Liga - 10ème j. | Les notes de Atlético Madrid - Real Sociedad (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match - Luis Suarez (7) : Après une première mi-temps à sens unique où il n'a rien eu à se mettre sous les dents, El Pistolero a montré les crocs en seconde période. Retrouvant son fameux mordant, il réduit la marque de la tête à la 61', suite à un superbe centre de Felix, et ramène les Colchoneros à égalité sur un penalty qu'il a lui même provoqué (77'). Comme souvent cette saison, lorsque l'Atlético va mal, c'est sur Luis Suarez qu'il faut compter.

 

Atlético Madrid (4-4-2)

Jan Oblak (3,5) : Il encaisse tôt dans la rencontre un premier but dont il n'est pas exempt de tout reproche. Suite à une magnifique action collective, Sorloth se trouve seul face à Oblak qui rate sa sortie. En début de deuxième mi-temps, suite à un coup-franc de Isak, le gardien slovène se fait surprendre par un rebond et concède le second but.

Renan Lodi (5) : Pour son retour en tant que titulaire, le latéral brésilien a rendu une copie très propre. Il est l'une des rares satisfactions madrilènes de la première période. Offrant dédoublements, centres, replis défensifs, Lodi n'a pas compté ses courses. Il offre une différente, mais non moins intéressante, option à Diego Simeone pour ce côté gauche. Il laisse sa place à Geoffrey Kondogbia à la 58'.

Mario Hermoso (3) : Encore une mauvaise prestation pour le défenseur espagnol. Dépassé techniquement, par Isak, et physiquement, par Sorloth, je ne donne pas chère de sa peau au retour de Gimenez. Sa prestation a également tapé dans l'œil de Simeone qui le sort à la 73' pour Hector Herrera... un milieu de terrain.

Felipe (3,5) : Absent pendant les soixante premières minutes, il termine bien la rencontre. En l'absence de Savic et Gimenez (les deux défenseurs titulaires), Felipe n'aura pas marqué les esprits.

Kieran Trippier (4) : Dans une composition remaniée où il évoluait plus arrière droit que piston droit, Trippier n'a rien apporté à l'équipe madrilène ce soir. On l'a senti beaucoup plus à l'aise en seconde période lorsqu'après un changement tactique, il a retrouvé son poste de prédilection.

Koke (5) : Le capitaine de l'Atletico a, comme toujours, apporté calme et sérénité. Très précieux dans l'entrejeu, il aurait pu être l'auteur d'une sublime passe décisive suite à une ouverture vers Griezmann du milieu de terrain.

Thomas Lemar (3,5) : Moins en vue que d'habitude, le milieu français, auteur d'un excellent début de saison, n'a pas su peser sur la rencontre. En difficulté dans la justesse technique qui le qualifie habituellement, il sort à la mi-temps pour laisser place à un Yannick Carrasco (6) très en forme. Il joue un rôle déterminant dans la remontée de son équipe.

Rodrigo De Paul (4) : Pas à son avantage dans ce match, l'argentin, qui a évolué côté gauche aujourd'hui, n'a pas brillé. Dans l'objectif d'une "remontada", Angel Correa le remplace à la 58'.

Joao Felix (6,5) : Le portugais enchaîne bien ! Régulier depuis quelques matchs, dans la percussion et dans son apport offensif, c'est lui qui permet à l'Atletico de débloquer son compteur. Il dépose, d'un centre bien travaillé, le ballon sur la tête de Luis Suarez qui trouve le cadre.

Antoine Griezmann (5) : Depuis son arrivé, on sent ses bonnes intentions, son investissement et sa détermination sur le terrain. Il manque toujours ce petit quelque chose qui lui ferait retrouver sa superbe. Cette description est à l'image de son match : contrasté. Le brésilien Matheus Cunha prend sa place à la 73'.

Luis Suarez (7) : Voir plus haut

 

Real Sociedad (5-3-2)

Alex Remiro (5) : Il est complètement battu sur les deux buts de Suarez. Il réalise cependant une bonne prestation sans être vraiment inquiété par les frappes madrilènes.

Andoni Gorosabel (4) : Il réalise, comme son équipe, une bonne première période. Il aurait fallu le prévenir que la seconde période avait repris. Le défenseur gauche espagnol a littéralement disparu de l'écran en fin de match.

Igor Zubeldia (4) : La défense de la real a eu du travail ce soir et s'en est plutôt bien sorti. L'espagnol a fait un match correct face à l'armada offensive de l'Atletico.

Robin Le Normand (5) : Le français a très bien défendu ce soir. Muselant pendant la première heure de jeu Suarez et Griezmann, il aurait pu aggraver la marque de la tête à la 52'. En fin de match (85'), il réalise un tacle décisif dans la surface sur Cunha seul face au gardien.

Aritz Elustondo (4) : Comme ses compères en défense, le capitaine de l'équipe de Saint-Sébastien réalise une bonne première mi-temps. La rentrée de Carrasco l'a pas mal secoué.

Joseba Zaldua (3) : Malmené par Joao Felix pendant 45 minutes, il a retrouvé Carrasco après la pause qui l'a, lui aussi, fait courir. Il écope d'un carton jaune en accrochant Felix qui l'avait effacé, symbole de son impuissance. Dépassé, il sort à la 64' pour Benat Turrientes

Mikel Merino (3) : Il a perdu 17 ballons ce soir... Trop de déchets face à une équipe comme l'Atlético qui a su saisir les opportunités laissées. Il attrape malencontreusement le mollet de Suarez à la 74' et concède un penalty largement évitable.

Ander Guevara (5,5) : Surnommé "le Che" dans les vestiaires (c'est faux), le milieu défensif espagnol est l'auteur d'une bonne performance. Il a gagné 100% de ses duels ce soir. Sans doute fatigué par ses nombreux efforts, Imanol Alguacil le remplace en fin de match par Adnan Januzaj.

David Silva (6) : Que c'est beau de voir David Silva balle au pied... Son équipe est première de Liga et elle le doit sans doute à son expérience et à sa classe. L'ancien meneur de jeu de Manchester City a une nouvelle fois montré, ce soir, qu'à 35 ans, il n'a rien perdu de sa vista. Il manque cependant d'un peu de jus pour terminer la rencontre, Jon Pacheco Dozagarat prend sa place à l'heure de jeu.

Alexander Sorloth (7) : Que cela a été dur pour la défense madrilène de le contenir. Son impact physique a donné énormément de mal à Hermoso. Il conclut une action collective de toute beauté et permet à son équipe d'ouvrir le score en tout début de match (7'). Il cède sa place en fin de match à Julen Lobete.

Alexander Isak (7) : Il aurait pu être l'homme du match ce soir. Le jeune buteur suédois à éclabousser la rencontre de son talent. Mettant Sorloth dans les meilleurs disposions pour le premier but, il tire remarquablement le coup-franc du 2-0 à la 48'. Il est mystérieusement remplacé tôt dans le match (64') par Portu qui aurait pu redonner l'avantage à son équipe à la 80' d'une reprise de volée.

 

KLAJNBAUM Arthur