ASSE : Le président souhaite instaurer le salary cap mais...

En difficultés financières depuis le début de la pandémie, les dirigeants de l’ASSE ont essayé de se débarrasser des plus gros salaires de l’effectif stéphanois durant le dernier marché des transferts. Les Verts souhaitent un salary cap Interrogé au sujet de l’éventualité de produire ce schéma au sein des autres clubs de Ligue 1, Bernard Caïazzo a semblé réticent.

« Si on instaure un salary cap uniquement en France, on va tuer toute compétitivité des clubs françaisÀ Saint-Étienne, les supporters nous reprochaient notre manque d’ambition, et, avec notre limite fixée à 90 000 euros par mois et par joueur, certains joueurs sont venus nous dire qu’on leur proposait davantage ailleurs. On a été obligés de mettre fin à notre pratique parce que les autres ne le faisaient pas, et qu’on ne pouvait plus faire face sans baisser au niveau sportif, a enchainé le responsable stéphanois. Je continue de militer pour un salary cap mais au niveau européen, la crise due au Covid ayant fait prendre conscience qu’on ne peut pas rester dans une pareille course à l’armement permanente », a confié le patron des Verts dans une interview accordée au Monde.