Stade Rennais : Kim Källström révèle son plus beau souvenir sous les couleurs Rouge et Noir !

Avec grand nombre de ses coéquipiers, Kim Källström a marqué une des époques les plus fastueuses du Stade Rennais. A l'occasion des 120 ans du club, l’international suédois confie son souvenir marqué au fer rouge.

« Je ne retiens pas un match mais une saison. En 2005, quand on finit quatrième à Paris lors de la dernière journée du championnat. Même si l’on a perdu au Parc, c’était un super moment fêté avec les nombreux supporters présents là-bas. On a réussi à les emmener en Europe. C’est marrant parce que l’on jouait super bien à la maison, on gagnait pratiquement tous les matchs mais à l’extérieur, c’était pourri. On avait l’impression d’avoir deux équipes différentes. On finissait par en rigoler parce que l’on n’arrivait pas à résoudre ce problème. On aurait pu aller encore plus haut mais à l’arrivée, on manquait un peu d’expérience je pense. On a quand même réalisé une saison assez pleine. Les gens appréciaient notre manière de jouer. On jouait bien au ballon, on marquait beaucoup de buts, c’était vraiment sympa d’évoluer dans cette équipe. Il y avait beaucoup de jeunes joueurs avec cette envie d’aller vers l’avant sur le terrain mais aussi dans leur carrière. C’était une belle année avec Alexander Frei, Jimmy Briand, Yoann Gourcuff, plein de bons joueurs qui ont fait une belle carrière derrière. Ça s’est vraiment bien passés », a-t-il confié sur le site du club.

On a gagné des beaux matchs à la maison. Quand je suis arrivé, le stade n’était pas encore tout à fait fini. Quand le stade était terminé à 100% et rempli de supporters, on sentait une certaine force, une énergie. On avait une très grande confiance en nous sur notre pelouse. C’était devenu une forteresse. Avec la fougue de la jeunesse, on ne se posait pas trop de questions. On voit aujourd’hui que les supporters manquent beaucoup dans les stades. »