ASSE : Après Cissé, la presse régionale s’en prend à Ryad Boudebouz !

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


S’il y’a des joueurs qui ont payé les frais de l’élimination des Verts en Coupe de France par Sochaux (1-0), c’est bien Pape Abdou Cissé et Ryad Boudebouz. Ce dernier, fait aussi l’objet de moquerie par la presse régionale de l’ASSE, Le Progrès.

« Pourtant de retour sur les terres de son adolescence, Ryad Boudebouz n'a pas fait de cure de jouvence dans le Doubs. Titulaire dans un rôle de soutien à Charles Abi, aligné seul en pointe, le meneur de jeu stéphanois n'a jamais rempli cette fonction au cours de la rencontre. Décrochant en retrait pour faire circuler le ballon, il n'a apporté aucun décalage. Avec la liberté de venir au cœur du jeu, l'Algérien n'a même pas touché cinquante ballons, alors que sa zone d'influence est restée cantonnée au côté droit. Perdant un quart des ballons qu'il a joué, il n'a pas permis de déstabiliser le bloc bas sochalien », peut-on lire.