Coupe de France - 32èmes de finale | Les notes de Grenoble - Monaco (0-1)

HOMME DU MATCH : STEVAN JOVETIC (8) Le Monténégrin a survolé de toute sa classe la rencontre et avec seulement un but inscrit, c’est plutôt mal payé. Remuant et insaisissable balle au pied, la majeure partie de ses actions se sont souvent terminé par une frappe ou une passe dangereuse. Sur le but, lancé par Diop dans le dos des défenseurs Grenoblois, il a ajusté de façon clinique Salles. Leader du front de l’attaque monégasque en l’absence de Kevin Volland et de Wissam ben Yedder, Jovetic a montré qu’on pouvait désormais compter sur lui dorénavant. Au coach asémiste Niko Kovac de méditer.

 

Genoble (4-3-3)

 

Salles (7) : Sans lui l’addition aurait été plus lourde. Il fait un superbe arrêt sur une "Madjer" de Golovin, empêche Jovetic sur deux grosses occases de faire le doublé. Un bon match de sa part hormis l'élimination.

Demba (5) : Il a essayé de bloquer son couloir comme il pouvait. Un match sérieuxavec ses moyens.

Nestor (6,5) : Il a fait preuve d’abnégation et de courage, apportant notamment le surnombre sur les coups de pied arrêtés. Mais cela n’a pas suffi.

Straalman (5) :  Beaucoup d’impact physique pour bloquer les attaquants adverses. Mis en difficulté par les déplacements de Jovetic, il n’a jamais trouvé la solution.

Mombris (5,5) : Le capitaine grenoblois s’est montré appliqué et attentif, car il avait en face de lui la révélation monégasque, le jeune Diop. Avec plus ou moins de réussite.

Perez (6) : Très bon match. Beaucoup de récupération de balle au milieu et un souci de vouloir jouer vers l’avant. Il a aussi coupé pas mal de trajectoires de passes. Précieux pour le collectif, il n’a jamais baissé les bras.

Belmonte (6,5) : Le leader technique de la formation grenobloise. Grâce à quelques bons dribbles et de la percussion, il a essayé de mettre sur orbite ses attaquants. Remplacé par Pickel (64ème).

Michel (6) : Un numéro dix à l’ancienne, qui aime avoir le ballon face au jeu. Il a bien tenté quelques décalages, jouer entre les lignes, mais il aperdu de l’influence au fil du match. Remplacé par Nery(68ème).

Ravet (6,5) :  Excentré sur le côté droit, il a fait très peu de débordement et s’est surtout illustré sur les coups de pied arrêtés, sans succès. Remplacé par Semedo (63ème), qui a apporté de lapercussion sur le côté.

Anani (5,5) : Il a livré un véritable combat physique avec Disasi et Matsima. Malgré une énorme volonté, il n’a pas pesé sur l’excellent charnière monégasque. Remplacé par Djitté (63ème).

Diallo (5) : Averti au bout d’une demie heure où il n’était pas très en vue, il n’a pas du tout pesé sur la rencontre. Et les rares fois où il a pu se mettre en évidence, il a été signalé hors-jeu.

 

Monaco (4-4-2)

 

Majecki (6) : Titulaire pour la deuxième fois avec le groupe, il a passé un après-midi très tranquille. Ayant seulement eu un arrêt à faire, on peut dire qu’il a fait le taf.

Ballo-Touré (6) : Après une prestation mitigée face au Nîmes Olympique, il avait à prouver contre une opposition évoluant à l’échelle en dessous. Et sans trop briller, il a fait le boulot même s’il fait encore une ou deux erreurs de placement sans conséquence.

Disasi (7,5) : Nommé capitaine pour l’occasion, il a plus que montré l’exemple. Une présence athlétique et un impact physique de tous les instants, de la concentration, il a éteint les attaquants grenoblois. Il revient en forme.

Matsima (7) : Il avait disparu des radars après une excellente prestation contre le PSG à Louis II et on a retrouvé cet après-midi tous ses qualités. Son duo avec Disasi a bien fonctionné et il n’est pas étranger au clean sheet de Monaco.

Aguilar (6,5) : Comme à son habitude, beaucoup de courses et d’intensité dans son jeu. Ila souvent appuyé sur son côté, représentant une menace constante pour les Grenoblois. Quelques situations dangereuses dans la surface, non concrétisées par ses attaquants.

Fabregas (6) : Titulaire pour la première fois depuis sa blessure au mollet, il a régalé par ses passes vers l’avant, cassant alors les lignes grenobloises. Souvent rechérché par sa défense centrale pour la première relance, il a excellé. Remplacé par Luis (74ème).

Matazo (5) : Le jeune milieu Belge a eu du mal dans cette partie se montrant inhabituellement imprécis dans ses transmissions. S’attachant à vouloir bien faire, il a souvent joué vers l’arrière. Remplacé par Tchouaméni (74ème).

Millot (6) : Première titularisation d’entrée pour lui et il n’a pas démérité. Accrocheur il a même eu la première occasion du match, un volée reprise sur un corner bien captée par le gardien adverse. remplacé par Golovin (74ème)

Diop (7) : Moins en vue qu’à l’accoutumé, il y va de sa petite passe décisive pour Jovetic, qui sera l’unique but de la rencontre. Ses percutions balle au pied et sa vista on fait la différence. Remplacé à la mi-temps par Diatta (65ème) qui a amené de la vitesse.

Pellegri (5,5) : On sent qu’il a encore besoin d’acquérir du rythme. Normal après deux ans quasiment sans jouer. Des regrets sur une grosse occasion dans les 5,50m qu’il ne convertit pas la faute à un coup de tête trop mou. Remplacé par Caio Henrique (80ème)