Süperlig - 9ème j. | Les notes de Fenerbahçe - Konyaspor (5-1)

Homme du match: Garry Rodrigues (8): Le cap-verdien a réalisé une prestation de haute volée. Aligné sur le côté gauche d’un milieu à quatre à vocations offensives, Rodrigues a utilisé sa vitesse en contre-attaque pour inscrire dès la 11’ de jeu un but splendide qui reflète sa qualité technique exceptionnelle. Puis, tout au long du match, il a continué, avec une facilité insolente, de se jouer de la défense adverse en réalisant notamment une passe décisive pour Tufan. Le cap-verdien a montré le chemin de la victoire à son équipe en inscrivant le premier but du match et a assuré le spectacle durant toute la durée de ce dernier.

 

Fenerbahçe (4-1-4-1)

 

A. Bayindir (5,5) : Le gardien du Fenerbahçe n’a pas été très serein sur les quelques relances qu’il a dû accomplir. En effet, la majeure partie d’entre elles ont terminé dans les pieds de l’équipe adverse. Mis à part ce manque de confiance balle aux pieds, Bayindir a réalisé quelques arrêts  en première période. Il ne peut rien sur le  but de Konyaspor, un contre son camp de son défenseur Aziz.

M. Isla (7,5) : Aligné au poste de latéral droit, l’international chilien a réalisé un excellent match. Sa vitesse, sa qualité et sa justesse dans ses dribbles et centres ont permis à son équipe de passer rapidement de la défense à l’attaque. Défensivement, Isla a également été solide, repoussant les quelques tentatives de débordements de Uludag. En seconde mi-temps, il parvient à délivrer une passe décisive pour Muriqi qui inscrit le cinquième but du Fenerbahçe de la partie.

M. Jorgensen (7) : Le défenseur central de cette formation turque a réalisé un match solide défensivement. Il a également été précieux sur corner, notamment à la 14’, lorsqu’il pousse le ballon au fond des filets suite à une frappe de Promes, contrée par le gardien. Il permet ainsi à son équipe de faire le break deux minutes seulement après le premier but signé Rodrigues!

S. Aziz (6) : A l’instar de Jorgensen, Aziz a été solide défensivement  malgré le but qu’il marque contre son camp à la 16’ suite à une reprise de Sahiner. Remplacé par S. Ciftpinar (69’).

H. Kaldirim (7) : Aligné au poste de latéral gauche, il n’a eu de cesse de déborder sur son couloir pour venir servir ses coéquipiers par des centres millimétrés ou des passes en retrait. Ses rushs vers l’avant ont permis au Fenerbahçe de faire ressortir la balle rapidement et d’apporter de la fluidité.

L. Gustavo (6,5) : L’ancien marseillais, aligné au poste de sentinelle devant la défense a réalisé un match sérieux, où il s’est borné à rester bien en place sur sa ligne. Il a un peu manqué de spontanéité et de créativité mais il a pleinement assuré son rôle de métronome. En seconde mi-temps, il se libère totalement, faisant preuve d’envie et d’agressivité jusqu’à inscrire un but magnifique à la 78’, trompant toute la défense adverse.

V. Moses (7) : Le nigérian, bien qu’il n’ait pas été décisif ce soir, a été très précieux dans les actions offensives de son équipe. Ses dribbles dévastateurs ont fait de nombreuses différences et ont permis d’ouvrir des espaces dans le bloc défensif adverse. Un volume de course conséquent pour un joueur doté d’une qualité technique balle aux pieds au-dessus de la moyenne. Remplacé par O. Potuk (81’).

O. Tufan (7) : Aligné au cœur de l’entre jeu aux côtés de Belözoglu, il a été rayonnant et a montré l’étendue de ses talents: technique et justesse dans les transmissions et le dernier geste. Ainsi, suite à une contre attaque, il parvient à marquer (28’) un superbe but à ras de terre qui trompe le gardien. Il a fait preuve de régularité dans son investissement tout au long du match.

