Liga – 10ème j. | Les notes de Barcelone – Real Madrid (5-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Suarez (8) : Auteur d’un triplé, le joueur est très dynamique tout au long du match. Il obtient un penalty qu’il convertit parfaitement (30’), puis marque d’une tête sur un centre de Sergi Roberto (75’) et finalement, lobe Thibault Courtois au terme d’une contre-attaque (83’) pour enterrer tout espoir chez l’équipe adverse. Très présent au pressing, il a obtenu énormément d’occasions au cours du match, et a manqué de peu une aile de pigeon (61’) ainsi que de réaliser un quadruplé avec un tir scorpion arrêté in extremis par le portier adverse (88’).

Barcelone (4-3-3)

Ter Stegen (6) : Uniquement sollicité par des frappes lointaines au début (Bale 7’, Marcelo 17’ et Ramos 26’), ce n’est qu’à partir de la seconde mi-temps qu’il est réellement mis danger. Et pour cause, après une première mi-temps en demi-teinte, les madrilènes enchaînent les occasions pendant une vingtaine de minutes sans partage : il rencontre de nombreux centres. Malgré sa chance sur un poteau de Modric (56’) et le but opportuniste de Marcelo (50’), on retiendra un performance correcte du portier allemand.

Jordi Alba (6,5) : Très vite dangereux par sa vitesse et auteur d’une passe décisive pour le premier but marqué par Coutinho (11’), il réalise d’innombrables allers-retours entre l’attaque et la défense, décisif dans les deux secteurs par ses accélérations et ses interceptions.

Lenglet (5,5) : Très souvent présent au contre des tirs, sa performance et globalement bonne, si ce n’est lors de la période de domination madrilène où il se fait totalement dépasser.

Piqué (5,5) : Très moyen sur l’ensemble de la première période (heureusement qu’il est bien entouré), il pourtant, après la mi-temps, le premier à se réveiller en défense durant le temps fort madrilène. Il contre le tir extrêmement dangereux d’Isco (62’), évitant alors l’égalisation à 2-2 qui aurait changé le cours du match. Il est clairement décisif au moment le plus important.

Sergi Roberto (6) : Dynamique en défense, il devient beaucoup plus fébrile après la mi-temps. Finalement, ses tentatives en attaques portent leurs fruits : il signe un beau centre sur la tête de Luis Suarez (75’), puis offre une seconde passe décisive à l’uruguayen en fin de match (83’).

Arthur (5) : Très bon dans le jeu de passe, il incarne déjà parfaitement l’ADN du barça. En revanche, il a encore des progrès à réaliser en défense. Il est heureusement soutenu par Busquets à son  poste.
Remplacé par Vidal (84’) qui marque d’une tête sur un centre de Dembélé à la 87’

Sergio Busquets (5,5) : Il rythme le jeu barcelonais et joue un rôle important dans la récupération. Forcé à redescendre au poste de défenseur à la suite des nombreuses occasions madrilènes en seconde période, il se fait donc moins remarquer.

Rakitic (6) : Il réalise de superbes passes longues qui permettent de lancer Suarez, Rafinha et Coutinho dans la profondeur.  Les principales occasions catalanes en première périodes sont parties de lui, notamment les deux premiers buts.

Coutinho (7) : Il a su parfaitement combler l’absence de Messi dans ce match, en tant que créateur, principalement situé au centre. C’est lui qui, rapidement, ouvre le score (11’). Même lors du temps fort madrilène, il continue de proposer des ballons intéressants à ses coéquipiers, notamment un beau centre pour Jordi Alba qui, face au gardien, manque le cadre (64’).
Remplacé par Dembélé (74’) qui, malgré le manque de confiance de son entraineur, change immédiatement le cours des choses. Il lance parfaitement le contre à l’origine du but de Suarez (75’) puis un offre un centre parfait pour une tête de Vidal (83’)

Rafinha (4) : Relativement actif dans la transmission aux cotés de Suarez et Coutinho, il est beaucoup moins présent en seconde période et logiquement remplacé par Semedo à la 69’, en renfort défensif.

Real Madrid (4-3-3)

Courtois (3) : Il oublie totalement Coutinho, placé au centre sur le premier but, puis réalise un super arrêt sur le tir d’Arthur à la 19’, mais encaisse quatre autres buts avant la fin du match. C’est beaucoup trop.

Marcelo (5) : Plus motivé que certains de ses coéquipiers, notamment en seconde période à l’image du centre très dangereux à la 49’, il laisse cependant des trous en défense par son engagement offensif. Il est bien placé pour son but plein d’opportunisme (50’) qui relance le match et propose à partie de là de très bonne passe sur le couloir dans l’espoir de revenir au score, mais les lacunes défensives sont trop importantes. Blessé, il demande à sortir à la 80’ et est remplacé par Mariano à la 82’.

Sergio Ramos (3,5) : Plutôt bancal, notamment dans le placement, il n’est pas irresponsable du grand nombre de but encaissé par son équipe. En tentant une tête au milieu du terrain, il offre le ballon à Sergi Roberto qui n’a plus qu’à lancer Suarez dans la profondeur. Le défenseur espagnol perd vite sa motivation et le mental, à partir du 3-1, n’est plus là. Sur le but de Vidal (87’), il reste inactif.

Varane (3) : Responsable sur le pénalty de Suarez à la 28’, le français a été mauvais aujourd’hui.
Il est remplacé dès la 46’ par Vasquez qui clairement change les choses : son apport offensif supplémentaire est à l’origine de l’unique but madrilène à la 50’.

Nacho (3) : Très mal placé dès le but de Coutinho à la 11’, il est partiellement inactif tout au long du match, se fait facilement dépasser, notamment par Dembélé à la 87’ sur le but de Vidal.

Kroos (3,5) : L’allemand a eu beaucoup de mal à s’imposer dans le milieu de terrain et a craqué dans les 20 dernières minutes, à l’image de ses coéquipiers.

Casemiro (2) : Invisible, tout simplement

Modric (4) : Très peu présent, à part défensivement en première période, il se réveille, à l’image de toute son équipe après la pause. On retiendra son poteau malchanceux à la 56’.

Isco (5,5) : C’est lui le poumon de l’équipe. Prêt à traverser le terrain pour récupérer un ballon ou trouver un partenaire, ses dribbles et sa vitesse on fait du bien à l’équipe.

Benzema (5) : Il signe une seule occasion en première période (8’), puis devient silencieux jusqu’en seconde mi-temps. Il offre alors de nombreux centres dangereux à ses coéquipiers et manque d’égaliser d’une tête au-dessus de la barre transversale à la 68’. C’est le dernier à tout tenter malgré la différence au score et il n’est pas non plus loin de marquer à la 91’, seulement la frappe n’est toujours pas cadrée. C’était un des madrilènes les plus combatifs ce dimanche, mais il a manqué d’efficacité.

Bale (4) : Parfois présent en défense et très combatif, il a provoqué la majorité des occasions madrilènes en première période puis a surtout été important au pressing en seconde, forçant notamment Ter Stegen à dégager précipitamment.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.