Real Sociedad - Atlético de Madrid (1-2) : Les notes complètes [Liga - 38ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match - Rodrigo De Paul (8) : Ça sentait la fin de saison à plein nez sur le terrain de la Real Sociedad. Au retour des vestiaires, l'Argentin a envoyé une grosse mine en pleine lucarne de Remiro ! Sans gêne, sans retenu, son but casse le faux rythme du match et enflamme (dans la mesure d'un match de l'Atlético), la seconde période. Après avoir livré un énorme match, il cède sa place à Thomas Lemar à la 86'.

Real Sociedad (4-4-2)

Alex Remiro (4) : Deux arrêts et deux frappes sur lesquelles il est crucifié.

Andoni Gorosabel (3) : Pas mal de déchets dans le jeu, l'arrière droit espagnol n'a pas dégagé une grande sérénité dans son couloir. Remplacé par Joseba Zaldua à la 71'.

Aritz Elustondo (5) : Le défenseur de la Real a touché beaucoup de ballons ce soir (84, plus que tout autre joueur de son équipe). Il n'a pourtant pas su se montrer suffisamment solide et sérieux devant son but. Sur le second but, il est trop passif et laisse tout le temps à Correa de préparer sa frappe.

Robin Le Normand () : Le Français a contribué à la solidité défensive de son équipe... jusqu'à l'ouverture du score somptueuse de De Paul. Après cette claque, la Real n'a jamais vraiment su se relever. Un KO qui s'est ressenti dans le laxisme de Le Normand au retour de la pause.

Diego Rico (3) : Malheureusement pour lui, il n'y a pas qu'à la pause fraîcheur que Rico a pris l'eau. Griezmann, De Paul ou encore Llorente l'ont mis à mal.

Martin Zubimendi (7) : Une superbe première période de la part de Zubimendi. Récupération et projection, le milieu espagnol n'a pas fait d'erreur dans les quarante-cinq premières minutes. À l'image de son équipe, il s'est retrouvé sans inspiration et beaucoup moins percutant après le but des Colchoneros.

Mikel Merino (3) : Deux statistiques terribles : 64% de passes réussies et 27 ballons perdus. Beaucoup trop de déchets pour le milieu espagnol de 25 ans...

Asie Illarramendi (6) : Si la Real Sociedad a dominé l'Atlético en terme de possession, c'est en grande partie grâce à l'ancien du Real Madrid. Une prestation complète de la part de l'expérimenté milieu espagnol. Jon Guridi prend sa place à la 81' et permet à son équipe de réduire le score dans les arrêts de jeu.

Rafinha (5) : L'ancien du PSG a trouvé un second souffle à la Real Sociedad. Une présence certaine dans l'entrejeu, il a formé un duo très intéressant avec Illaramendi pendant la première mi-temps. Il cède sa place à l'heure de jeu à Cristian Portu.

Alexander Sorloth (6) : À la 30', après avoir éliminé Reinildo côté gauche, il se procure la première vrai occasion de la rencontre. Bis repetita juste avant la pause. En résumé, une grosse abnégation malheureusement pour lui pas récompensé. Remplacé par le jeune français Naïs Djouahra à la 71'.

Alexander Isak (5) : Peu d'occasions à se mettre sous la dent... Le jeune espoir suédois n'a pas pu montrer de quoi il était capable. À l'heure de jeu, Imanol Alguacil le remplace par Adnan Januzaj auteur d'une excellente entrée et à l'origine de la réduction du score de la Real Sociedad.

 

 

Atlético Madrid (5-3-2)

Jan Oblak (4) : Peu de travail et quelques erreurs comme sur la réduction du score de Guridi. En difficulté sur un coup-franc puissant de Januzaj, il repousse le ballon dans l'axe et l'entrant de la Real en profite. Autre mystère de sa prestation, 9 passes réussies sur 32, mais que s'est-il passé ?

Yannick Carrasco () : On l'a vu sans le voir en attaque. Une contradiction qui traduit parfaitement son match. Ne parlons pas de sujets fâcheux. Sa défense ? Ne parlons pas de sujets fâcheux.

Reinildo (3) : Fin de saison est égale à relâchement. On l'a clairement senti du côté du Mozambicain. Pas forcément aidé par Carrasco qui l'a souvent laissé en deux contre un dans le couloir gauche, Reinildo aura largement convaincu Simeone et les supporters de l'Atlético.

Felipe (6) : Tôt dans le match, à la 28', il fait une superbe intervention sur un tir d'Isak à bout portant. Son contre permet à son équipe de rester dans le match.

Stefan Savic (5) : Toujours aussi régulier et une solidité défensive retrouver en cette fin de saison, le Monténegrin a joué un grand rôle dans la course au podium. Son impact en défense a grandement participé à sauver les meubles de la saison décevante de l'Atlético.

Marcos Llorente (4) : Plus timide qu'à l'accoutumé, le couteau-suisse espagnol n'a pas réalisé une grande partie ce soir. Trop discret.

Geoffrey Kondogbia (6) : Encore un (gros) match complet de Kondogbia. Son physique a mis l'attaque de la Real à rude épreuve. Avec une impression de redite, quel impact...

Koke (6) : Une entame de match timide pour le capitaine des Colchoneros. Une heure de jeu s'est écoulée avant que la lumière ne fût. Sur un centre de Carrasco, Koke contrôle et décale Correa qui ajuste parfaitement Remiro. Un éclat tardif mais nécessaire pour assurer la dernière marche du podium au championnat.

Rodrigo De Paul (8) : Voir plus haut

Antoine Griezmann (6) : Moins de cheveux et plus d'impact dans le jeu pour le Français. Aurait-il trouvé la recette ? Un passage chez le coiffeur en tout cas bénéfique puisque c'est lui qui sert De Paul pour l'ouverture du score. Dommage de rater son face-à-face juste avant l'heure de jeu, une réussite devant le but qui le fuit toujours... Remplacé par Luis Suarez à la 85'.

Matheus Cunha (4) : Pas de but, mais une grosse frappe moins d'une minute après être rentré des vestiaires. De l'extérieur de la surface, le Brésilien prend sa chance et trouve la barre transversale de Remiro... pas de bol ! Il laisse sa place à Angel Correa à la 63', buteur cinq minutes plus tard.

 

KLAJNBAUM Arthur

Lire plus