Liga – 6ème j. | Les notes de Séville – Real Madrid (3-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Silva (8) : Le jeune portugais a signé un match plein avec, à la clef, un doublé. Devant son public, il s’est bien amusé en jouant juste et en multipliant les appels. Dès la première minute du match c’est lui qui se met en avant et est tout prêt d’ouvrir le score. Il patientera un peu pour, à la 17e, parfaitement servi aux 6 mètres par Navas, prendre à contre-pied Courtois. Il double la mise 4 minutes plus tard à la 21e en accompagnant le contre rondement mené par ce même Navas dont la frappe repoussée par Courtois lui revient dans les pieds. Et comme tous les autres, il a joué son rôle défensif dans cette très belle équipe de Séville ce soir.

 

Séville (3-5-2)

Vaclik (5,5) : Une faute de main sans conséquence juste avant la pause, Bale ne cadrant pas. En deuxième mi-temps, il a été costaud. Il signe une superbe parade sur une frappe de Modric à la 57e, gagne son duel face à Bale à la 61e et réalise de belles sorties aériennes aux 68e et 85e. Attention, il signe une nouvelle faute de main qui aurait pu permettre à Ramos de ramener le score à 3-1 à la 90e.

Carriço (6) : Avec Navas et Sarabia, il a parfaitement bloqué Asensio en première période. Auteur de belles interventions défensives, il a semblé facile comme face à Benzema à la 53e par exemple.

Kjaer (7) : Le patron de la défense sévillane. Le danois a été très solide, une bonne montée sur Benzema à la 10e ou un bon dégagement de la tête sur un corner du Real qui amènera le 2e but des siens, il n’a jamais été pris en défaut. A la 90e, c’est encore lui qui supplée son gardien pour assurer la « clean sheet ».

Gomez (5,5) : Un peu plus malmené que ses compères de la défense, notamment par Bale, Sergio Gomez a tout de même signé une bonne partie. Plus sobre qu’un Sergio Ramos, il a montré au capitaine madrilène, qu’un défenseur central pouvait effectivement avoir un apport offensif intéressant sur quelques actions.

Navas (6,5) : Cela ressemble à un retour en grâce pour le capitaine dont le coeur n’avait jamais vraiment quitter l’Andalousie, même pendant ses années mancuniennes. Sa reconversion dans un poste plus défensif est une franche réussite comme le prouve son harcèlement sur Marcelo à la 44e et cela ne semble pas le frustrer offensivement comme l’ont montré ses nombreuses montées pleines de bon sens. Il est presque double passeur décisif ce soir.

Sarabia (6) : Très disponible. C’est lui qui récupère le ballon dans les pieds de Casemiro sur le 1er but. A la 33e, il sert bien Vazquez qui tire sur la barre. A la 58e, il aurait pu marquer lui aussi si Courtois n’avait pas sorti un arrêt exceptionnel sur sa belle frappe enroulée. Un peu de déchets mais globalement un match réussi pour le joueur formé au Real.

Banega (7,5) : Face au milieu XXL de la maison blanche, il a fait la loi ce soir. Bien en place, percutant et demandant la balle dans les espaces dès que possible il a provoqué beaucoup de mouvement et de vitesse dans le jeu de son équipe. Il a rayonné sur la pelouse du stade Ramon Sanchez-Pizjuan et ce n’est pas son carton jaune reçu à la 74e pour une poussette sur Ceballos qui viendra ternir une très belle copie ce soir. Il est remplacé à la 90e par Mesa.

Vazquez (7,5) : L’autre grand bonhomme du milieu de terrain sévillan aujourd’hui. Il a montré un gros volume de jeu. Il a récupéré beaucoup de ballons notamment grâce à sa lecture du jeu qui lui permet de souvent couper les trajectoires. L’italien possède aussi une bonne technique qui lui permet de bonnifier tous ses ballons. A la 33e, il frappe sur la barre, frustré il prend un carton jaune dans la minute qui suit pour un tacle par derrière sur Bale. Il aurait mérité un but ce soir, comme à la 80e lorsqu’un centre de Silva repoussé par Courtois lui revient dans les pieds mais le cadre se dérobe à lui.

Arana (5,5) : Sérieux, il a signé quelques belles interventions comme cette belle sortie devant Modric à la 68e mais il a peut être été le sévillan le moins en vue ce soir. Il est remplacé à la 85e par Nolito.

