* Supercoupe d'Espagne (ESP) *

Supercoupe - 1/2 finale | Les notes de Barça - Atletico (2-3)


Homme du match : Oblak (7) :

Il a multiplié les parades pour empêcher les barcelonais de l’emporter ce soir.  Ses partenaires l’ont certainement remercié à de nombreuses reprises dans les vestiaires tant le portier a sauvé les siens à de nombreuses reprises.

 

FC Barcelone (4-3-3) :

Neto (3) : Son retour des vestiaires lui a été une première fois fatale en encaissant rapidement un premier but. Ensuite, il effectue une sortie mal appréciée en commettant une faute grossière sur un attaquant de l’Atletico et concéda donc un second but ; sur penalty cette fois. Un troisième vint par la suite empêcher le Barça de rejoindre le Real en finale.

Alba (5,5) : Pas franchement mis en difficulté par  Correa et Morata, l’international espagnol a donc pu apporter davantage de soutien en attaque en dédoublement régulièrement. La fin de la rencontre lui fit défaut puisque les deux joueurs profitèrent de son haut placement pour le prendre à défaut.

Umtiti (4) : Trop facilement pris par les rares attaques adverses, le français est passé à côté de son match en ne pouvant pas intervenir sur les prises de balles madrilènes dans son dos.

Piqué (5) : Il a pensé mettre le FC Barcelone à l’abri mais le VAR en décida autrement. Pour un hors-jeu loin d’être évident d’Arturo Vidal. Il s’est surtout voué à être un bon premier relanceur de son équipe avec réussite. Sa sortie approximative en fin de match coûte cher puisqu’elle donne la qualification à l’Atletico.

Roberto (5) : Très sollicité sur son côté droit, le latéral droit n’aura malheureusement pas réussi à adresser ne serait-ce qu’un bon centre pour Suarez ce qui est forcément handicapant.

De Jong (5,5) : Son entente technique avec Griezmann a permis aux siens de se projeter rapidement vers l’avant. Effectivement, le batave a régulièrement trouvé ses attaquants dans la profondeur dans le dos des défenseurs adverses. Remplacé par Fati à la 88’ mais c’était bien trop tard pour espérer égaliser face aux hommes de Simeone qui jouaient le temps.

Busquets (6) : Principal lanceur d’assaut de son équipe, l’espagnol a régulièrement trouvé Messi avec une facilité déconcertante. Ces deux joueurs se trouvent les yeux fermés depuis tant d’années ! Costaud et précis, Sergio Busquets a grandement soutenu son équipe défensivement et dans la transition. Remplacé par Rakitić à la 85’.

Vidal (5,5) : Présent sur à peu près l’ensemble du terrain, le milieu chilien a fait beaucoup d’efforts que ce soit offensivement en se mettant en position de centrer, ou défensivement en venant soutenir Roberto.

Griezmann (5,5) : Un match de bon niveau pour le français qui tenta beaucoup sa chance. Une de ses tentatives finit au fond en poussant de la tête un renvoi des poings d’Oblak.

Suarez (5,5) : Esseulé en attaque, l’uruguayen a malgré tout eu quelques occasions à mettre à son actif. Il est celui qui a le plus mis à contribution Oblak avec notamment une bonne frappe cadrée en première mi-temps.

Messi (6) : Comme à son habitude, le Ballon d’Or 2019 a illuminé le jeu de son équipe avec des gestes de classe mondiale. Il a donné tout ce qu’il pouvait pour organiser les offensives catalanes. C’est d’ailleurs lui qui remet le Barça sur de bons rails en égalisant avant de voir son second but annulé.

 

Atletico Madrid (4-4-2) :

Oblak (7) : Voir ci-dessus.

Lodi (4,5) : Il a débuté le match en montant de manière répétée mais a vite compris l’urgence de se contenter de défendre sur Messi qui était en forme ce soir. Pour cela, il connut plus de difficultés pour suivre La Pulga. Vitolo le remplaça à 20 minutes du terme.

Felipe (5,5) : Ses nombreux dégagements, de la tête notamment, n’ont fait que repousser l’échéance en première mi-temps.

Savić (5) : Lui aussi a beaucoup dégagé le danger même si sa relance était quelques fois approximative et dangereuse.

Trippier (5) : Sa principale erreur lors de cette rencontre est sans doute d’avoir laissé le champ libre derrière lui, alors qu’il jouait presque constamment au niveau de la ligne médiane. Le flanc gauche du Barça en a donc profité à bon escient.

Saúl (5,5) : Difficile de gérer les montées successives de Roberto lorsque l’on doit déjà sur Vidal et surtout Messi. C’est pour cette raison que l’espagnol a eu un rôle plus défensif que d’habitude. Malgré ces tâches loin d’être simples à gérer, il aura à quelques reprises bien gêné la progression des Blaugrana.

Partey (5,5) : Il a collé Busquets de près dans cette partie pour ne pas que le milieu ne s’infiltre plus. Ses récupérations en fin de match ont permis aux Colchoneros de repartir plus rapidement de l’avant et ainsi prendre en contre la défense adverse.

Herrera (4,5) : Assez peu en vue durant la première partie du match, le mexicain n’a pas convaincu Simeone. Il est logiquement remplacé par Koke (non noté) qui n’a pas tardé à se mettre en évidence ! En effet, à peine une minute après son entrée en jeu, le milieu espagnol ouvra le score. Llorente le remplaça à son tour à la 72’ puisqu’il semblait s’être blessé.

Correa (6) : Souvent acculé dans sa propre partie de terrain, l’argentin a procédé par a-coup et cela fonctionna ! Il attendait les montées d’Alba en fin de match pour partir dans son dos pour déclencher une deux contre-attaques meurtrières ! Au final, cela fait un but et une passe décisive pour lui.

Morata (6) : Qu’il a eu les nerfs solides ! En manque total de confiance, l’international espagnol a eu la dure responsabilité de se présenter face à Neto à la 81’ pour égaliser sur penalty. Il offre ensuite un caviar à Correa alors que la défense catalane était sans dessus dessous.

Félix (4,5) : Après une bonne entame de sa part, le portugais s’est petit à petit éteint au fur et à mesure de la rencontre.

Romain Caballero.

 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer