Accueil * Liga (ESP) * Liga – 12ème j. | Les notes de FC Séville – Atletico...

Liga – 12ème j. | Les notes de FC Séville – Atletico Madrid (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Koundé (6) :

Une très bonne lecture des courses de Morata qui ont permis à l’ancien bordelais de ne pas être mis en danger par l’espagnol

 

FC Séville (4-3-3) :

Vaclík (6) : Le manque de précision des frappes des Colchoneros lui a permis de passer une première mi-temps plutôt tranquille. La seconde fut plus éprouvante où il a dû multiplier les arrêts, comme sur le penalty de Costa à la 72’. Il se fait lober sur le centre d’Arias, laissant ses cages vides.

Reguilón (5,5) : A l’affût défensivement, il a toujours été proche du joueur qu’il avait face à lui et intervenait avec autorité. Il est toutefois en retard sur Arias au moment du centre égalisateur.

Carlos (5,5) : Il a été difficile à bouger aujourd’hui mais a quelques fois perdu ses duels face à un Angel Correa plus inspiré au retour des vestiaires.

Kounde (6) : Voir ci-dessus.

Navas (5,5) : Une nouvelle fois très offensif, le capitaine du FC Séville a parfaitement su gérer les moments où ses montées pouvaient faire le plus mal possible. Côté défense, il commit une seule erreur, celle du but de Morata où il est totalement absent dans le duel.

Vásquez (5,5) : Solide dans ses duels face à Koke qui n’aura pas réussi à le bouger, le milieu argentin a été opportuniste sur le coup franc de Banega. En effet, il place une tête pourtant anodine mais profite d’un raté d’Oblak pour ouvrir le score.

Gudelj (5) : Présent au milieu de terrain, le serbe a d’une part bien contenu Saúl, d’autre part plus de difficultés face à Partey qui s’est davantage imposé physiquement.

Banega (6) : Très juste dans ses dribbles et passas, ceci même s’il était quelques fois pressé par les joueurs adverses. Cette justesse est illustrée de par la qualité du coup franc déposé sur la tête de Vásquez pour le but du 1-0. Pozo le remplace dans les cinq dernières minutes puisque l’argentin s’était blessé.

Torres (5,5) : Il a profité de la méforme et du manque de confiance de Trippier pour le déboussoler avec ses déplacements qui lui auront donné le tournis. Joan Jordan rentra à l’heure de jeu mais a été nettement en dessous que Torres dans l’animation offensive.

L. de Jong (4) : Le jeu de son équipe passant essentiellement sur les côtés, le buteur néerlandais n’a par conséquent touché que très rarement le ballon. Chicharito ne toucha quant à lui que 4 petits ballons dans le dernier quart d’heure, lui qui avait remplacé Luuk de Jong à la 77’.

Ocampos (6) : Généreux dans les efforts comme à son habitude, l’ancien marseillais a proposé des solutions sur son côté quitte à perdre en justesse technique.

 

Atletico Madrid (4-4-2) :

Oblak (5,5) : Un match sans pour le portier slovène qui n’a pas dégagé une grande sérénité sur ses arrêts. Il n’a pas la main assez ferme sur l’ouverture du score sevillane.

Lodi (5) : Il a été en grandes difficultés face aux montées successives de Navas et aux vifs déplacements d’Ocampos. Il commet une faute évitable sanctionnée d’un coup franc qui a ensuite été transformé. Remplacé par Herrera à la 78’.

Hermoso (5,5) : Malgré des tentatives d’Ocampos pour rentrer dans l’axe de la défense, l’espagnol est resté attentif pour intervenir sans commettre de faute.

Felipe (5,5) : Il a parfaitement canalisé Luuk de Jong assez loin de ses propres buts en ne lui laissant aucun espace pour se démarquer.

Trippier (3) : Match compliqué pour l’ancien arrière droit de Tottenham qui ne manifestait pas une très grande confiance. Sorti logiquement à la mi-temps et remplacé par Arias (6). Le  colombien a été bien plus offensif et provoquant que Trippier, et a d’ailleurs offert un centre décisif après être monté aux avants postes.

Lemar (5) : Généralement bien stoppé par Reguilón, Thomas Lemar s’est pourtant démené pour toucher un maximum de ballons, en vain. Remplacé par Costa (4,5) à la reprise de la deuxième mi-temps, l’espagnol rate l’occasion d’offrir la victoire aux siens en voyant le gardien sevillan repousser son penalty.

Saúl (5) : Un match moyen pour lui qui n’a pas été en réussite dans ses passes offensives, ses passes latérales étaient souvent de meilleure qualité pour faire tourner.

Partey (6) : Il a tout simplement été intraitable dans chacun de ses duels, prêt à suppléer ses coéquipiers d’attaque.

Koke (5,5) : Il s’est démené en attaque pour tenter de lancer Morata mais l’espagnol était bien pris au marquage. De la volonté dans ses mouvements et interceptions, mais des difficultés rencontrées pour défendre sur Lucas Ocampos qui semblait plus vif que lui.

Correa (6) : Bien meilleur en seconde mi-temps, il a été plus entreprenant ne serait-ce qu’en terme de duels face à Gudelj ou Carlos où il mettait un maximum d’intensité et d’envie.

Morata (5,5) : Esseulé en attaque, l’attaquant espagnol n’a pas eu l’occasion de pouvoir se mettre en évidence ce soir. Il a réussi à transformer une de ces rares occasions pour marquer d’une tête pleine de rage.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...