Trophée des Champions | Les notes de PSG - OM (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Icardi (7) :

La particularité de l’Argentin a encore été démontrée ce soir. En effet, il a touché peu de fois le ballon, mais les quelques fois où cela est arrivé, il s’est montré dangereux. Il marqua à la 39e, et a obtenu un précieux penalty en fin de match, dont se chargea Neymar. Remplacé par Kean à la 88e.

 

Paris (4-3-3) :

Navas (6) : Assez peu gêné par les attaques marseillaises, le portier costaricain n’a concédé qu’un seul but ce soir, en fin de match, ce qui n’a pas handicapé Paris.

Kurzawa (5) : Une première mi-temps où le Français était meilleur que son vis-à-vis. Mais au retour des vestiaires, il laissa plus d’espaces dans son dos : ce dont profita Thauvin. Remplacé par Kimpembe à la 65e.

Diallo (5,5) : Particulièrement attentif, l’ex joueur du Borussia Dortmund a été présent pour stopper le numéro 26 olympien dans sa progression dans le camp parisien.

Marquinhos (6) : Patron de la défense francilienne, il a coupé les passes offensives adverses qui transitaient par sa surface de réparation.

Florenzi (5,5) : Des montées répétitives qui se sont soldées, la majeure partie du temps, par des centres imprécis. Il a tout de même bien défendu sur Radonjić, expliquant ainsi pourquoi il a pu partir en contre-attaque.

Paredes (6) : Omniprésent au niveau du rond central, l’Argentin s’est occupé de l’organisation du jeu de son équipe. Il est à souligner qu’il a connu une certaine réussite dans toutes ses passes verticales. Remplacé par Pereira à la 86e.

Verratti (5,5) : Il s’est imposé face à Gueye qui n’a pas affiché son meilleur niveau durant cette finale. Il a principalement participé au jeu offensif des champions de France en titre, en transmettant régulièrement le ballon à Mbappe dans la profondeur... Lorsque ce dernier n’était pas hors-jeu du moins.

Herrera (6) : Il a formé avec Paredes un duo imperméable dans l’entrejeu. Il a en effet régné dans le domaine de la récupération, puis il enchaînait régulièrement avec une passe bien dosée pour ses partenaires. Remplacé par Sarabia à la 90e.

Mbappe (3,5) : Un match compliqué pour le génie français qui a eu du mal à faire les bons choix lorsqu’il était aux abords dans les 20 derniers mètres adverses.

Icardi (7) : Voir ci-dessus.

Di Maria (6) : Particulièrement remuant, l’ailier parisien a causé de biens grands problèmes à tout le côté gauche de l’équipe phocéenne. Son principal souci a été de cadrer ses tentatives, alors qu’il venait de faire la différence. Remplacé par Neymar à la 65e.

 

Marseille (4-3-3) :

Mandanda (5,5) : Le manque de précision des attaquants parisiens a bien aidé El Fenomeno jusqu’à la 39e minute. Il réalisa une bonne parade, mais sa défense ne suivit aucunement l’action. Sorti sur blessure à la mi-temps et remplacé par Pelé (4,5) qui provoqua un penalty évitable en fin de match.

Nagatomo (4,5) : Rencontre compliquée pour l’international nippon lorsqu’il devait faire face à Di Maria. Il a été contraint de commettre des fautes afin d’annihiler les offensives adverses.

Caleta-Car (6) : Des interceptions à 20 mètres de ses buts qui ont permis aux siens de ne pas concéder plus d’occasions que cela n’a été le cas.

Alvaro (4) : A contrario de Caleta-Car, l’Espagnol a été loin d’être rassurant. Il n’a pas eu beaucoup de travail grâce à Sakai, mais il est pris à défaut sur un duel aérien face à Icardi. De grossières fautes ont un peu plus sali sa prestation lorsque Neymar rentra en jeu.

Sakai (6) : Généreux dans les efforts, il est très souvent monté aux avants postes afin d’apporter son soutien à Thauvin. Un très bon match de la part du Japonais qui a mis en échec constant Kylian Mbappe. Remplacé par Lirola à la 65e, qui a donc effectué ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs.

Gueye (5) : Moins impressionnant au milieu que lors de ses dernières rencontres de championnat, l’ancien havrais n’a pas pu adresser d’aussi bons ballons à ses attaquants qu’à l’accoutumée. Remplacé par Sanson à la 56e.

Kamara (5,5) : Bon dans les duels et utile devant la défense, le minot formé à l’OM a été bon dans l’anticipation en se mettant en opposition entre les parisiens et le ballon.

Rongier (5) : Le numéro 21 s’est démultiplié sur l’ensemble du terrain, mais il faut toutefois nuancer en indiquant qu’il n’a pas remporté assez de duels face à Herrera et Di Maria. Remplacé par Germain à la 80e.

Radonjić (2,5) : Soliste, l’international serbe a essayé bien trop souvent de faire la différence en tentant des dribbles tirés par les cheveux. Énormément de déchets dans son jeu du soir. Remplacé par Benedetto à la 56e..

Payet (5,5) : Placé comme un faux numéro 9, le Réunionnais n’a jamais vraiment respecté son positionnement puisqu’il a majoritairement joué sur le côté gauche ; là où Radonjić ne réussissait pas. Le joueur passé par West Ham a marqué en fin de match son premier but face au PSG sous le maillot bleu et blanc.

Thauvin (6) : Match encourageant de la part de Flotov qui a su se montrer intéressant devant les cages gardées par Navas ; bien que cela ait été par intermittence. Ses combinaisons avec Sakai ont été intéressantes de surcroît. Passeur décisif en fin de match pour Payet.

Romain Caballero.