Accueil * Liga (ESP) * Liga – 4ème j. | Les notes de Barcelone – Valence (5-2)

Liga – 4ème j. | Les notes de Barcelone – Valence (5-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Fati (7,5) :

Une très grosse entame pour le tout jeune joueur du Barça qui a d’abord conclut un bon centre de De Jong. Ensuite, il se mue en passeur pour le néerlandais avec qui il a bien combiné lors de cette partie. Il a su se montrer particulièrement dangereux avec des frappes qui passaient souvent pas loin des cages de Cillessen. Suarez le remplaça à l’heure de jeu et, sur son premier ballon, marqua sans prise d’élan à l’aide du poteau. Mieux que ça ! L’uruguayen s’offre même le doublé après une passe de Griezmann grâce à laquelle il crucifie Cillessen à ras du poteau.

 

 

Barcelone (4-3-3) :

Ter Stegen (5,5) : Il aurait pu passer un match tranquille mais il encaisse tout de même deux buts ce soir. La deuxième aurait pu être éviter s’il était sorti. Néanmoins, il réalisa une série de 4-5 arrêts en première mi-temps ce qui embellit sa performance.

Alba (5,5) : Très haut sur le terrain, comme à son habitude, mais certainement moins précis dans ses centres. Il a principalement lancé Fati dans la profondeur afin d’assurer ses arrières.

Lenglet (5,5) : Pas vraiment mis en danger ce soir, mais il a mal jugé le une-deux entre Rodrigo et Gameiro sur le premier but encaissé par le FC Barcelone.

Pique (6,5) : Plus impliqué et attentif que son coéquipier en charnière centrale, il a mieux bloqué les attaquants adverses. De plus, il marque même un but après une bourde de Cillessen qui relâcha un ballon sur une frappe de Griezmann.

Semedo (6) : Il a profité de la faiblesse de Gaya et surtout de Guedes. En effet, il a passé le match à jouer très haut sur le terrain sans pour autant centrer. Il a préféré monter pour ensuite remiser derrière pour apporter un réel surnombre dans le dernier tiers du terrain.

De Jong (7,5) : Énorme présence et qualité pour l’ancien de l’Ajax, lui qui a excellé dans ses transmissions. D’abord passeur pour Fati puis buteur, il a profité de la médiocrité de la défense de Valence. Rakitić a eu une vingtaine de minutes lors de ce match mais ne toucha étrangement pas beaucoup de ballons.

Busquets (7) : Ce fut un match très bon de la part du fidèle barcelonais Sergio Busquets. Une très grosse activité dans l’entre-jeu lui a permis de très bien organiser le jeu de son équipe tout en récupérant des ballons suffisamment haut grâce à son pressing.

Arthur (6) : Plus que correct ce match pour Arthur. Il a bien alimenté ses coéquipiers d’attaques en étant juste. Défensivement parlant, il a empêché Ferrán Torres d’exister lors de cette rencontre. Arturo Vidal prit sa place mais a été moins bon techniquement; il a toutefois apporté un surplus physique pour son équipe dans les dernières minutes de jeu.

Griezmann (6) : Pas buteur ce soir mais passeur décisif pour le second but de Suarez. Il aurait pu y aller de son petit but ce soir mais il a préféré faire jouer ses partenaires.

Fati (7,5) : Voir ci-dessus.

Perez (6) : Actif sur le côté droit, le jeune issu de la Masia a particulièrement bien joué en combinant avec De Jong qui s’appuyait régulièrement sur lui.

 

Valence (4-4-2) :

Cillessen (2,5) : Une note relativement correcte pour un gardien qui en prend cinq en un match. Il réalise de rares parades pour éviter la déroute totale.

Gaya (3,5) : Le défenseur gauche espagnol a connu bien des soucis ce soir en se laissant trop facilement passer par les montées de De Jong et de Perez.

Paulista (5) : Il a tenu le choc même si cela a été compliqué. Il a répondu présent dans les duels puisqu’il a dégagé quelques ballons chauds.

Garay (3) : Mis en difficulté d’emblée par Fati sur le second but où il se laissa dribbler trop facilement. Il a été friable tout au long du match face aux dribbles et frappes incessantes de ce même Fati qui a été décidément en feu ce soir.

Wass (3,5) : Le joueur danois a eu beaucoup de mal face au virevoltant Fati, très vite mis en confiance avec son premier but au Camp Nou. Offensivement ce fut le néant au vu de la tournure des événements. Il s’est laissé déborder trop souvent.

Guedes (2) : Inexistant ! Tant dans les duels que dans le jeu de son équipe, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain a complètement été mangé par les milieux barcelonais. Il a commis trop d’imprécisions dans ses passes ainsi qu’en perdant trop de ballons. L’entrée en jeu de Cheryshev (67’) fut bénéfique puisqu’il délivra une passe décisive en toute fin de match ce qui le récompensa de son activité sur le côté gauche.

Parejo (5,5)  : Le métronome espagnol a une nouvelle fois été celui qui devait organiser le jeu de son équipe. Il a longtemps été asphyxié par les milieux catalans mais par moments il réussissait à trouver Rodrigo aux 25m des buts adverses.

Coquelin (5) : Pointe basse des deux milieux défensifs de cette équipe de Valence, le français a joué la plupart du temps tout juste devant sa surface tant son équipe était acculée. Il a réalisé quelques interventions même si trop rares étaient-elles. Son jeu de passe n’a pas été vers l’avant mais plutôt sur les côtés pour tenter d’écarter le bloc barcelonais, en vain.

Torres (4) : Même en longeant la ligne de touche il n’a pas réussi à passer Fati et Arthur qui ont bien défendu. Il a souvent joué vers l’arrière, faute du trop peu de solutions proposées devant lui. Lee le remplaça (67’) et joua plus haut et joua aussi plus avec ses deux attaquants.

Rodrigo (5,5) : Il a été le plus dangereux offensivement du côté de Valence. Il n’a certes pas frappé au but mais il a apporté le danger avec vivacité et intelligence. C’est d’ailleurs ce qui est à l’image sur le but de Gameiro avec sa remise parfaite pour le français. Son remplaçant Maxi’ Gomez a touché bien moins de ballons mais fut preuve d’opportunisme en profitant de la non-intervention de Pique sur le centre de Cheryshev.

Gameiro (5,5) : Peu de ballons touchés, encore moins dans la surface catalane, mais il lui aura fallu d’un seul face à face avec Ter Stegen pour marquer pour son équipe. Un réalisme pouvant être souligné tant les occasions d’attaquer étaient faibles.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...