Accueil * Eredivisie (HOL) * Eredivisie – 31ème j. | Les notes de Groningen – Ajax (0-1)

Eredivisie – 31ème j. | Les notes de Groningen – Ajax (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Onana (7): Parfois, un seul geste permet de marquer un match de son empreinte. Une envolée lyrique à la 86ème minute permet à l’actuel meilleur gardien africain et aux siens de préserver une victoire d’une importance cruciale dans la lutte acharnée qui oppose l’Ajax au PSV Eindhoven dans la course au titre.

 

Les notes de Groningen:

 

Padt (6,5): Il aurait pu être l’homme de son équipe si le score en était resté à 0-0, tant ses deux parades face à Veltman, 30′ et 31′, ont écoeuré le latéral qui a préféré en rigoler avec lui. Malheureusement, Huntelaar en a décidé autrement.

Zeefuik (6): Grosse puissance du latéral droit qui a endigué les rush sur son côté et a souvent prêté main forte à ses compères de charnières, allant jusqu’à sauver son équipe sur sa ligne de but à la 66′. Néanmoins un peu timoré offensivement.

te Wierik (5,5): Probablement un peu trop bas, il n’a réellement réussi à court-circuiter les nombreuses passes hautes de l’Ajax dans son camp voire dans sa propre surface. Souvent à dégager en catastrophe.

Chabot (4,5): Un trop plein d’électricité en lui lui vaut à la 76′ pour un geste d’humeur. Peut-être encore un peu hérissé, Chabot est en partie fautif sur l’unique but du match quelques minutes plus tard, en perdant naïvement son duel face à Huntelaar.

Handwerker (5): Quelques errances ont failli profiter à Ziyech, Tadic ou Veltman dont les centres furent vain. Dans l’incapacité lui aussi, tout comme Zeefuik, de se projeter vers l’avant. Remplacé par Bruns (81′).

Doan (5,5): Trop discret en première mi-temps, le tout jeune ailier japonais a fait valoir sa technique et sa qualité de percussion en seconde mi-temps, poussant l’Ajax au reculoir ou à la faute.

Reis (5,5): Groningen dans sa fidèle tradition de club formateur ou post-formateur (rappelez vous Luis Suarez), a la volonté d’afficher une équipe au visage jeune, voire bambin. A 18 ans, Reis s’est déjà imposé comme titulaire au sein des verts et blanc, mais fut ce soir bien trop tendre pour résister à un milieu de l’Ajax dont toute l’Europe s’exalte. Il s’offre la plus belle occasion de son équipe en première mi-temps d’une frappe croisée rasant le poteau de Onana (40′).

Memisevic (4): L’international bosnien a compensé sa lenteur et son manque de lecture du jeu en commettant des fautes à répétition qui lui ont valu un carton jaune à la 73′ ; sans en contrepartie peser véritablement quand le ballon se trouvait dans ses pieds.

Bel Hassani (6): Il semblait pourtant l’un des attaquants les plus actifs de son équipe, dont les dézonages plein axe, à défaut de défier Veltman, ont quelque fois perturbé la charnière et le placement défensif des milieux de l’Ajax, mais fut remplacé à la 69′ par El Hankouri.

Gladon (4): Premier averti de cette rencontre, Paul Gladon a été absent du débat tout au long de la rencontre.

Sierhuis (3): Kaj Sierhuis a été absent du débat tout au long de la rencontre. Quoi, cela est la même remarque que pour Gladon mais celui-ci a un point en moins ? Peut-être parce que sa seule action notable est une reprise au-dessus à la 56ème minute, qu’on ne l’a pas vu avant, ni après. On en attend mieux de l’attaquant de 20 ans prometteur, prêté par le club qu’il affrontait ce soir.

 

Les notes de l’Ajax:

 

Onana (7): voir ci-dessus.

