FC Metz, RC Lens : Frédéric Antonetti n'a pas ménagé l’arbitre de la rencontre

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Battu 4-1 sur le terrain du RC Lens ce dimanche, l’entraîneur du FC Metz Frédéric Antonetti s’en est pris à l’arbitrage. Des décisions qu'il a jugées injustes envers son équipe.

« D'abord, il y a eu cette faute litigieuse sur Centonze dans la surface, au début du match, après un une-deux avec Boulaya, a-t-il commencé à énumérer. Je ne dis pas qu'il y avait penalty, je dis juste que personne n'en tient compte parce que c'est nous. Si c'était Paris, on aurait montré l'action en question 300 fois, là, c'est Metz et il n'y a même pas de ralenti. Ensuite, sur le deuxième but lensois, leur touche est effectuée quinze mètres devant ; une fausse touche que le quatrième arbitre avait d'ailleurs signalée. C'est facile d'expulser les gens (Benoit Tavenot, l'un des adjoints d'Antonetti a été expulsé pour contestation) mais il faut savoir se remettre en question, non ? Les entraîneurs se remettent en question tout le temps mais pas les autres(il vise les arbitres). Nous (les entraîneurs), on se fait mettre dehors (limogés). Et puis il y a notre but du 2-2 qui est refusé (le VAR a annulé l'égalisation à 2-2 de Pape Mate Sarr pour une main préalable, dans son duel avec Gradit) », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par L’Equipe.