Trophée des Champions – Finale | Les notes de PSG – Rennes (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Pablo Sarabia (7): La recrue parisienne a réalisé un match de très bonne facture. En première période, il a montré sa capacité à bien frapper les coups de pied arrêtés, même si aucun de ses partnaires n’est parvenu à concrétiser ses bons ballons. Après le repos, ses efforts se sont intensifiés, et il a été récompensé avec une passe décisive pour Mbappé.

 

Paris-SG (4-3-3):

 

Aréola (5): Pas énormément de travail à réaliser pour le Champion du Monde 2018. Il s’incline sur l’une des rares opportunités rennaises de la rencontre, au quart d’heure de jeu sur le tir de Hunou.

Bernat (6): Encore beaucoup d’activité pour le latéral gauche parisien. Pas toujours en réussite, il a proposé offensivement sans pour autant être servi par ses coéquipiers. Il a écopé d’un carton jaune pour un excès d’engagement. Il est dans la continuité de sa saison 2018/2019 qui a été très aboutie.

Kehrer (6): Le parisien le plus dangereux de la première période, ce qui en dit long sur les difficultés des joueurs de la Capitale. Il a trouvé la transversale de la tête dans le premier quart d’heure de jeu, et s’est également procuré deux autres occasions. Défensivement, s’il a eu du mal face à Hunou, qui lui passe d’ailleurs devant sur l’ouverture du score, il s’est bien repris ensuite, et il a facilement contenu les attaquants bretons.

Diallo (5): Arrivé en provenance du Borussia Dortmund, le défenseur central doit encore se peaufiner. Parfois en difficulté, il a perdu des duels avec les joueurs de Rennes, très efficaces dans le pressing. Au lieu de jouer vers l’avant, il préfère assurer en retrait vers Aréola alors qu’il y a mieux à faire.

Meunier (5): Rencontre mitigée pour le belge. Ses montées étaient intéressantes et ont apporté de la profondeur à l’attaque parisienne. Néanmoins, il doit améliorer ses interventions défensives parfois limites. Il échappe de peu au carton rouge en fin de rencontre. Remplacé par Thiago Silva (81′), dont l’entrée a rassuré l’ensemble de l’équipe.

Marquinhos (6): Après un apprentissage délicat au poste de sentinelle, le brésilien semble avoir pris ses marques dans son nouveau rôle. S’il a joué bas en début de partie, à cause de l’intensité mise par le Stade Rennais, il a évolué beaucoup plus haut sur le terrain après le but de Hunou. C’est lui qui, d’une superbe ouverture, permet à Sarabia de donner à Mbappé pour l’égalisation. Remplacé par Leandro Paredes (78′).

Herrera (4,5): Pour son premier match officiel avec Paris, l’ancien joueur de Manchester United a raté ce premier rendez-vous de la saison. On a pu observer chez lui beaucoup de déchet technique, et de ce fait il n’a que très peu pesé sur le jeu de son équipe. Il est resté discret après le repos. Remplacé par Angel Di Maria (61′), qui a délivré ses partenaires à la suite d’un coup-franc dont il a le secret.

Verratti (6): Comme à son habitude, il a été extrêmement disponible et a touché un nombre incalculable de ballons. Il lui a cependant manqué de la précision dans le dernier geste. Il risque de monter en puissance dans les semaines à venir.

Sarabia (7): Voir ci-dessus.

Mbappé (6,5): Une rentrée des classes sans fausse note pour le meilleur buteur du dernier Championnat de France. Très souvent démarqué, il a fait parler sa vitesse et sa technique pour mettre le feu dans la défense bretonne. Et même s’il n’a pas toujours fait les bons choix, il a remis les compteurs à zéro à la suite d’un caviar de Sarabia.

Cavani (4): L’Uruguayen n’est pas dans la meilleure forme de sa carrière, et cela se voit. Déjà dans le dur en fin de saison dernière, El Matador a été quasiment transparent. Il n’a pas eu énormément de munitions, manquant de précision lorsqu’il a eu la possibilité de marquer. Son coup-franc passé largement au-dessus des cages de Koubek dans le premier acte symbolise son manque de réussite.

