Accueil * Coupe de la Ligue (FRA) *

Homme du match : Boisgard (7) : Passeur décisif sur l’égalisation, le milieu toulousain reste sur une bonne lancée. Après sa bonne rentrée à Rennes, il enchaîne avec une nouvelle bonne prestation. Joueur le plus en vue ce soir, il a été de tous les bons coups. S’il a manqué quelques transmissions, la plupart de ses tentatives ont été une réussite à l’image de sa passe décisive pour Gradel. Très inspiré et dynamique dans le jeu, il a largement contribué à ce succès. Remplacé par Sylla (89’).   Chamois Niortais FC Allagbe (4) : Alors qu’il ne peut pas grand chose sur l’égalisation...

Homme du match : Aguilar (6,5) : Il a profité des espaces laissés dans le dos d’Amavi qui a voulu jouer trop offensif ce soir. Grâce à cela, il a d’abord magnifiquement servi Augustin au sein de la défense phocéenne, avant de marquer suite à un renvoi de Mandanda sur une frappe de ce même Augustin.   Monaco (3-4-1-2) : Lecomte (5) : Pas réellement mis en danger par des marseillais qui n’ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Il se troue sur un centre de Dimitri Payet et marquant ainsi contre son camp. Badiashile (5,5) : Il a bien suivi les déplacements de...

Homme du match: Vincent Créhin (7): Le meilleur buteur de l'histoire du Mans a réalisé un match complet, un véritable poison pour la défense niçoise aux abois. Il ouvre le score suite à une frappe lointaine mal négociée par Clémentia, puis s'offre une passe décisive pour Lemonnier. Il aura été à l'origine des nombreuses occasions de son équipe. Il a été impressionnant ce soir.     Le Mans (4-3-3):   Aymes (non noté): Il est bien entré dans son match, avec une belle parade devant Srarfi. Suite à un coup-franc de Cyprien, il sort parfaitement le ballon. Puis, sur un dégagement, il se blesse...

L’homme du match : Maja (7) : Disponible et premier buteur de la rencontre, il semblait en confiance ce soir décrochant beaucoup et venant aider ses coéquipiers régulièrement. On l’a toutefois moins vu en seconde période. Remplacé par Briand. Bordeaux : Poussin (6,5) : Peu inquiété, il a connu une première apparition tranquille en première période. Au cours du second acte, il a réalisé deux parades décisives. Pablo (6) : Par de bonnes interventions, il a pu bloquer certaines offensives dijonnaises. Koscielny (5,5) : Il aura joué à l’expérience, remportant ses duels et interceptant de bons ballons. Mexer (5,5) : A l’instar de ses collègues...

Homme du match: Kamara (7,5): Il est infranchissable le jeune portier! Il était déjà en réussite face à l’OM lors du parcours des alsaciens dans la compétition. Il réalise tous les arrêts possibles durant les 120 minutes de cette rencontre. Durant la séance de tirs aux buts, il fait l’arrêt qu’il faut et permet au club de Thierry Laurey de ramener la Coupe de la ligue à la Meineau.   STRASBOURG 5-3-2   Koné (6): L'ancien de Sunderland est toujours un taulier dans la défense à 5 strasbourgeoise. Précieux, il a cependant perdu quelques balles sur des relances. Il sort sur blessure en...

Homme du match : Ajorque  (7,5) : manque de peu le but sur un centre venu de la gauche (7e). L’homme providentiel de 2019. Il manque de peu le but sur un centre venu de la gauche en début de match ? Il se rachète 40 minutes plus tard sur un centre de la droite. C’est encore lui qui est à l’origine du second but, en délivrant une transversale parfaite à Lala. Il dévie magnifiquement le ballon pour Mothiba sur le troisième but. Remplacé par Prcic, présent et soyeux. Strasbourg (3-5-2) Bi. Kamara (3) : Sa sortie hasardeuse sur l’ouverture du score bordelaise est...

Homme du match : Thuram (7) : Avant la running joke des penaltys il était déjà le seul danger des bretons. Mais ce qui fait de lui l'homme du match c'est que son but en fin de match élimine le quintuple tenant du titre. Rien que ça.   PSG (3-4-3) Areola (4) : Un match de cowby dans lequel il est mort deux fois sur trois. Ça fait une fois de trop. Kehrer (3) : Dans la famille penalty, je demande celui qui est synonyme de première élimination du PSG en Coupe de la Ligue depuis 5 ans (90+1). Silva (6) : Seul défenseur...

Homme du match : Rony Lopes (7,5) : De retour de blessure, Lopes n'a pas ménagé ses efforts dans ce match. Il s'est notamment créé un grand nombre d'occasions et marque le but égalisateur.   Monaco (3-4-2-1)  Badiashile (7) : Il s'est montré décisif sur la séance de tir au but, et à fait preuve d'application durant le match. Glik (6) : Il est présent dans les duels aérien, mais il rate son tir au but. Naldo (5,5) : Pour sa première avec Monaco, Naldo réalise une prestation correct, mais rate également un tir au but décisif, sa frappe étant trop molle. Mukinayi (6) : Auteur de trois bons...

Homme du match : Marquinhos (7) : Redoutable dans le jeu aérien et l'engagement, il est devenu le véritable guerrier de cette équipe sous l'ère Tuchel. Il s'est baladé sur le pré avec son bouc et se cheveux au vent façon Narcos. Orléans (4-3-3) Renault (6,5) : Rien à se reprocher, sauf peut être sa montée sur corner un poil précoce. Furtado (5) : Dans l'esprit du soir : la défense avant tout ! Mutombo (5) : Synchro à merveille avec Bouby pour mettre hors-jeux les parisiens. Bouby (6) : A fait dire aux commentateurs de Canal au moins huit fois : "ils sont...

Homme du match : Bernardoni (7) : approximatif au début de match, il se reprit parfaitement pour effectuer plusieurs parades décisives, notamment un double arrêt spectaculaire sur Khazri et M’Vila. Il lance parfaitement son équipe dans l'épreuve des tirs au but en stoppant le premier penalty de Khazri. Nîmes (4-3-3) Bernardoni (7) : voir ci-dessus Alakouch (6.5) : de nombreux efforts défensifs et offensifs en premières mi-temps qui ont largement contribué à la sérénité de sa défense. Absolument pas déstabilisé par permutations de Nordin et Salibur. Remplacé par Ripart (82e) Harek (6) : match plein pour l’expérimenté défenseur nîmois. Il sût très bien appréhender...