Ligue 1 - 10ème j. | Les notes de Metz - Stade Rennais (0-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Sulemana (7,5): Intenable, virevoltant, magique. Il a mis au supplice tous les joueurs qui ont tenté de l'arrêter. Une masterclass ponctuée d'un chef d'œuvre avec un festival petit pont validé et frappe extérieur du pied sous la barre. Un régal pour tout amateur de football (sauf Udol et ses partenaires).

FC Metz : 451

Oukidja (4) : On ne peut pas franchement estimer qu'il a une responsabilité sur les buts rennais, mais il n'a pas su se montrer décisif. Le maintien passe souvent par avoir un gardien déterminant, ce qu'il n'est plus.

Udol (2) : Le but de Sulemana où il prend un petit pont illustre sa méforme actuelle. A l'ouest, un comble contre contre un club breton.

Mbengue (5) : Peut être le meilleur messin sur la pelouse, en tout cas le seul qui a mis l'agressivité nécessaire à un match de ligue 1.

Jemerson (4) : Logiquement loin de son meilleur niveau, il est pris de vitesse sur l'ouverture du score de Laborde et n'a donc pas réussi sa première.

N'Doram (4): Pas suffisamment tranchant, c'était également un match de reprise pour lui. Il n'a pas pu se mettre en valeur à un poste où il évolue rarement et a pris le bouillon.

Pajot (5) : Dépassé et toujours en retard, logiquement averti il est sorti à la mi-temps. Remplacé par Traoré qui s'est mis au même niveau que les autres.

Sarr (4.5) : Auteur d'une belle frappe sur le poteau, il a également pris l'eau.

Boulaya (4) : Discret, il n'a pas su prendre en main le jeu messin. Trop timide pour un joueur dont les grenats attendent qu'il se montre capable d'initiative à défait d'être décisif.

Gueye (5) : Il est curieusement sorti à la mi-temps alors qu'il n'était pas le plus mauvais messin sur la pelouse. Remplacé par Alakouch, qui s'est montré timoré et a tout raté ou presque.

Nguette (5) : Lui aussi sorti à la mi-temps probablement par précaution, il a mis à contribution le gardien rennais d'une belle frappe en dehors de la surface. Pas le match idéal pour reprendre la compétition. Remplacé par Yade auteur d'une entrée correcte.

De Préville (4) : Bien qu'il soit généreux, il a du mal à se procurer des occasions dans ce rôle seul en pointe.

Stade Rennais : 442

Gomis (5.5) : Une belle parade, des interventions impeccables sur les quelques centres messins. Propre.

Meling (6) : Une belle activité sur son couloir.

Aguerd (5,5) : Sérieux et appliqué, il a fait son match.

Omari (6) : Véloce et impérial.

Traoré (7) : Il a commencé prudemment puis inversé le cours de la partie lorsqu'il a enfin pris son couloir pour adresser un excellent centre décisif pour Laborde avant de récidiver en fin de première période avec un une deux d'école pour Terrier. Il a ensuite la maintenu la pression tout au longe de la partie.

Sulemana (7.5) : voir ci-dessus

Martin (6) : Son apport tactique et technique est indéniable, pas forcément le joueur le plus visible, sa justesse et son apport au milieu sont précieux.

Bourigeaud (6) : Comme Martin, lorsqu'un joueur de sa qualité technique est au service du collectif, tout devient fluide.

Tait (6): Comme ses partenaires au milieu, son apport sur le plan technique (le tout dans une forme de simplicité) et son investissement à la récupération font merveilles.

Terrier (6,5) : Des transmissions et des décalages bien sentis, un but que dire de plus. Pas impressionnant mais terriblement utile.

Laborde (7) : Efficace et spectaculaire, il a été un sacré poison. Un pur but d'avant centre. un match presque parfait. La forme internationale ?