E. Belözoglu (6,5) : L’international turc a été très important ce soir dans l’entre jeu du Fenerbahçe. Ses combinaisons avec Gustavo et Tufan ont permis de donner à ses coéquipiers de bons ballons vers l’avant. Toujours bien placé, le milieu de terrain turc a délivré une passe décisive pour Rodrigues. Enfin, Belözoğlu s’est également chargé des corners qu’il a toujours bien tirés, touchant à maintes reprises la tête de Muriqi notamment. Remplacé par T. Cigerci (60’).

G. Rodrigues: Voir ci-dessus.

V. Muriqi (6,5) : Aligné au poste d’avant-centre, l’international kosovar a d’abord été un peu maladroit dans la finition, ratant quelques occasions en première mi-temps. En seconde mi-temps, il continue ses courses et se voit récompensé. En vrai renard des surfaces, il reprend un ballon qui trainait à 20 mètres des cages et, sans hésitation, frappe. Une frappe limpide qui finit en pleine lucarne! Un match sérieux donc, dans lequel il a été récompensé pour ses efforts constants sur 90mn.

Konyaspor (4-2-3-1)

 

E. Taskiran (2) : Une première mi-temps catastrophique pour le gardien de cette formation de Konyaspor. Il encaisse trois buts en moins de 20 minutes sans jamais esquissé le geste d’une parade. En seconde mi-temps, il se fond dans une forme d'immobilisme.

N. Skubic (5,5) : Aligné au poste de latéral droit, Skubic est apparu très dynamique, ne rechignant pas à faire de nombreuses courses pour servir ses coéquipiers de l’attaque. Très entreprenant sur son côté, il est à l’origine du contre son camp du malheureux défenseur Aziz.

A. Turan (2,5) : Le défenseur turc n’était pas dans un bon soir. Il a subi toutes les attaques adverses en ne s’interposant pas face aux attaquants adverses. Remplacé à la mi-temps par V. Findikli (3): qui n’a été plus influent que Turan.

M. Anicic (3) : Le défenseur bosnien a souffert durant ce match. Bien qu’il ait fait preuve d’envie, en témoignent ses quelques incursions dans la partie adverse, il n’a pas su trouver les bons gestes et les bons placements pour faire face aux assauts incessants du Fenerbahçe. Il a ainsi regardé, impuissant, les nombreux buts adverses augmenter.

A. Uludag (5) : A l’instar de Skubic côté droit, Uludag côté gauche a été important sur phases offensives et a délivré pour son équipe de nombreux centres. Cependant, il a été totalement absent en défense, laissant derrière lui des espaces béants.

M. Jevtovic (4,5) : Le serbe a réalisé un match assez timide dans l’entre jeu. Il a souvent été plus en retrait par rapport à ses comparses de l’entre jeu. Il a ainsi laissé un espace au sein du milieu de Konyaspor. Les joueurs du Fenerbahce ne se sont pas fait prier pour s’y engouffrer.

J. Jonsson (5,5) : Il a oeuvré au cœur de l’entre jeu à construire proprement le jeu par des combinaisons avec Milosevic pour plus de verticalité, ou bien en changeant d’orientation avec Uludag sur le côté gauche. Il a fait montre d’une bonne qualité technique balle aux pieds.

Ö. Sahiner (3,5) : Il a cherché des combinaisons offensives avec les deux attaquants, sans réussite. En seconde mi-temps, il disparaît totalement du jeu, ne touchant quasiment plus la balle.

F. Miya (4,5) : Malgré un bon état d’esprit, Miya n’a pas su mettre le pied sur le ballon et a donc couru dans le vide, le plus souvent, bien qu’il se soit montré disponible et qu’il ait souvent tenté de décrocher pour  toucher la balle et prêter main forte au milieu de terrain. Frustrant! Remplacé par R. Bajic (79’).

D. Milosevic (5) : A l’instar de Jonsson, le bosnien a réalisé une prestation aboutie dans l’entre jeu. Cependant, leurs efforts ont été vains!

M. Akcay (4) : Aligné au poste d’attaquant aux côtés de Miya, le jeune turc de 21 ans n’a pas su s’imposer dans les duels face à une solide défense de Fenerbahçe et n’a donc que trop peu touché le ballon. Remplacé à la mi-temps par L. Shengelia (4,5) plus entreprenant et se montrant plus disponible et en mouvement vis à vis de ses partenaires. Cependant, il n’a pas eu d’occasions franches.

Gabriel Moser