Liga – 22ème j. | Les notes de Betis – Atlético (1-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Canales (7,5) : Excellente prestation de sa part récompensée d’un pénalty parfaitement converti. Ses accélérations soudaines balle au pied ou sa précision en une touche de balle ont contribué à accélérer les transitions sevillanes. Doté également d’un gros volume de jeu.

Betis (3-5-2)

Lopez (6) : Face à une attaque madrilène peu inspirée, il a fait le travail toutes les fois où il fût mis à contribution.

Mandi (6,5) : Excellent match pour l’ancien rémois qui s’est montré solide dans les duels et a fait preuve d’une grande justesse dans les relances.

Bartra (5) : Plutôt convaincant jusque là, il dût céder sa place sur blessure sous les applaudissements des béticos. Sidnei le remplaca à la 51ème minute de jeu.

Feddal (6) : Tout proche de marquer en début de match, il a réalisé un gros match pour museler Morata. Serein dans les relances à l’image de son coéquipier algérien.

Barragan (5) : Sa relation avec Canales fut très intéressante en première période. Plutôt éteint dans le deuxième acte malgré l’avantage d’espaces laissés par les colchoneros.

Kaptoum (5,5) : Doté d’un petit gabarit, il est un bon dribbleur et ses prises de balles fût intéressantes malgré quelques pertes de balles notables.

Guardado (5,5) : Au milieu de terrain, il est resté cohérent dans son placement tactique en phase défensive. Bien que peu nombreuses, son rôle de plaque tournante fût intéressant dans les phases de possession sevillanes.

Canales (7,5) : voir ci-dessus.

Francis (4) : Ses deux pertes de balle dans son camp ont offert à l’équipe adverse deux occasions. Très peu en vue offensivement, il a semblé en dessous du niveau global de ses coéquipiers.

Joaquin (5) : Inatteignable en première période au sein de ce bloc adverse très organisé, le chouchou du public a touché plus de ballons en seconde période sans occasions à se mettre sous la dent.

Leon (5) : Tout comme son partenaire d’attaque, son travail fut essentiellement défensif.

Atl. Madrid (4-4-2)

Oblak (7) : A l’heure actuelle, il fait sans aucun doute parti des meilleurs gardiens du monde et l’a prouvé d’entrée avec une parade phénoménale. Impuissant sur le pénalty.

Juanfran (5,5) : Il n’est pas resté inactif dans son couloir mais n’a jamais vraiment créé de différences.

Lucas Hernandez (4,5) : Trop court, il peut fort heureusement compter sur son portier suite à son duel de la tête perdu contre Feddal. Très peu sollicité le reste du match.

Gimenez (5) : Après-midi très tranquille pour le défenseur Urugayen. Il n’a eu strictement rien à faire face à une équipe du Betis qui s’est très peu approché des cages.

Arias (5) : Il est à l’origine de la meilleure occasion madrilène en première période mais son centre à ras de terre n’a pu trouvé preneur. Remplacé par Filipe Luis à la mi-temps coupable du pénalty.

Lemar (5) : Bien placé entre les lignes adverses, le bloc adverse très compact l’a en revanche privé de toute créativité afin de mettre en danger le portier adverse.

Thomas (5) : Sa performance individuelle fut surtout inhibée par l’aspect collectif du jeu colchonero. Son rôle consista essentiellement à faire circuler le ballon, sans extravagance.

Rodrigo (5,5) : Son grand gabarit lui a permis de grappiller quelques ballons afin d’annihiler d’éventuelles contre-attaques. Tout comme son partenaire ghanéen, son job aura été surtout de faire naviguer le cuir.

Correa (4,5) : Le manque d’espace sur son aile ne lui a pas permis de s’exprimer balle au pied. Match correct sans être réellement convaincant.

Griezmann (5,5) : En faux numéro 9, il s’est montré très disponible et a beaucoup participé à la construction du jeu. Maladroit en seconde mi-temps alors qu’il se trouvait en position idéale. Malchanceux ensuite sur cette frappe enroulée qui vient s’écraser sur le poteau.

Morata (5) : Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, son rôle de pivot fût une valeur ajoutée au jeu de possession madrilène. Pas suffisamment incisif dans la surface adverse pour trouver la faille.

 

VANMEENEN Olivier

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.