Liga – 31ème j. | Les notes de Barcelone – Atlético (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Messi (8) :

De bonnes prises d’initiatives pour La Pulga, toujours incroyable dans ses dribbles et un but de plus pour l’argentin ce soir. Chacun de ses dribbles se transformaient en occasions de frappes et donc de buts. Il aurait pu marquer un ou deux buts de plus s’il n’était pas tombé contre un Oblak des grands soirs.

 

Barcelone (4-3-3) :

Ter Stegen (6) : Assez peu de travail pour lui aujourd’hui mais lorsqu’il a été sollicité il a répondu présent, sauvant sans danger les deux seuls tirs cadrés adverses.

Alba (5) : Un seul petit centre pour le latéral gauche et une contribution offensive moindre qu’à l’ordinaire. Il n’a pas été très bon aujourd’hui mais heureusement pour lui que son défenseur central gauche le couvrait bien.

Lenglet (6) : En effet le français a répondu présent pour ce choc de Liga en palliant les quelques duels perdus par son latéral face à Morata ou Griezmann. Il trouvait bien ses milieux de terrain lorsqu’il récupérait un ballon.

Piqué (5,5) : Moins en vue que son partenaire de charnière central, il a rencontré de légères difficultés notamment par les appels des attaquants adverses. Quand Piqué ne réussissait pas à ressaisir le ballon il pouvait compter sur Roberto pour l’aider à le récupérer.

Roberto (6) : Il est rare de voir un Sergi Roberto n’ayant pas centré une seule fois dans un match, ce fut le cas lors de celui-ci. D’un point de vue défensif il a bien gêné Correa qui a à plusieurs reprises tenté de prendre de vitesse le flanc droit de la défense barcelonaise. Semedo le remplace poste pour poste à cinq minutes de la fin du match. Une entrée en jeu bien trop tardive pour pouvoir le juger.

Arthur (5,5) : Sur la feuille de départ il semblait qu’Arthur soit en position de milieu central gauche, mais il a été contraint de jouer par moment un petit peu plus bas sur le terrain pour aider Alba qui n’était pas dans un grand jour. Offensivement il n’a donc pas été très en vue mises à part deux passes occasionnant deux situations chaudes pour ouvrir le score; en vain. L’ancien bordelais Malcom le remplace à l’heure de jeu et fit une entrée plus qu’intéressante ! Souvent collé sur vers la ligne de touche il a su apporter plus de profondeur et plus de vitesse dans les passes en phase d’attaque. La quasi totalité de ses dribbles et duels ont d’ailleurs été remportés.

Busquets (6) : Une position moyenne au niveau du rond central due à la domination catalane profitant de leur supériorité numérique. Des interceptions et des relais avec ses partenaires de bonnes qualités, particulièrement avec Suarez qui a à de nombreuses reprises demandé le ballon dans le dos de la défense de l’Atlético.

Rakitić (6,5) : Très bonne prestation de la part du croate ! Ivan Rakitić a non seulement été bien placé pour contrer les frappes madrilènes mais a aussi créé le jeu offensif en distribuant les ballons pour ses trois attaquants. Une statistique à retenir ? 111 passes tentées dont 93% d’entre elles ayant trouvé preneur !

Coutinho (6,5) : De bonnes tentatives de dribbles et de centres pour le brésilien, ainsi que de bonnes passes en profondeur pour trouver son avant centre Luis Suarez. Il cadre de frappes intéressantes mais c’était sans compter sur le talent du gardien slovène. Le jeune Aleña prend sa place à dix minutes du terme afin accélérer et apporter plus de jeu pour son équipe, tâche qu’il a su gérer.

Suarez (7) : Excellent dans ses appels de balle mais un peu trop maladroit en première mi-temps, il ouvre le score à cinq minutes de la fin du match avec un tir en finesse idéal, aidé par le poteau.

Messi (8) : Voir ci-dessus.

 

Atlético (4-4-2) :

Oblak (7,5) : Très bon match de la part du gardien de l’Atlético malgré les deux buts concédés. Pas moins d’une dizaine de parades dans cette partie, et des arrêts pas toujours simples à négocier. C’est grâce à lui si son équipe s’en tire aussi bien aujourd’hui

F. Luis (5,5) : Avec l’infériorité numérique de son équipe il a forcément été moins haut sur le terrain que dans son habitude. Il a fait un bon match dans l’ensemble. Morata le remplace en seconde mi-temps apportant plus d’appels dans la profondeur et en prenant les très rares espaces disponibles dans le dos des catalans.

Godin (5,5) : Quelques bons dégagements, il a dans un premier temps bien contenu Suarez avant de s’épuiser petit à petit. Sur l’ouverture du score il n’arrive pas à chiper le ballon à l’uruguayen.

Gimenez (6) : Impérial dans ses interventions il manque d’attention sur le second but laissant filer les attaquants barcelonais dans le dos de la défense de l’Atlético.

Arias (non noté) : Visiblement blessé à la 33e minute il est obligé de céder sa place à Correa (4,5). On l’a cependant vue de moins en moins en seconde mi-temps, tentant par moment des appels dans le dos de Piqué mais bien négociés par le défenseur espagnol.

Koke (6,5) : Très bon match de la part de Koke ce soir. Match où il a pris le dessus sur ses adversaires dans ses duels.

Partey (6) : Solide match pour le milieu ghanéen de l’Atlético qui a su s’imposer au milieu. Il a mis à rude épreuve les attaquants barcelonais dans le domaine physique notamment.

Rodrigo (5) : Un peu trop de duels perdus face aux barcelonais et donc des fautes commises pour éviter à ses adversaires d’apporter du danger. Il sort à la 88e minute pour une entrée de Juanfran, une entrée en jeu anecdotique.

Niguez (5) : Le milieu gauche madrilène a eu du mal face à Messi, en fin de match il a été de plus en plus nerveux récoltant au passage un carton jaune pour une faute due à la nervosité et à la pression mise par les catalans.

Diego Costa (1) : Un seul petit duel de gagné sur sept tentés, son seul tir n’étant pas cadré, et en plus de cela un carton rouge inutile à la demie heure de jeu pour une contestation trop virulante. Un match honteux pour l’espagnol.

Griezmann (5,5) : Compliqué pour « Grizou ». S’il n’a pas pu s’exprimer aussi bien qu’il l’aurait souhaité, le champion du monde s’est cantonné à jouer en tant que milieu offensif pour lancer en profondeur ses coéquipiers Correa et Morata.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.