Liga – 4ème j. | Les notes de Atlético – Eibar (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Marko Dmitrovic (8) : Très gros match du portier serbe. Il a repoussé toutes les tentatives madrilènes après avoir souvent été abandonnée par sa défense. Il a toujours fait les bons choix dans ses sorties pour réduire le nombre de possibilités de ses adversaires, et sa faculté de réflexe fut frappante alors que les occasions de l’Atletico se succédaient. Malheureux sur le but de Borja.

Eibar (4-4-2)

Dmitrovic (8) : Voir ci-dessus.

Peña (6) : Pas mal de montées offensive tout en revenant correctement, le latéral a bien assuré ses fonctions. Il a tout de même un peu mis été en difficulté en deuxième période, lors du réveil de Thomas Lemar.

Oliveira (4,5) : Bon sur les duels aériens, il a parfois eu du mal à contenir Diego Costa ou les percées successives de Griezmann. Le Portugais a cependant réalisé un match correct.

Arbilla (4,5) : Même son de cloche pour l’autre central. Les courses tranchantes des attaquants colchoneros l’ont parfois mis à mal, sans pour autant être totalement largué dans les interventions.

José Angel (5) : Il est moins monté que son pendant à droite, mais a globalement bien défendu en étant au soutien de son attaquant sur quelques contres.

Milla (6) : Très disponible sur les ballons qu’il a pus jouer, il a bien travaillé son vis-à-vis Juanfruan tout en assurant le repli défensif afin d’aider son latéral.

Diop (4) : Match assez compliqué pour Diop, très peu en réussite sur ses passes et qui n’a pas eu l’influence souhaitée en attaque. Sa détermination à la récupération et sa combativité rattrapent le tout.

Álvarez (5) : Plutôt neutre, il a fait le boulot sans trop en faire. Correct dans ses passes et assez présent en défense, il aurait tout de même pu être davantage impliqué dans l’élaboration du jeu de son équipe.

De Blasis (5,5) : Pas très en vue en début de match, il a pris la mesure de la rencontre dans la dernière demi-heure en s’offrant quelques centres bien sentis.

Jordán (5,5) : Ce dernier a eu plusieurs occasions et s’est rendu assez disponible pour ses coéquipiers, notamment lors de décrochages. Pas vraiment précis dans ses passes.

Charles (4,5) : Assez neutre, il a pressé et défendu sans râler et en restant discipliné, malgré un nombre de ballons assez limité.

Atlético de Madrid (4-4-2)

Oblak (5) : Sans vraiment de travail, il est sauvé deux fois par sa barre alors qu’il semblait battu sur l’une de ces deux occasions. Bonnes sorties aériennes.

Juanfran (5,5) : Même s’il est resté assez en retrait offensivement, sa sérénité défensive, moins flagrante en fin de match, a été utile pour son équipe.

Giménez (5,5) : Présent en entame de rencontre, il a ensuite eu du mal sur les contres adverses et a souvent évolué sur les talons, alors que le jeu ne le demandait pas forcément.

Godin (5,5) : Souverain en première mi-temps, il a ensuite un peu levé le pied comme toute son équipe sur les contres, malgré un taux de possession élevé pour les Rojiblancos.

Filipe Luis (6) : Bon match du défenseur gauche. Offensif en début de partie, il a multiplié les échanges courts avec ses milieux ou ses attaquants, et s’est contenté de bien défendre.

Lemar (5,5) : Le Français a joué par mini coups d’éclats. Sur quelques séquences, il a réalisé de bonnes passes mais n’a pas assez proposé et doit faire plus même si un temps d’adaptation est nécessaire.

Saúl (5) : Très actif durant les 45 premières minutes, son influence s’est ensuite considérablement réduite alors que son équipe se procurait une multitude de situations.

Rodri (5,5) : Idem. Excellent lors du première acte, il a alors moins bien ressorti les ballons. Assez présent sur phases défensives, il a ensuite sur relever la tête.

Koke (4,5) : Bien muselé par la défense basque, ce dernier a rarement proposé et n’a pas assez collé sa ligne afin d’étirer le bloc d’Eibar.

Griezmann (6,5) : Très bon match du Français. « Monsieur Caviar » a encore régalé par sa qualité de passe et de dribble, et il est le véritable électron libre de cette équipe.

Costa (6) : Dans un tout autre registre, il a apporté par sa puissance et a pesé sur l’arrière-garde d’Eibar, rien que par sa présence. Précis dans ses décrochages et remises.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.