Conférence League - Barrage Aller | Les notes de Rennes - Rosenborg (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Bourigeaud (8) : C'est tout simplement l'auteur des deux passes décisives de son équipe. La première sur un ballon enroulé déposé sur la tête d'Aguerd (15ème, 1-0), et la seconde millimétrée pour Guirassy, qui trompe Hansen (84ème, 2-0). Dans le jeu, il a encore une fois adressé de très bons ballons pour ses partenaires, dans les courses et en cassant des lignes. Faisant les efforts offensifs comme défensifs, il sera très intéressant à voir au milieu cette saison, avec Tait et Santamaria avec qui il semble déjà avoir trouvé une excellent complicité, sans oublier Camavinga (toutefois convoité par le PSG entre autres).

 

Rennes (4-3-3)

Gomis (6.5) : Il s'est montré convaincant sur le peu de travail qu'il a du effectuer. Il est l'auteur de bons arrêts, sans forcer son talent, il a rassuré ses jeunes centraux en captant les ballons qui filaient vers son but. Autoritaire dans sa surface, il a réalisé de bonnes sorties aux poings dans les rares moments chauds qu'a connu son équipe. On retiendra aussi sa forte communication avec son équipe sur un coup-franc pour Rosenborg à la 61ème où il n'a pas hésité à replacer ses camarades.

Meling (6.5) : Opposé à ses anciens coéquipiers, le latéral Norvégien livre une copie convaincante, laissant entrevoir de belles promesses pour le reste de la saison. Dans le même registre que face à Brest dimanche dernier, il s'est beaucoup projeté vers l'avant, faisant de nombreux appels de balle, parfois en levant les bras au ciel pour le recevoir. Il est remplacé par Truffert à la 81ème.

Aguerd (7) : Il est l'auteur du but de l'ouverture du score (15ème), s'élevant beaucoup plus haut que le marquage sur un centre délicieux de Benjamin Bourigeaud et adressant une tête puissante qui heurte la barre avant de rentrer. Sur les très nombreux corners obtenus par les rouge et noir ce jeudi soir, il a aimanté tous les ballons de la tête dans la surface adverse, parfois en manquant de précision.

Badé (6.5) : Moins en réussite que son coéquipier sur les corners obtenus par son équipe, il s'est contenté de relances efficaces pour son équipes, en la poussant vers l'avant et en gagnant des mètres précieux dans l'entrejeu. Il s'est surpassé en se transformant en latéral, après un bon dédoublement avec Traoré et une course sur tout le terrain, mais manque d'énergie pour adresser un bon ballon dans la surface. Il a par ailleurs donné de sa personne face à Holm, 5 minutes après son entrée en jeu, pour détourner une frappe dangereuse en corner.

Traoré (6) : Efficace sur son aile, il a pu laisser les efforts défensifs à ses centraux pour se focaliser sur le jeu vers l'avant. Pas beaucoup de prises d'initiatives mais de bons débordements et un jeu intéressant pour rentrer dans l'axe.

Tait (6.5) : Très important dans l'entrejeu, il s'est lui aussi fréquemment porté vers l'avant. Il a pu compter sur un bon jeu de passes pour que son équipe continue d'insister pour doubler la mise. Auteur d'une bonne frappe à la 57ème, il a été cantonné aux rôles plus défensifs par Génésio lorsque son équipe passe en 4-2-3-1, faisant la paire avec son ancien coéquipier du SCO, Santamaria.

Santamaria (7) : Une très belle promesse pour le Stade Rennais, qui peut compter avec ce recrutement sur un milieu complet et qui l'a montré ce soir. L'ancien joueur de Fribourg


a montré une très belle palette technique, s'essayant à quelques ballons bien sentis et des récupérations au milieu. Match très complet dans tous les secteurs du jeu pour lui.

Bourigeaud (8) : Voir ci-dessus.

Sulemana (5.5) : En deçà de ses performances face à Lens et Brest en Ligue 1, il a porté le danger jusqu'aux 30 derniers mètres mais a trop souvent hésité à aller au duel. Il a pourtant fait beaucoup de mal à Reitan, apparu éreinté en fin de match et sorti en boîtant, il gardera comme souvenir de sa première soirée européenne un très beau dribble sur ce dernier, sauvant un ballon de la sortie de but et obligeant son défenseur à un tacle désespéré dans le vide. Remplacé par Guirassy (69ème), auteur d'un beau coup de tête et, par la même occasion, du but du break pour les Bretons.

Terrier (6) : Une nouvelle fois très précieux dans le jeu en une touche, dos au but, permettant à son équipe de conserver le ballon tout en mettant du rythme. Replacé dans l'axe depuis la fin de saison dernière, il a œuvré en pivot bien qu'il aie été peu servi, sans doute à cause du bloc très bas de Rosenborg ce soir. Remplacé par Camavinga (89ème).

