Accueil * Coupe de la Ligue (FRA) *

Homme du match : Neymar (7) : Même s'il n'a pas forcé son talent ce soir, le brésilien a montré qu'il était en jambes en ce moment. Toujours à l'origine des bons coups de son équipe, il a fait parler sa qualité technique à plusieurs reprises. Il est également décisif puisqu'il est l'auteur du corner sur l'ouverture du score qu'il dépose sur la tête de Marquinhos. C'est également lui qui botte le coup franc amenant le CSC des rémois. Stade de Reims (4-5-1)  Rajkovic (4) : D'habitude très solide, il démarre difficilement son match en appréciant mal la trajectoire du corner de Neymar. Pas...

Homme du match : Icardi (8,5) : Icardi nous a fait du Icardi, tout simplement. Très peu de ballons disputés mais une efficacité redoutable qui lui permis de marquer un triplé mémorable ! Remplacé par Cavani à la 72’ qui n’aura pas marqué son 199ième en faveur du Paris Saint-Germain.   Paris (4-2-4) : Rico (6,5) : Des arrêts sereins face aux frappes timides des stéphanois. Bernat (5,5) : Ses appels tranchants ont fait mal à Mathieu Debuchy, mais il connut deux-trois contrôles de balle un peu trop approximatif. Kehrer (6) : Ses tacles au niveau de la ligne médiane ont été bénéfiques pour le...

Homme du match :  Rajkovic (7) : Son équipe se qualifiant aux tirs au but grâce notamment à un bel arrêt de sa part, il est bien évidemment le grand partisan du passage de son équipe en 1/2 finale. Hormis cette séance de tirs au but où il a été décisif, il fut également rassurant pour sa défense tout au long de la partie avec de bonnes interventions et de bons arrêts. Stade de Reims (4-2-3-1)  Rajkovic (7) : Voir ci-dessus.  Foket (5) : Le latéral belge s'est contenté de rester solide défensivement sans trop s'aventurer aux avant-postes. Ceci lui a plutôt réussi...

Homme du match : Boisgard (7) : Passeur décisif sur l’égalisation, le milieu toulousain reste sur une bonne lancée. Après sa bonne rentrée à Rennes, il enchaîne avec une nouvelle bonne prestation. Joueur le plus en vue ce soir, il a été de tous les bons coups. S’il a manqué quelques transmissions, la plupart de ses tentatives ont été une réussite à l’image de sa passe décisive pour Gradel. Très inspiré et dynamique dans le jeu, il a largement contribué à ce succès. Remplacé par Sylla (89’).   Chamois Niortais FC Allagbe (4) : Alors qu’il ne peut pas grand chose sur l’égalisation...

Homme du match : Aguilar (6,5) : Il a profité des espaces laissés dans le dos d’Amavi qui a voulu jouer trop offensif ce soir. Grâce à cela, il a d’abord magnifiquement servi Augustin au sein de la défense phocéenne, avant de marquer suite à un renvoi de Mandanda sur une frappe de ce même Augustin.   Monaco (3-4-1-2) : Lecomte (5) : Pas réellement mis en danger par des marseillais qui n’ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Il se troue sur un centre de Dimitri Payet et marquant ainsi contre son camp. Badiashile (5,5) : Il a bien suivi les déplacements de...

Homme du match: Vincent Créhin (7): Le meilleur buteur de l'histoire du Mans a réalisé un match complet, un véritable poison pour la défense niçoise aux abois. Il ouvre le score suite à une frappe lointaine mal négociée par Clémentia, puis s'offre une passe décisive pour Lemonnier. Il aura été à l'origine des nombreuses occasions de son équipe. Il a été impressionnant ce soir.     Le Mans (4-3-3):   Aymes (non noté): Il est bien entré dans son match, avec une belle parade devant Srarfi. Suite à un coup-franc de Cyprien, il sort parfaitement le ballon. Puis, sur un dégagement, il se blesse...

L’homme du match : Maja (7) : Disponible et premier buteur de la rencontre, il semblait en confiance ce soir décrochant beaucoup et venant aider ses coéquipiers régulièrement. On l’a toutefois moins vu en seconde période. Remplacé par Briand. Bordeaux : Poussin (6,5) : Peu inquiété, il a connu une première apparition tranquille en première période. Au cours du second acte, il a réalisé deux parades décisives. Pablo (6) : Par de bonnes interventions, il a pu bloquer certaines offensives dijonnaises. Koscielny (5,5) : Il aura joué à l’expérience, remportant ses duels et interceptant de bons ballons. Mexer (5,5) : A l’instar de ses collègues...

Homme du match: Kamara (7,5): Il est infranchissable le jeune portier! Il était déjà en réussite face à l’OM lors du parcours des alsaciens dans la compétition. Il réalise tous les arrêts possibles durant les 120 minutes de cette rencontre. Durant la séance de tirs aux buts, il fait l’arrêt qu’il faut et permet au club de Thierry Laurey de ramener la Coupe de la ligue à la Meineau.   STRASBOURG 5-3-2   Koné (6): L'ancien de Sunderland est toujours un taulier dans la défense à 5 strasbourgeoise. Précieux, il a cependant perdu quelques balles sur des relances. Il sort sur blessure en...

Homme du match : Ajorque  (7,5) : manque de peu le but sur un centre venu de la gauche (7e). L’homme providentiel de 2019. Il manque de peu le but sur un centre venu de la gauche en début de match ? Il se rachète 40 minutes plus tard sur un centre de la droite. C’est encore lui qui est à l’origine du second but, en délivrant une transversale parfaite à Lala. Il dévie magnifiquement le ballon pour Mothiba sur le troisième but. Remplacé par Prcic, présent et soyeux. Strasbourg (3-5-2) Bi. Kamara (3) : Sa sortie hasardeuse sur l’ouverture du score bordelaise est...

Homme du match : Thuram (7) : Avant la running joke des penaltys il était déjà le seul danger des bretons. Mais ce qui fait de lui l'homme du match c'est que son but en fin de match élimine le quintuple tenant du titre. Rien que ça.   PSG (3-4-3) Areola (4) : Un match de cowby dans lequel il est mort deux fois sur trois. Ça fait une fois de trop. Kehrer (3) : Dans la famille penalty, je demande celui qui est synonyme de première élimination du PSG en Coupe de la Ligue depuis 5 ans (90+1). Silva (6) : Seul défenseur...