Mondial | Les notes de Suisse-France (2-5)

2 3048766 e1403367665999
Précédent 1 2 3
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

France

- Lloris (6,5) : le dernier rempart tricolore n’a pas forcément eu grand-chose à faire dans cette partie. Mais sur les ballons qu’il a eu à négocier, le gardien de but de Tottenham a sorti le grand jeu, à l’image de cette double parade devant Seferovic et Shaqiri. Un match sans trop de danger pour le portier, qui a donc fait le métier. A encaissé deux buts en toute fin de match, sur lesquels il n’a rien à se reprocher.

- Debuchy (5,5) : s’étant imposé comme le titulaire indiscutable au poste d’arrière droit aux dépens de Bacary Sagna, le latéral de Newcastle a assuré. Si ses montées n’ont pas été ponctuées de centres franchement réussis, l’ancien Lillois a plutôt bien tenu la baraque derrière, en dépit de quelques erreurs de placement.

- Varane (8) : de la graine de champion, à n’en pas douter. Sur ce match, le défenseur central du Real Madrid a été tout bonnement époustouflant. Ses interventions ont toutes été marquées du sceau de la qualité, lui qui a régné en maître aux abords de sa surface de réparation. Mais c’est aussi dans ses choix de passes que l’ancien Lensois a excellé, à l’image de cette ouverture somptueuse pour lancer Giroud sur le but du 3-0 (40e). Sensationnel.

- Sakho (6,5) : comme son compère de l’axe, Sakho n’a pas tremblé dans cette partie. Dans un registre de combattant, il a réalisé quelques tacles magistraux, à l’image d’une intervention autoritaire et pleine d’à propos devant Mehmedi. Malheureusement pour lui, le joueur formé au PSG a dû quitter la partie plus tôt que prévu, blessé. Remplacé parKoscielny (66e).

- Evra (6) : le latéral gauche de Manchester United a, comme tous ses partenaires de jeu, réalisé un bon match. Solide dans son couloir, il n’a jamais été pris de court en un contre un. Et s’il a été globalement discret offensivement, l’ancien joueur de l’AS Monaco s’est lâché en fin de match, s’offrant une occasion de but, en s’essayant à un extérieur du gauche, au-dessus (72e).

- Cabaye (8) : s’il n’a pas été le joueur le plus en vue sur le pré, il a excellé dans ses tâches de l’ombre. La rampe de lancement des attaques françaises a parfaitement géré son rôle, adressant des passes millimétrées à ses coéquipiers, aussi bien sur des passes courtes que longues. Une belle copie à peine gâchée par son gros raté à bout portant suite au pénalty de Benzema. S’il n’est pas indiscutable au PSG, Cabaye l’est assurément chez les Bleus.

- Sissoko (8,5) : c’était l’un des paris de Didier Deschamps, remplacer Pogba par Sissoko. Eh bien que le sélectionneur national se rassure, le milieu relayeur de Newcastle lui a donné raison. Auteur d’un match plein, il s’est démultiplié aux quatre coins du terrain, en bon marathonien qu’il est, pour mettre à mal le milieu suisse. Repositionné plus haut après la sortie de Giroud, il s’est même offert un but (73e).

- Matuidi (8) : encore un joueur français à avoir cassé la baraque ce vendredi soir. Le joueur du Paris Saint-Germain a été intenable, faisant parler sa puissance et sa capacité à se projeter vers l’avant pour faire exploser le verrou suisse en éclats. Sur l’une de ses percées, servi par Benzema, l’ancien Stéphanois a même marqué, trompant Benaglio en plaçant le ballon au premier poteau (18e).

- Valbuena (8) : comme depuis des mois sous le maillot de l’équipe de France, Petit Vélo a roulé sur ses adversaires. Sa technique, ses crochets courts, et ses contrôles millimétrés ont mis la défense suisse au supplice. Impliqué et volontaire, il a fini par marquer, servi par Giroud suite à une contre-attaque rondement menée (40e). Du tout bon. Remplacé par Griezmann (82e).

- Benzema (9) : voir ci-dessus.

- Giroud (8,5) : dans tous les bons coups, l’attaquant d’Arsenal a fait un carnage dans cette partie. Au sens propre du terme tout d’abord, en faisant sortir Von Bergen après l’avoir touché à l’œil. Au sens figuré ensuite, avec pour commencer un but, s’envolant plus haut que tous ses adversaires pour marquer de la tête (17e). Buteur, puis passeur, le canonnier adressant un amour de centre à destination de Valbuena (40e) pour le but du 3-0. Ajoutez à cela une présence aérienne de tous les instants. Gros match. Remplacé parPogba (63e), passeur décisif pour Benzema.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.