placements en fin de partie finalement sans conséquence, il a été sérieux jusqu'au bout.

Fofana (6,5): Il fut très important pour son équipe. Il a parfaitement assuré la transition entre la défense et l'attaque. Il n'a pas semblé en difficulté malgré le surplus d'intensité proposé par le Gym dans le dernier quart d'heure. Il est auteur d'une passe décisive pour Disasi.

Tchouaméni (6): Il a été serein dans l'entrejeu pendant une grande majorité de la partie, puis a été un peu plus en difficulté dans le dernier quart d'heure, lorsque Nice gagnait plus de duels et tentait d'emballer la rencontre.

Gelson Martins (6): Une entame de match intéressante, au cours de laquelle il a mis à contribution Benitez, puis il a un peu baissé en intensité lorsque Nice a évolué un peu plus haut sur le terrain. Remplacé par Djibril Sidibé (85'), qui a fait parler son expérience dans sa surface pour gratter un coup-franc qui a permis à Monaco de faire remonter le bloc.

Volland (6,5): Il a réalisé une première période de très haut niveau. Il trouve d'abord la transversale dès la troisième minute et a été omniprésent offensivement. Ensuite, on l'a moins vu à l'œuvre dans le camp niçois mais a été précieux dans le pressing. Remplacé par Florentino Luis (79'), qui n'a pas pu se montrer au milieu car le Gym poussait pour revenir.

Diop (6): Il a été l'élément offensif monégasque le moins en vue dans le temps-fort de son équipe, mais il a inscrit le but qui a mis l'ASM à l'abri en début de deuxième acte, en profitant d'une mauvaise relance de Nsoki. Remplacé par Willem Geubbels (74'), qui aurait pu alourdir le score en trouvant le poteau de Benitez suite à une belle frappe croisée.

Ben Yedder (6): On l'a connu dans un meilleur jour dans la finition. A plusieurs reprises, il aurait dû mieux terminer les actions. En revanche, il donne des ballons de but à ses coéquipiers, notamment l'occasion énorme de Geubbels en fin de rencontre. Remplacé par Pietro Pellegri (86'), qui se retrouve dans une excellente position avant de trop croiser sa frappe.