Liga - 6ème j. | Les notes de Cadix - FC Barcelone (0-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Dest (8) : Ce fut un match difficile à négocier pour son équipe face à un bloc très serré de Cadix, l'autre sous-marin jaune espagnol. Mais le jeune international Américain a été le seul à qui on a donné les clefs du 4-4-2 adverse, dans lequel il s'est infiltré tranquillement avec de très bonnes percées. Il demande les ballons en profondeur, repique au milieu, dribble, centre, provoque dans un match où il a joué toutes les cartes qu'il avait en main pour tenter de renverser le match. Remplacé après un match sans doute éprouvant par Riqui Puig à la 80ème.

 

Cadix (4-4-2) :

Ledesma (7) : Décisif sur tout ce qu'il a eu à faire ce soir, dans un match où il a évidemment bien moins sollicité après l'exclusion de Frenkie De Jong. Il se démarque sur de bonnes sorties (28ème, 35ème, 45+3ème), il se permet même de répondre à la superbe parade son son homologue Ter Stegen sur un très bel arrêt à la 52ème, parade sur laquelle il a fait souffler tout son stade.

Espino (6) : Très loin d'être mis en difficulté par Mingueza, il a eu le champ libre pour lancer Arzamendia dans la profondeur pour tenter de porter la danger devant.

Haroyan (5) : Vigilante mais pas toujours rassurante, c'est sans doute ce que retiendra la paire défensive du sous-marin jaune andalou, heureusement suppléée à plusieurs reprises par Ledesma.

Chust (5.5) : Une bonne défense à la 8ème donne le ton du match du joueur prêté par le Real, où ses dégagements ont su se révéler précieux.

Iza (3.5) : Mis en difficulté tout au long de son match par le virevoltant Sergino Dest face auquel il a vécu un enfer. Incapable de résister à l'Américain, il recule sans cesse et ira à cause de lui se coucher avec un mal de crâne. Remplacé par Akapo à la 79ème.

Arzamendia (7) : Que ce soit en défense ou en attaque, il a montré de très belles choses et n'a pas hésité à multiplier les efforts. Généreux, parfois trop, il gâche parfois quelques contres en allant s'enfermer à l'image de celui où il finit par se prendre la tête à deux mains juste avant sa sortie. Après avoir été l'un des Andalous à proposer le plus, il est remplacé par Perea à la 57ème.

Fali (non noté) : Sorti sur civière et en pleurs devant son public avec à priori une blessure au genou, et remplacé par Jonsson (6), auteur d'une bonne rentrée, n'hésitant pas à monter aux avant-postes une fois que son équipe s'est retrouvée à 11 contre 10. A l'heure de jeu, il est l'auteur d'un tacle défensif absolument parfait, sur lequel il anticipe le positionnement de Memphis Depay pour dégager ensuite le ballon, à montrer dans les écoles de foot.

Alarcon (5) : Plus en vue que Fali avant sa sortie mais moins que Jonsson après sa rentrée. Souvent auteur de relances trop moyennes et aurait pu monter quelques mètres de plus en fin de match.

Alvaro (4) : Pas beaucoup de prises d'initiatives et de percées offensives pour porter son équipe vers l'avant, il est remplacé à la pause par Salvi (6), qui aurait pu conclure une bonne (et rare) occasion à la 81ème, mais voit sa frappe repoussée par Ter Stegen.

Negredo (6) : Dans un match où peu de ballons arrivaient à lui, il en rate un de peu dès la 6ème minute de jeu qu'il aurait pu contrôler pour au mieux tirer et au pire ne pas perdre. Il ressort bien des vestiaires et réveille Ter Stegen avec une superbe frappe sur une position totalement immobile et est proche d'attraper la lucarne. Remplacé par l'Hondurien Lozano à la 57ème.

Sobrino () :

 

FC Barcelone (4-3-3) :

Ter Stegen (8) : Un match de gardiens, où chacun des deux portiers a brillé même si les tirs sur la cage de l'Allemand n'ont pas été nombreux. Il s'envole après la pause sur la frappe de Negredo, est décisif sur Salvi puis réalise encore un arrêt important à la dernière seconde. En somme, pas énormément de travail, mais du travail bien fait.

Dest : Voir plus haut.

Piqué (5) : Une défense mi-figue mi-raisin sur Sobrino a gâché un début de match correct, mais repousse le danger avant la mi-temps avec trois revois de la tête en deux corners. Pourtant, il se fait trop souvent berner par la malice des attaquants de Cadix comme sur l'entrant Lozano à la 72ème où il doit éviter une faute qu'il donne trop bêtement.

Araujo (5.5) : Souvent premier relanceur de son équipe, il a du compenser l'absence de son partenaire dans ce secteur du jeu, mais peut-être moins précieux que lui sur la récupération du ballon.

Mingueza (3.5) : Inexistant sur son côté gauche où son manque total de complicité avec Demir a été aberrant, il a passé l'entièreté de son match à être 10 mètres derrière Dest de l'autre côté du terrain. L'illustration est d'autant plus flagrante quand on sait que 14 attaques sont passées du côté gauche contre 3 petites du côté de l'Espagnol.

F. De Jong (4.5) : Pas grand chose à redire sur sa performance avec ballon, le Néerlandais trouve de bons espaces pour ses coéquipiers mais trop peu pour inquiéter un bloc très regroupé. Sans la ballon, on ne peut pas manquer de rappeler son exclusion suite à deux jaunes en 4 minutes, plus qu'évitables sur lesquels son manque d'expérience est criant.

Busquets (6) : Toujours aussi crucial au milieu, dans la conservation du ballon dans un style qu'on lui connaît. Rien de plus à redire sur sa prestation avec en plus de bonnes récupérations, certes entachées par un jaune reçu en toute fin de match.

Gavi (6) : Première titularisation chez les grands pour le petit catalan né en 2004. Loin d'être le plus mauvais joueur de son équipe lors de ce match, il sait déjà trouver la bonne passe pour conserver la balle et on aura hâte de le revoir tant son style de jeu correspond à l'enseignement qu'il a reçu à la Masia. Remplacé par le presque aussi jeune Nico Gonzalez à la 73ème.

Depay (5) : Un bon match mais gâché par le nombre astronomique de déchets devant le but. Dans une zone où De Jong était porté disparu, il rate un ballon de but à la 51ème, puis se heurte à Ledesma une minute plus tard sur une frappe qui aurait pu être plus précise, avant de se manquer à nouveau sur une belle louche de F. De Jong. Il rate la balle de match à la 90+4ème, sa méditation contre le poteau n'y changera rien, l'ancien Lyonnais a manqué d'offrir la victoire à son équipe qui en avait besoin.

L. De Jong (4.5) : Il touche très peu de ballons et aurait du plus décrocher, ce qu'il ne commence à faire qu'après la mi-temps mais trop peu. Il met dans de très bonnes conditions Depay juste après la pause sur un bon centre bien que pas forcément très académique. Remplacé par Coutinho à la 68ème.

Demir (4.5) : Trop peu de ballons touchés puisqu'aucune offensive ou presque n'est passée par son côté. Pas exempt de tout reproche, il n'a que trop peu proposé et est logiquement remplacé par Koeman à la pause par Sergi Roberto (5), trop promené dans le cadre de changements tactiques pour vraiment pouvoir changer le cours de la rencontre.