Liga – 28ème j. | Les notes de Real Madrid – Celta Vigo (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Bale (6,5) :

Accompagné par un Zizou qui lui a accordé toute sa confiance, le gallois a réalisé un match complet. Effectuant de très bons replis défensifs, dangereux sur les côtés en attaque, Gareth Bale a mis la défense galicienne à rudes épreuves. Des centres dangereux, une activité importante sur son flanc gauche, l’ailier du Real est d’ailleurs auteur du second but madrilène en guise de récompense pour son match.

 

Real Madrid (4-2-3-1) :

K. Navas (5,5) : Une première mi-temps d’un niveau plus que convenable avec notamment une jolie parade sur le seul tir cadré du Celta de la part de Gomez. La seconde fût beaucoup  plus tranquille pour lui tant la domination madrilène était quasi-totale.

Marcelo (6,5) : Régulièrement laissé sur le banc par l’ancien coach de la Casa Blanca, Marcelo a retrouvé sa place de titulaire cet après-midi. Et de quelle manière ! En plus de sa rigueur défensive sans faille, il a su apporter le danger aux abords de la surface adverse en centrant pour ses attaquants. Or il est le passeur décisif pour le but du 2-0 certes, mais non pas sur un centre. En effet, suite à une bonne projection en attaque il délivre un bon ballon pour Bale au niveau de la demi-lune. Le gallois frappa pied droit et marqua à l’aide du montant.

Ramos (5,5) : Un match plutôt basique de la part du capitaine madrilène. De bonnes interventions devant les adversaires et des dégagements prouvant parfois ses coéquipiers.

Varane (5,5) : Tout comme Sergio Ramos, le central français n’a pas été en grandes difficultés, hormis quelques percées de Boufal ou Gomez qui l’ont obligé à rester méfiant des possibles contre-attaques qu’il aurait pu subir.

Odriozola (5) : Plus de déchets dans ses transmissions que ce soit des passes à ras-de-terre ou encore des centres. Les offensives du Réal ne sont pas passé par le latéral doit. Néanmoins ses qualités de rapides défenseur droit lui ont permis de ne pas se déborder par Sisto, obligeant le danois à rentrer dans l’axe et se heurter à la charnière centrale.

Kroos (6) : C’est un Toni Kroos plein d’envie auquel nous avons eu le droit pour ce match. Des récupérations et une distribution de ballons plus qu’intéressantes, le milieu s’est tenté à quelques frappes en fin de match, ce dont il n’a pas l’habitude.

Modrić (6) : Sa prestation est similaire à celle effectuée par son partenaire précédent. Sorti sous les applaudissements du Santiago Bernabeu, le jeune Uruguayen Valverde n’a pas eu le même impact que Modrić. Il a été plus discret et n’a pas aussi bien compensé la montée de ses latéraux comme pouvait le faire le croate.

Asensio (5,5) : Un début de partie un poil décevant suivi d’une tout autre intensité dans ses courses et ses dribbles en seconde période. Zinedine Zidane a dû trouver les mots justes à la mi-temps pour remobiliser l’international espagnol.

Isco (5,5) : Comme son compair, il a d’abord été décevant puis d’un meilleur niveau. Sans être exceptionnel, il a réalisé une bonne seconde période même s’il devrait prendre le jeu de Real à son compte. Sa prestation du jour est toutefois bonifiée avec son ouverture du score sur un centre fort et tendu de la part de Karim Benzema. Sorti après son but, c’est au tour de Dani Ceballos de faire son entrée en jeu pour garder la cage madrilène inviolée. Mission accomplie avec succès.

Bale (6,5) : voir ci-dessus.

Benzema (5,5) : En dehors de sa passe décisive, le meilleur buteur français en ligue des champions ne s’est pas montré des plus dangereux cet après-midi. Pourtant les centres de Marcelo lui étaient destinés, mais KB9 était trop souvent en retard ne réussissant pas à dévier le ballon.

