Liga – 17ème j. | Les notes de Betis – Eibar (1-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Jordan (7) : Le milieu d’Eibar a réalisé un match impeccable: très propre dans ses transmissions, il a également participé au pressing de son équipe et a été très bon dans les duels.

Betis (3-5-2)

Lopez (6) : Excellent dans le jeu au pied, notamment en première période, il a sauvé son équipe à plusieurs reprises, mais doit s’incliner sur le pénalty d’Orellana.

Sidnei (non noté) : Blessé, il cède rapidement sa place à Feddal (4), auteur de quelque imprécisions et qui concède notamment le pénalty. Il a su apporter le surnombre devant mais ses errements défensifs coûtent cher à son équipe.

Bartra (6) : Comme souvent, il a été solide et adroit dans ses relances malgré le pressing d’Eibar.

Mandi (6) : Il a dégagé une certaine sérénité tout au long du match et a été beaucoup sollicité pour assurer les relances de son équipe, ce qu’il a su faire.

Tello (5) : Dans une position inhabituelle, sur le côté gauche, il s’est montré très actif, notamment en première mi-temps, mais a parfois manqué d’un peu de justesse dans ses choix. Il est à créditer d’une passe décisive involontaire pour Sanabria.

Canales (4) : Mis sous pression par les joueurs d’Eibar, il n’est jamais parvenu à véritablement rentrer dans son match et a connu un déchet inhabituel dans ses transmissions.

Carvalho (5) : Ciblé par Eibar, il a constamment été pressé par plusieurs joueurs. Habituelle plaque tournante du Betis, il a aujourd’hui semblé esseulé et a perdu plusieurs ballons.

Lo Celso (4) : Sa superbe ouverture à l’origine du but sauve à peine une prestation très médiocre, peut être son pire match depuis son arrivée.

Guerrero (5) : Assez disponible en première période, il a ensuite disparu, à l’image de ses coéquipiers.

Joaquin (4) : De l’engagement et de la volonté mais du déchet dans ses transmissions et une certaine incapacité à créer des occasions pour ses coéquipiers ou pour lui-même.

Sanabria (6) : Discret dans le jeu, il a cependant réalisé des appels interessants et a su marquer.

Eibar (4-4-2)

Riesgo (6) : Peu sollicité, il a effectué la parade qu’il fallait sur un tir de Canales.

Cote (6) : Il a d’abord subi face à Guerrero, puis s’est progressivement imposé dans son duel et s’est montré plus offensif en fin de match.

Ramis (5,5) : Peu mis à contribution, il a bien géré la plupart des situations et est costaud dans les duels.

Arbilla (6) : Il a su intervenir quand il le fallait, et sauve son équipe grâce à un superbe tacle devant Sanabria.

Pena (4) : Il a laissé trop d’espaces sur son côté et il ne revient pas assez rapidement sur l’action du but d’Eibar.

Cucurella (5) : Il a fait les efforts défensifs et a beaucoup couru, mais n’a pas été très dangereux offensivement.

Jordan (7) : voir ci dessus.

Escalante (4) : D’une grande discrétion en première période (seulement 13 ballons touchés), il est remplacé peu après la pause par Diop (6), qui a été présent dans les duels.

Orellana (6,5) : Très en vue, il a beaucoup dribblé et provoqué sur son côté et s’est créé plusieurs occasions, qu’il n’a toutefois pas su convertir. Il inscrit le but sur pénalty pour Eibar, même si celui-ci n’était pas particulièrement bien tiré.

Garcia (4,5) : Très disponible, son placement entre les lignes a perturbé la défense adverse, mais il négocie très mal les situations qu’il a eu.

Enrich (6) : Beaucoup d’efforts pour faire le pressing et un jeu en pivot remarquable, mais il rate l’immanquable face au but grand ouvert.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.