Quel projet pour Guardiola à Manchester City ?

guardiola
- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les rumeurs et les articles pleuvent à propos du mercato de Manchester City, à croire que tous les grands joueurs sont suspectés d’être liés de près ou de loin à la révolution actuellement mise en place par Pep Guardiola pour retaper une équipe poussive et imparfaite l’an passé. Les bases de la nouvelle équipe élaborée par le technicien catalan se découpent en plusieurs étapes.

Priorité aux jeunes

Mises à part les arrivées de Nolito et Bravo l’an passé, l’ex coach du Barça semble miser principalement sur les jeunes pousses du football mondial, appelées à passer un cap à Manchester et à propulser le club parmi les meilleurs d’Europe. Ce pari sur la jeunesse s’est traduit dès l’été dernier par l’arrivée de Leroy Sané (21 ans) qui, après un début de saison poussif, s’est affirmé comme un titulaire indiscutable au poste d’ailier gauche où il a été l’une des vraies satisfactions de la seconde partie de saison des Cityzens. Surtout, le recrutement précoce de Gabriel Jésus (19 ans) l’été dernier, alors cantonné au statut de promesse du football brésilien au poste de numéro 9, est venu confirmer cette tendance. Une tendance qui appelle d’autres arrivées de jeunes espoirs supervisés, scrutés et recrutés partout dans le monde. Les transferts récents de Bernardo Silva (22 ans) et Ederson Moares (23 ans) ne sont, à coup sûr, que les prémices d’un mercato rafraîchissant du côté de l’Etihad Stadium. L’arrivée probable de Mendy (22 ans) ou encore les rumeurs plus ou moins crédibles concernant des joueurs comme Dembélé, Bellerin, Gaya vont également dans ce sens. La Pep Revolution est en marche.

Le maintien d’une stabilité

En dépit d’un recrutement clairement orienté vers les jeunes pousses, Pep Guardiola n’en oublie pas pour autant qu’il aura besoin de joueurs expérimentés pour arriver à ses fins la saison prochaine. Pour cela, il n’a pas hésité à relancer cette saison des joueurs comme Touré ou Kompany, en délicatesse sur le plan sportif ou physique. Le premier cité a d’ailleurs étendu son bail à Manchester pour une ultime saison afin de maintenir une certaine stabilité à un poste clé. Le second sera également précieux, les croisades victorieuses des Cityzens se sont rarement déroulées sans leur emblématique capitaine. Devant, les Silva ou Agüero sont également amenés à jouer un rôle primordial après la confiance maintes fois répétée envers ses deux joueurs malgré une concurrence accrue, surtout pour le buteur argentin. De plus, le recrutement désiré par Guardiola ne semble pas méconnaître la nécessité de s’appuyer sur quelques joueurs d’expérience au plus haut niveau. C’est en cela que Dani Alves et Alexis Sanchez pourraient retrouver le coach qui les a révélés au plus haut niveau, tandis qu’un latéral comme Kyle Walker apporterait toute son expérience emmagasinée en Premier League après plusieurs saisons de haut standing.

La mise en place d’un solide réseau à travers le monde

Comme tout club de renommée mondiale qui se respecte, Manchester City n’hésite plus à investir à l’internationale, notamment en rachetant des franchises à l’internationale (New York, Melbourne) qui lui permettent d’étendre son périmètre pour prospecter certains joueurs mais aussi faire grossir son chiffre d’affaires par l’obtention de joueurs revendus plus chers par la suite. Prenons l’exemple de Aaron Moy. Ce nom ne vous dit sans doute rien mais peu importe. Obtenu gratuitement en provenance de Melbourne City, une des filiales du City Football Group, il a été prêté une saison à Huddersfield, club dans lequel il a finalement été transféré pour douze millions de livres après une saison convaincante. De quoi remplir les caisses du club sans jamais avoir dépensé un seul billet. Même son de cloche concernant l’espoir turc Enes Ünal. Prêté l’an dernier en Belgique puis aux Pays-Bas, il a flambé cette saison sous le maillot du FC Twente en inscrivant près de dix-neuf buts en Eredvisie. Au final, Villareal réussit à enrôler la jeune pépite contre un chèque autour de quinze millions d’euros sans que le Turc n’ait jamais porté une seule fois porté le maillot des Skyblues. Cette stratégie s’est traduite récemment par les rumeurs d’un potentiel rachat par le City Football Group des parts du club de Gérone, fraîchement monté en Liga. Ce rachat éventuel permettrait au club anglais de renflouer l’effectif du club ibérique par des prêts des meilleurs espoirs du centre de formation des Cityzens afin de leur octroyer un temps de jeu conséquent avant, pourquoi pas, d’intégrer l’effectif de Pep Guardiola ou d’être vendu au prix fort. Pourraient ainsi y être envoyés en prêt des joueurs aussi talentueux que Pablo Maffeo, Brahim Diaz voire même Aleix Garcia. Une stratégie à long-terme pour dénicher peut-être les nouveaux joyaux de la couronne britannique en terre mancunienne.

Clément Aubry (@ElCaubry)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.