 

Celta Vigo (4-2-3-1) :

Blanco (5,5) : Réalisant de bonnes parades en première partie de match, la domination du Real a poussé le portier du Celta Vigo à un manque de vigilance malgré les nombreuses sollicitations. Il n’est pas exempt de tout reproche sur le premier but car il avait, sans doute, le temps de sortir de ses cages pour couper la trajectoire du centre de Benzema.

Juncà (non-noté) : Sorti au bout de deux petites minutes de jeu, il s’est visiblement blessé aux ischios. Hoedt le remplaça alors et fit un match assez solide avec de nombreux dégagements et quelques interceptions sauvant les siens.

Araujo (5,5) : Il a fait un bon match. Bloquant d’abord les dribbles de l’ailier Asensio, il est l’un des responsables de la première mi-temps mal négociée du joueur du madrilène. En seconde mi-temps, pour lui comme pour le reste de l’équipe cela a été plus compliqué mais il n’a pas rendu les armes et s’est battu jusqu’au bout sans relâche ! Un bon état d’esprit qui a permis à son équipe de ne pas concéder de réelles occasions sur leur flanc gauche.

Costa (4,5) : Une prestation assez médiocre de sa part où il a notamment perdu la balle offrant des attaques dangereuses à ses adversaires. Pas rassurant dans les duels, il est victime de la très bonne association et du bon match de Bale et Marcelo. Les deux buts proviennent de son côté droit…

K. Vasquez (5) : Un match moyen de sa part, où il a failli offrir le premier but aux joueurs du Real sur penalty. En effet il pousse Asensio à l’entrée de la surface. Après intervention de l’assistance vidéo dite VAR, le penalty réclamé est refusé car la faute était commise en dehors de la surface de réparation.

Lobotka (6) : Le meilleur joueur côté galicien. Il a été remarquable cet après-midi dans ses transmissions, toutes réussites dans l’ensemble.

Yokoslu (5,5) : Bien aidé par la performance de Lobotka, le turc a su se mettre au diapason. Lorsqu’il récupèrerait un ballon dans son propre camp il a toujours cherché une solution devant lui, proposant un match animé dans les premiers temps. Par la suite, il temporisa un peu plus afin de ne pas créer un déséquilibre au milieu. D’autant plus lorsque l’on connait la qualité de contre-attaque du Real Madrid avec la vitesse de Bale et les appels de Benzema. Remplacé à la 74e, le nouvel entrant Beltran ne gagna pas assez de duels pour permettre au sien d’en rester à un score de un but à zéro. Trois minutes après son entrée en jeu, le Celta Vigo encaissa le deuxième…

Boufal (5,5) : Des dribbles et des percées intéressantes de la part du joueur prêté par Southampton. Les défenseurs madrilènes ont du se mettre à plusieurs pour stopper chacune de ses velléités offensives. A un quart-d’heure du terme, Hjulsager le remplace. Malheureusement pour le Celta, ce dernier n’a pas été en réussite dans ce qu’il a entrepris que ce soit dans les dribbles, les centres ou encore dans la récupération du ballon

Mendez (5,5) : Le meneur espagnol de cette équipe du Celta Vigo n’a pas toujours choisi les bonnes options pour orienter le jeu. Lorsqu’il trouvait un de ses partenaires comme Sisto, cela débouchait sur une action chaude généralement. Sur ce match il n’osa pas vraiment de tenter sa chance de loin, lui qui a une bonne frappe pourtant.

Sisto (5,5) : Des centres pas souvent réussis pais qui ont eu le mérite d’être tentés ! Bien bloqué par Odriozola, il n’a pas pu s’approcher de trop près de la surface adverse : raison pour laquelle le danois a privilégié les centres pour Gomez principalement.

M. Gomez (5,5) : Une bonne première mi-temps mettant à contribution Navas sur la seule frappe cadrée de son équipe. Il a joué un rôle important dans la conservation du ballon en phase offensive permettant à tout son bloc de remonter. Après la pause, il a été plus transparent, contraint à défendre sous la pression des madrilènes.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.