Supercoupe d’Europe | Les notes de Real Madrid – Atlético (2-4 a.p.)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: D. Costa (8): En grande forme dès l’entame de saison, l’international espagnol ouvre le score dès la première minute de jeu, en prenant à défaut Sergio Ramos puis en alignant Keylor Navas d’une frappe surpuissante à angle fermé (1′). Il profite ensuite d’un excellent travail d’Angel Correa pour dans la surface pour pousser le ballon au fond des filets (80′). Cède sa place pour le quatrième changement de l’Atlético à Giménez (108′).

Real Madrid (4-2-3-1)

 

K. Navas (4.5): Peu inspiré sur ce face à face avec Diego Costa dès l’entame de match, il ne bouche pas complètement l’angle dans le sens de la hauteur et permet à l’international espagnol d’ouvrir le score d’une frappe puissante sous la barre (1′). Il est moins blâmable sur les autres buts de l’Atlético.

D. Carvajal (4): Peu d’allant offensif pour le latéral espagnol, qui n’a pas non plus été très sollicité défensivement.

R. Varane (5.5): Beaucoup moins mis à l’épreuve que Sergio Ramos, il a joué la couverture et a vécu un match sans encombres si ce n’est sur cette perte de balle durant les prolongations, qui est davantage imputable au mauvais choix de passe de Ramos.

S. Ramos (4): Peu à son aise face à Diego Costa notamment, il s’est fait laisser sur place sur le but de l’hispano-brésilien et a manqué d’à propos dans ses interventions défensives. Il se rattrape en partie en convertissant avec sang-froid son pénalty (63′), avant de s’emmêler de nouveau les pinceaux et offrir une passe empoisonnée à Varane, occasionnant le troisième but de l’Atlético.

Marcelo (5): Assez bien maîtrisé par Juanfran, il n’a pas eu le loisir d’évoluer aussi haut que d’habitude et a eu du mal a créer du danger offensif. Assez tranquille défensivement toutefois.

Casemiro (5): Positionné très proche de sa défense, il a veillé sur les contres adverses sans se montrer très présent dans le jeu. Remplacé par Ceballos (76′).

T. Kroos (4.5): Dans la lignée de son mondial, l’Allemand a manqué d’inspiration dans la distribution du jeu et a paru effacé durant une grande partie de la rencontre. Remplacé par Borja Mayoral (102′) pour ce qui constitue le quatrième changement de Lopetegui.

G. Bale (7): Il est le nouveau danger numéro 1 de la Casa Blanca après le départ de Cristiano Ronaldo. Incontrôlable sur son aile droite, le Gallois a fait des misères à Lucas Hernandez et est passeur décisif sur l’égalisation de Benzema (27′).

Isco (7): Le chouchou de Lopetegui sera un élément majeur du onze madrilène cette saison et il le sait. Une nouvelle fois impressionnant techniquement, il a pris le jeu à son compte durant une grande partie du match avant de baisser également de pied en seconde période. Cède sa place à Lucas Vazquez (83′).

M. Asensio (3.5): Peu inspiré sur son aile gauche, il démontré une nouvelle fois qu’il n’avait probablement pas encore les épaules pour succéder à Cristiano Ronaldo. Beaucoup de mauvais choix, un positionnement douteux, il semble souffrir de la pression inhérente à son statut (temporaire ?) de successeur de CR7. Remplacé par Modric (57′).

K. Benzema (7): Très actif sur le front de l’attaque et pertinent dans ses choix de jeu, il marque le but égalisateur d’une tête placée, gagnant son duel avec Savic (27′). Il est également impliqué dans le pénalty obtenu (63′).

 

Atlético de Madrid (4-4-2)

 

J. Oblak (6.5): S’il ne peut rien sur les deux buts encaissés, le portier slovène s’est montré très efficace et rassurant sur les occasions franches madrilènes.

Juanfran (4.5): Auteur d’une main dans la surface de réparation (63′), sanctionné d’un pénalty victorieux pour le Real Madrid. Le reste de son match n’a pourtant pas été mauvais, loin de là.

S. Savic (4): Moins efficace dans ses interventions que son acolyte uruguayen, l’ancien de la Fiorentina s’est fait surprendre par Benzema sur le but du Français (27′).

D. Godin (6): Impeccable défensivement comme à son habitude, il a essayé d’apporter le danger offensivement par son jeu de tête, sans succès.

L. Hernandez (4): Ultra-sollicité par Gareth Bale, le champion a eu énormément de difficultés à contenir le Gallois qui lui en a fait voir de toutes les couleurs.

T. Lemar (5.5): Installé dans un premier temps dans le couloir droit, il a surtout effectué un travail défensif avant de se libérer en seconde période et se positionner entre les lignes adverses. très actif, il garde néanmoins beaucoup trop le ballon et ne fait pas les bons choix. Remplacé par Thomas Partey (89′).

Saul Niguez (5.5): Assez discret dans le jeu, il a effectué un travail de l’ombre, avec Rodri. Il garde toutefois du jus pour émerveiller le stade entier durant les prolongations en effectuant une reprise de volée splendide depuis l’entrée de la surface de réparation (99′).

Rodri (5): La nouvelle recrue des Colchoneros a pour vocation de remplacer Gabi au sein de l’entrejeu des Rojiblancos. Pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, le transfuge de Villarreal a été assez timide. Remplacé par Vitolo (71′), auteur également d’une bonne entrée.

Koke (5): Décevant dans la création, l’international espagnol n’a que très peu mis le pied sur le ballon, et a manqué d’inspiration dans son jeu vers l’avant. Lui aussi a gardé du jus pour les prolongations et offre le quatrième but à son équipe sur un décalage de Vitolo (103′).

A. Griezmann (3.5): Visiblement encore émoussé par son épopée mondiale, le champion du monde a, dans la lignée de son mondial, été très discret dans le jeu, mais n’a cette fois pas non-plus été déterminant sur ballons arrêtés. Cède sa place à Angel Correa (57′), auteur d’une excellente entrée.

D. Costa (8): Voir ci-dessus.

 

Lahcen SENHAJI (@LahcenSenhaji)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.