 

Rennes (5-3-2):

 

Koubek (6): Il a longtemps repoussé l’échéance, notamment en première mi-temps où il s’est interposé sur les rares incursions des parisiens. Il doit néanmoins s’incliner, battu à bout portant par Mbappé qui a conclu sans opposition. Il sort dans la foulée un bel arrêt face à ce même Mbappé, avant de se montrer impuissant devant le coup de patte de Di Maria.

Maouassa (5,5): Très actif sur son couloir gauche, surtout au début de la partie. Il a participé au pressing des rennais qui a beaucoup perturbé la relance parisienne. Par la suite, il a dû se contenter de défendre devant la nette domination adverse.

Da Silva (5,5): Le capitaine breton a réalisé une rencontre correcte. Il a tenu Cavani tout comme ses coéquipiers en charnière centrale, et a sauvé son équipe en première période en taclant devant Mbappé. Cependant, il lâche le marquage sur ce dernier sur l’égalisation.

Morel (5,5): Pour sa première rencontre avec sa nouvelle formation, c’est encourageant. Lui aussi a tenu le choc pendant longtemps face à l’armada parisienne. En revanche, il contribue au mauvais alignement de sa défense sur le but de Mbappé.

Gelin (5,5): Il a profité des absences rennaises pour s’offrir une place de titulaire. Il n’a pas commis d’erreur manifeste et est resté dans son match.

Bourigeaud (5,5): A un poste qui n’est pas le sien puisqu’il a été positionné un cran plus bas qu’à l’accoutumée, l’ancien lensois a réalisé une entame intéressante, conclue par une passe décisive pour Adrien Hunou. Par la suite, il est surtout devenu nerveux et a logiquement écopé d’un carton jaune. A noter également un retour musclé sur Kylian Mbappé dans la surface qui a anéanti une action de but. Remplacé par Yann Gboho (68′).

Grenier (4,5): Il n’a pas été en réussite sur cette rencontre. Il a raté beaucoup trop de choses pour permettre à son équipe de faire un meilleur match offensif, comme l’atteste le coup-franc qui s’est envolé dans les tribunes.

Camavinga (6): Certainement l’un des meilleurs rennais sur la pelouse. Il a rendu une copie vraiment intéressante, a été très en vue dans le camp parisien et a montré toutes ses qualités techniques. Il s’est procuré la dernière occasion de son équipe mais sa tentative enroulée est passée au-dessus.

Léa-Siliki (5): On l’a vu au sol à de nombreuses reprises dans ce match, signe qu’il n’hésitait pas à aller au duel. Seulement, il était peut-être le joueur offensif breton le moins en vue ce soir. Remplacé par Romain Del Castillo (84′), qui, en dépit d’un temps de jeu très faible sur cette rencontre, a su tirer son épingle du jeu. Son équipe a été plus pressante suite à son entrée et Rennes n’était pas si loin d’égaliser. Il dépose Kehrer en fin de rencontre mais Camavinga ne cadre pas la dernière opportunité de son équipe.

Tait (5): Très en jambes, l’ancien joueur du SCO a fait des efforts considérables. Malheureusement pour lui, il a beaucoup couru dans le vide, le PSG ayant dominé la plupart de la rencontre. On ne pourra cependant pas lui reprocher sa combativité.

Hunou (6): Il n’a joué qu’une mi-temps, mais il aura été précieux pour son équipe. Intenable, il échappe à la vigilance de Kehrer et coupe le centre parfait de Bourigeaud pour ouvrir le score. On n’a pas trop compris le choix de Julien Stéphan de le sortir à la pause, au profit de Sacha Boey (46′, 5). Le jeune joueur de 18 ans a surtout fait des efforts défensifs de qualité, malgré le fait qu’on ne l’ait pas vu offensivement.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.