Accueil * Liga (ESP) *

Homme du match: Burgos (8): Le défenseur buteur d'Eibar a tout simplement été le héros de son équipe! Pour seulement son deuxième match de Liga, face à l'Atlético Madrid, l'argentin inscrit le premier but du match en fusillant Oblak tout seul au second poteau. Il se montre ensuite totalement impérial et irréprochable en défense. Véritable roc d'Eibar, il permet à son équipe de ramener la première victoire d'Eibar en Liga face à l'Atlético. EIBAR (4-2-3-1) Dmitrović (7): Dans la continuité d'une saison réussie, le gardien serbe se montre impérial et répond présent chaque fois qu'il a été mis a contribution. Aucun...

Homme du match : Casemiro (8/10) : Dans un match où le Real a peiné à se créer des occasions, il fallait bien un dépassement de fonctions équivalent à celui du Brésilien pour lui permettre de l'emporter. Présent et décisif dans les deux surfaces, il a fait basculer la rencontre en faveur des Madrilènes. Après avoir ouvert le score d'un ballon piqué de grand technicien, il a offert la victoire à son équipe d'une tête rageuse digne d'un avant-centre. Bien qu'effacé par De Jong sur le but de ce dernier et victime d'un grand pont de Navas en fin...

Homme du match : Varane (7) : Juste défensivement, le français a le mérite d’être resté concentré à la suite d’un coup de pied arrêté pour clouer Soria sur place; et donc doubler la mise en faveur des hommes de Zidane. Il est impliqué sur les deux buts du jour, mais un seul ne lui sera accordé.   Getafe (4-4-2) : Soria (4) : Propre sur sa ligne, le portier espagnol aura pas commis quelques erreurs manifestes dont une au niveau du point de penalty où Varane le poussa à la faute. Nyom (5) : Des fautes à répétition de la part du latéral...

L'homme du match : Torres (7,5) : Remuant non stop pendant 90 minutes, il a été le créateur de danger principal sur le but adverse toute la partie, alternant jeu long et jeu court et sachant se montrer toujours imprévisible pour les défenseurs d'Eibar. Un match abouti et précieux ! Valence (4-4-2) Domenech (7) : Toujours sûr de son sujet, il a été très important sur les contres adverses, capable d'une claquette de la main ferme comme de présence sur sa ligne pour être ce dernier rempart indispensable aux siens. Gaya (6) : Les latéraux ont été la clé du match aujourd'hui,...

Homme du match : Unai Núñez (7) : Homme de base du système ultra défensif de la formation basque pour cette rencontre, il s’est illustré à travers plusieurs sauvetages qui ont permis à l’Athletic de ramener un bon point de Santiago Bernabeu. Ses relances moins ajustées ne ternissent que trop peu la prestation du parfois dernier rempart de son équipe.   REAL MADRID FC (4-3-3) T. Courtois (5) : Dans ce genre de rencontre, le gardien a peu de travail à effectuer. En l’occurrence, le « champion du monde du beau jeu » a fort bien plongé à raz de terre sur une frappe...

Homme du match : Pique (6,5) : Acculés en défense, ses coéquipiers ont pu compter sur lui et son sens de l’anticipation pour repousser les frappes madrilènes. Il finit le match avec la statistique impressionnante de dix dégagements ce qui est de loin le record du match.   FC Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen (6) : Infranchissable ce soir, le gardien blaugrana est resté sur ses gardes durant tout le match pour s’interposer sur chacune des frappes qui venaient souvent de loin. Alba (5) : Habituellement très offensif, le latéral gauche n'en a pas eu l'occasion ce soir car en effet défendre sur Bale...

Homme du match : Daniel Wass (7,5) : Très actif, il cherche toujours la passe qui créera le danger. Constamment dans le sens du jeu, même après avoir remplacé J. Costa en tant que latéral droit, il délivre « la passe de la mort » pour l’ouverture du score. Valence CF (4-5-1) J. Domenech (6) : Il a maîtrisé avec talent les départs de feu des 20 premières minutes, malheureux sur le but malgré un arrêt réflexe. J. Costa (3) : Handicapé de par sa position (il est gaucher et manque de confiance avec son pied faible), il n’a pu aider son équipe qu’en situation...

Homme du match : Àlvaro Morata (7) : Omniprésent au sein de l’attaque de l’Atléti, il a été récompensé en ouvrant la marque de la tête et a réalisé l’avant-dernière passe pour le second but de la partie. Il s’est procuré beaucoup d’occasions tout en combinant bien avec ses partenaires offensifs. Sans lui, l’issue aurait été probablement incertaine pour son équipe. Atlético de Madrid (4-4-2) J. Oblak (6) : Assez sollicité par le promu basque, il n’a jamais paru inquiet et a préservé en toute sérénité sa cage inviolée. K. Trippier (5) : Il a semblé mal à l’aise avec le ballon ou dans le...

Homme du match : Suarez (7,5) : peu présent dans le jeu, il est à la conclusion des actions catalanes. Pas toujours réaliste, il s'essaye à plusieurs reprises. A la 38', c'est lui qui réalise la passe décisive pour Griezmann en remontant le ballon sur toute la moitié de terrain basque. C'est lui, en buteur qu'il est, qui donne l'avantage à Barcelone en poussant le ballon dans le but vide sur l'offrande de Messi. Ensuite, il a essayé de trouver Messi ou même Suarez à plusieurs reprises mais ses partenaires n'ont pas toujours été dans le même tempo.   Real Sciedad...

Homme du match : Benzema (6,5) : Omniprésent sur le front de l’attaque du Real, KB9 a su faire jouer ses coéquipiers comme l’en démontre sa passe décisive pour Varane. Multipliant ses tentatives au fur et à mesure de la rencontre, le français a trouvé la faille 79’ pour la onzième fois cette saison en Liga   Real (4-3-3) : Courtois (6) : Une parade en première mi-temps sur une tête de Granero qui symbolise l’assurance du portier belge mors de ce match. Mendy (5) : Quelques montées dans le camp barcelonais où il ne centra pas vraiment, préférant davantage lancé Vinicius dans la...