ITW exclusive de Damien Graves, gardien de Canet : « Battre Boulogne sera certainement plus difficile que battre Marseille ! »

ITW exclusive de Damien Graves, gardien de Canet : « Battre Boulogne sera certainement plus difficile que battre Marseille ! » 3

Suite à la qualification de Canet-Roussillon pour les huitièmes de finale de Coupe de France aux dépends de l'Olympique de Marseille il y a deux semaines de cela, HdM a cru bon de rencontrer Damien Graves, gardien de but du Canet RFC. Passé par la réserve du Toulouse FC, le joueur Canétois nous a livré ses impressions et objectifs pour la suite de cette aventure magique.

 

RÉDACTION : Comment se porte l'équipe à deux semaines de votre huitième de finale face à Boulogne ?

Damien Graves : On se porte bien malgré le vent qui nous gêne un peu depuis quelques temps. On essaie de redescendre de notre nuage après ce match incroyable contre Marseille. Maintenant il faut retourner bosser, car le match face à Boulogne peut nous offrir quelque chose de plus magique que cette élimination de l'OM.

Quelles sont vos réactions suite à cette qualification historique ?

Tout simplement magique, incroyable... Ce sont des moments à vivre quand tu es footballeur. Je sais que nous sommes des privilégiés, et c'est pour ça qu'on veut savourer et viser plus haut.

Votre prochain adversaire, Boulogne, est moins fort que l'OM, sur le papier du moins, quel regard portez-vous sur cette équipe ?

Battre Boulogne sera certainement plus difficile que Marseille. Ils ne jouent pas en Ligue 1, mais on sait qu'il y aura un fort engagement malgré leur classement en championnat. Il ne faut pas oublier qu'il y a 2/3 ans, Les Herbiers avaient joué la finale en étant relégables en National. Il faut donc bien préparer cette rencontre.

Redoutez-vous un excès de confiance en vous sentant intouchables après avoir sorti Marseille ?

C'est le risque effectivement, mais tout le vestiaire ne souhaite qu'une chose, c'est d'aller en quarts. Tout ensemble nous pouvons y arriver si personne ne prend la grosse tête.

Les performances de l'équipe en Coupe de France sont fantastiques, mais quel est votre ressenti sur l'absence de public lors de vos matches ?

C'est triste, mais tout le monde est dans le même cas. Après un match comme celui face à l'OM, et notamment après le deuxième but, le stade avec peut-être 15.000 supporters ça aurait été de la folie ! On aurait aimé partager ce moment magique avec eux, je ne le cache pas...

Sur le plan personnel, vous avez joué avec la réserve de Toulouse il y a quelques années, pensez-vous être à l'apogée de votre carrière aujourd'hui avec cette aventure ?

J'espère bien évidemment aller encore plus haut pour revivre plus souvent ce type de sensations. J'ai été très heureux à Toulouse, j'y ai beaucoup appris. Pourquoi ne pas regoûter au monde pro un jour ? On sait qu'un gardien peut jouer jusqu'à 35 ans, j'en ai 26, alors si physiquement ça suit, j'ai encore 10 ans pour y arriver !

Un dernier mot pour vos supporters qui sont, sans doute, déjà très fiers de ce que vous avez accompli ?

Continuez à nous encourager, ça nous apporte un vrai plus. Même face à Marseille, on a senti une ferveur incroyable avec de nombreux messages d'encouragements et de félicitations. On compte aller le plus loin possible, et surtout quand on se sent aussi soutenus qu'actuellement.

Propos recueillis par Romain Caballero pour hommedumatch.fr .