Silva (8) : Voir ci-dessus.

Ben Yedder (6,5) : Pas mal de déchet en début de match (8e, 10e 16e, 29e) mais on le voit beaucoup.  Sur le deuxième but, c’est lui qui lance parfaitement Navas sur la contre-attaque. A la 39e, suite à un corner mal repoussé par la défense madrilène, Vazquez gagne facilement son duel de la tête face à Marcelo, le ballon revient dans les pieds du français, qui, d’une belle volée, marque un but de renard des surfaces. Pas d’erreur à signaler par la suite et un soutien permanent à son équipe aussi bien offensivement que défensivement. Il a été très solidaire, au diapason d’une très belle équipe de Séville en somme. Il est remplacé à la 69e par Promes.

 

Real Madrid (4-3-3)

Courtois (4) : Il ne peut rien sur le premier but. Il est, en parti fautif, sur le deuxième. Sa barre transversale le sauve à la 33e mais il finit par prendre ce 3ème but 6 minutes plus tard. Il évite tout de même le 4-0 en signant une envolée de grande classe sur une frappe de Saravia à la 58e.

Nacho (3) : Il sauve les siens de la tête sur sa ligne à la 15e. Hormis cela, il a raté son match et celui-ci a mis en lumière son manque de mobilité par rapport à Carvajal ou Odriozola sur ce poste de latéral droit. Il est remplacé à la 59e par Lucas Vazquez.

Varane (5,5) : Concentré et pas trop dépassé par les événements contrairement au reste de la défense merengue. De bonnes interventions comme sur Banega à la 34e par exemple.

Ramos (3) : Il laisse complètement seul Silva sur son premier but, il n’y est pas non plus sur le but de Ben Yedder. Il a ensuite essayé de jouer au héros en étant très offensif comme il en a pris l’habitude depuis le début de saison mais c’est plus difficile face à une réelle opposition.

Marcelo (2) : Il met en difficulté Casemiro sur le premier but par une passe compliquée dans l’axe, il est à la rue sur le deuxième but, et perd son duel face à Vazquez sur le troisième. Loin de tirer les leçons de ses erreurs, il réitère ses « exploits » avec une nouvelle passe « charbon » plein axe pour Modric à la 47e. Blessé, il quitte la pelouse à la 77e et laisse ses partenaires à 10 avec 3 buts à remonter.

Kroos (4) : L’un des plus en vue en première mi-temps : bel enchainement contrôle, sombrero, frappe non cadrée à la 26e, bonne récupération à la 28e, nouvelle frappe à la 31e juste avant la pause fraicheur (29 degrés à Séville). Il a complètement sombré en deuxième mi-temps face au pressing des andalous . Il prend un carton jaune à la 65e.

Casemiro (5,5) : Toujours précieux devant sa défense mais il se fait prendre le ballon sur le premier but. Il a souvent joué très bas comme un 3e défenseur central à cause de la fougue sévillane du jour. Sans lui, le score aurait certainement été plus lourd et il a parfois fait de bonnes choses offensivement comme lorsqu’il obtient, avant la pause, un bon coup franc que Ramos vendengera.

Modric (4,5) : En mouvement et au pressing, il fut le seul madrilène volontaire en tout début de match mais cela n’a pas duré longtemps. D’ordinaire si intelligent dans la lecture du jeu, il est coupable, comme Asensio, Nacho et Marcelo, de mal revenir sur les joueurs sévillans lancés en contre-attaque sur le deuxième but. Son joli piqué est refusé à la 54e par une VAR qui détecte une position de hors-jeu et sa jolie frappe à la 57e est refusée par un gardien tchèque qui veillait au grain. Il est remplacé par Ceballos à la 70e.

Bale (5) :  Le madrilène le plus dangereux et le plus entreprenant ce soir. Mais sa détermination tout au long du match n’a eu d’égal que ses nombreux ratés.

Benzema (3) : Il a essayé de combiner avec Bale au lieu de prendre sa chance à la 4e, un classique chez Karim. Ensuite, on ne l’a pas vu. Attention, après un bon début de saison, le français enchaîne les mauvaises copies depuis 3 matchs. Il est remplacé à la 59e par Diaz qui prend un jaune à la 87e pour un geste d’humeur sur Gomez.

Asensio (4) : Invisible en début de match, il a joué plus axial au retour des vestiaires et on l’a un peu retrouvé.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.