Doku (6) : Beaucoup de percussions et de prises d'initiatives pour Doku ce soir mais ca n'aura pas réellement suffi pour passer Andersson. Il a été aidé par le surnombre apporté par Bourigeaud et Traoré et aurait pu repiquer plus souvent dans l'axe au lieu de remettre en retrait lorsque son équipe poussait pour doubler son avance au tableau d'affichage. Remplacé par Del Castillo (81ème).

 

Rosenborg (4-3-3)

Hansen (5) : Sollicité, le gardien de Rosenborg se fait peur dès la 4ème en perdant un duel dans sa surface et concédant un corner. Il se rassure à la demi-heure de jeu en répondant présent sur un centre-tir de Kamaldeen Sulemana. Les deux buts sont marqués de la tête par les Rennais, têtes très précises sur lesquelles il ne peut intervenir.

Andersson (4.5) : Malmené sur son aile gauche, il a dû contrer les vagues incessantes de Doku, bien aidé par Bourigeaud et Traoré. Le Suédois s'est retrouvé souvent seul face aux Rennais sur leurs offensives.

Eyjolfsson (4.5) : Lui et son camarade dans l'axe ont été gênés par le pressing permanent imposé par les joueurs de Génésio. Il était donc très difficile pour l'international Islandais de relancer proprement, bien souvent contraint de dégager au loin.

Hovland (4) : Un match compliqué pour le défenseur Norvégien, qui a du affronter le jeu dos au but de Martin Terrier. Dans un match où son équipe a subi le jeu sans en proposer, il a, comme ses coéquipiers, beaucoup reculé rendant ses interventions plus rares. Il a offert un ballon qui aurait pu être dangereux aux Rennais à la 37ème minute.

Reitan (5) : Il s'est donné, tant offensivement que défensivement. Son côté droit est sans doute celui qui a le mieux fonctionné, sur le plan offensif mais il écope d'un jaune sur une intervention sur Sulemana, bien trop rapide pur lui. Sorti sur blessure à la 88ème et remplacé par Agustinsson.

Tagseth (4) : Le jeune Norvégien passé par la formation des Reds de Liverpool n'aura pas montré de grandes choses ce soir. Il a été dépassé par le surnombre apporté sur le côté gauche par la formation Bretonne et n'aura pas su faire grand-chose pour les contrer, mis-à-part stopper irrégulièrement Doku, ce qui lui vaut un jaune. Remplacé par l'ancien Rennais Anders Konradsen (62ème).

Tettey (6) : Le meilleur des Troillongan de ce soir. L'ancien Rennais a tenté de construire, parfois en prenant des risques. Il a été le métronome de son équipe, en menant le jeu et en montrant sa belle palette technique aux supporters de son ancien club.

Hoff (5) : Il ne s'est pas démarqué dans l'entrejeu Norvégien ce soir en Bretagne. L'international espoir Norvégien s'est montré bien présent au milieu mais occulté par la belle performance d'Alexander Tettey.

Vecchia (5.5) : Peu mis en lumière ce soir, mais le Suédois a tout de même été l'auteur d'un centre très dangereux à la 55ème qui aurait pu permettre à son équipe de recoller au score. Remplacé par Seïde, montrant de belles qualités et très véloce, dès son entrée en jeu à la 62ème.

Islamovic (3.5) : Il était connu comme le principal danger de cette équipe après un doublé contre Domzale que les Norvégiens ont facilement maîtrisé (6-1, 1-2) en barrages de Conférence League. Il n'en a rien été ce soir. L'avant centre du club de Trondheim a été invisible en première période, un peu plus en vue en deuxième ou il ne lui manque que peu de centimètres pour reprendre un centre à ras-de-terre venu de l'aile gauche. Il s'est aussi essayé très brièvement au pressing en fin de première période, sans succès, ainsi qu'aux duels de la tête contre Traoré, où il reçoit un avertissement.

Holse (5.5) : Sonnant la révolte sur quelques bons mouvements sur son aile avant la mi-temps, il a eu peu d'occasions de se mettre en évidence. Auteur d'une des seules petites occasions Norvégiennes dans les 45 premières minutes, il a tenté une frappe lointaine, très timide, peu avant la pause mais captée facilement par Gomis. Remplacé par Holm à la 62ème, lui aussi auteur d'une rentrée convaincante où il a fait parler sa vitesse pour gêner la relance Rennaise. En cas de titularisation, il faudra s'en méfier jeudi prochain pour le retour au Lerkendal Stadion.