ASSE : L'anecdote de feu qui plombe encore plus ce joueur !

L'ancien défenseur central de Raon-l'Étape, Wilfried Rother, s'est rappelé au bon souvenir de Stéphane Ruffier maintenant que ce dernier s'est retiré des terrains. Une anecdote qu'il raconte et qui date d'il y a 5 ans lorsque son équipe de Raon-l'Étape affrontait l'AS Saint-Étienne :

« Chaque début d’année, je souffle les bougies de l’événement. Ce mois-ci, avec la retraite de Ruffier, on en a encore plus parlé. J’aurais aimé que rien de tout cela ne se soit passé. Même si cette affaire ne m’a pas traumatisé. J’aurais aimé inscrire mon penalty et qu’on élimine Saint-Etienne, a-t-il rappelé dans L’Est-Éclair. Avant la séance, je croise Ruffier dans le rond central et lui dis simplement, pour détendre l'atmosphère, alors qu'il venait de détourner un penalty en Europa League, qu'il devait nous laisser la victoire. Il me répond, très sérieusement, que je le regarderai en Europa League. Je n'ai pas relevé. Je suis passé à autre chose. Avant, plus tard, d'aller frapper mon tir au but, que j'ai loupé. Stéphane Ruffier me dit alors de rentrer chez ma mère. On s'est alors pris le bec. Monsieur Moreira m'a un peu calmé. "Laissez, on a l'habitude chaque week-end avec lui, c'est un mongolien" dit-il. C'en est resté là, je n'imaginais pas que cette histoire allait créer la polémique. »