Tagliafico (6): Quelques fois pris à revers en début de rencontre, le latéral argentin tout en touché et intelligence a allié un excellent équilibre entre apport offensif et défensif. Sa reprise sur un centre de Veltman est sauvée in extremis par Zeefuik à la 66′.

Blind (5): L’ex-mancunien a vécu une partie bien tranquille, mais a légèrement paniqué lors des dix dernières minutes à partir de l’expulsion de Huntelaar. L’Ajax a eu chaud.

de Ligt (5,5): Fort de sa performance face à la Vieille Dame mercredi, de Ligt a de nouveau réalisé une performance plus que correcte. Outre un mauvais placement sur une action qui aurait pu conduire à l’ouverture du score de Groningen en seconde mi-temps, ses relances et ses anticipations furent seyantes. Il aurait même pu ouvrir le score d’une tête qui a heurté le poteau de Padt à la 7′.

Veltman (6): Un apport offensif prééminent, cela aurait bien mérité une voire deux passes décives, voire un petit but si Padt n’avait pas sorti le grand jeu à deux reprises (30′, 31′). Veltman était néanmoins sous le charme

van de Beek (5,5): van de Beek, que toute l’Europe découvre cette saison en Ligue des Champions, notamment buteur ce mardi au Juventus Stadium, se complait dans son profil hybride milieu mi-défensif mi-offensif. Cet après-midi, avec la toute relative rayonnance que par rapport à la Juventus, le jeune milieu de 22 ans qui fêtait son anniversaire il y a deux jours de cela, a réalisé une performance honorable, dans le coeur de beaucoup d’actions et d’élans offensifs.

de Jong (4): Un brin de flegmatisme qui a failli coûté cher à deux reprises: quand celui-ci manque seul en défense de glisser et de se faire chiper la balle au bout de seulement deux minutes de jeu, ou encore à la 35′, sur une action similaire au milieu du terrain dont la récupération de balle par Groningen ne leur a finalement été profitable. Le futur barcelonnais n’a pris le jeu à son compte comme habituellement et a semblé par moment en manque d’inspiration. Avec l’accumulation des matchs de son équipe (sans compter ceux de l’équipe national) depuis deux mois, en plein sprint pour le titre et étonnant demi-finaliste en LDC, un creu physique ponctuel lui est tout à fait pardonnable.

Schöne (6,5): Encore une sortie réussie pour le danois, auteur une grande maîtrise au milieu et dont les passes tranchant les deux lignes de 4 adverses ont été une nouvelle fois prépondérantes, bien qu’elles ne furent fructifiées. Sorti pour un remplacement plus offensif de la part de Ten Hag, dans l’optique d’ouvrir le score, avec l’entrée de l’impérissable buteur hollandais, monsieur Klaas-Jan Huntelaar (60′). 18 minutes plus tard, The Hunter offre la victoire au sien, grâce à un but toute en détermination validé par la VAR au mécontentement de Groningen. Premier carton jaune pour avoir célebrer en enlevant son maillot, puis rouge quelques minutes plus tard pour un coup de coude sur Chabot. Une entrée aussi furtive que précieuse.

Neres (5,5): Alternant efficacité et imprécision, Neres a semblé émoussé physiquement et ne fut aussi limpide qu’à son habitude. Remplacé à la 78′ par Dolberg.

Ziyech (5,5): Renversement de terrain et constat relativement similaire pour l’ailier marocain, qui aura notamment manqué de précision dans ses coups francs. Remplacé par Kristensen (89′)

Tadic (7): Quel plaisir, à nouveau, de regarder évoluer ce joueur. Parfaitement intégré aux principes de jeu de l’Ajax, où même un numéro neuf se doit d’être esthétique et d’avoir un cerveau dans les crampons, Tadic démontre à chaque match que sa performance absolue face au Réal Madrid il y a un mois n’était un fait isolé. Ce soir, s’il n’a pas mille et un ballon à négocier, chacun est distillé avec une intelligente volupté.

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.