Coupe de France - 1/4 de finale | Les notes de PSG - Angers SCO (5-0)

Homme du match : Icardi (8) : un grand match dans son plus pur style : discret mais terriblement efficace. Après avoir battu Butelle à la conclusion d'un beau mouvement en début de match, il dévie un ballon pour Draxler sur le 3ème but parisien, avant d'être à nouveau buteur par deux fois : après un geste génial de Di Maria puis d'une volée puissante en toute fin de match. Il est reparti avec le ballon du match.

Paris Saint-Germain (4-2-3-1)

Rico (7) : un très bon match pour le suppléant de Navas, qui a su garder sa cage inviolée. Rassurant pour sa défense dans toutes ses interventions, il sort de plus deux beaux arrêts : sur une frappe à bout portant de Bahoken puis sur une belle tentative d'El-Melali en fin de match.

Dagba (6,5) : le jeune latéral est apparu une nouvelle fois en jambes. S'il a peu eu à faire défensivement, il s'est illustré devant : en s'infiltrant dans la défense angevine, il a pu trouver Neymar pour le deuxième but parisien avant d'être à nouveau mis à contribution sur un une-deux avec Di Maria qui a amené le quatrième but.

Danilo (5) : un match une nouvelle fois costaud dans le duel aérien, mais il a paru plus en délicatesse avec son placement et a été à l'origine de deux belles occasions des joueurs du SCO en laissant partir les attaquants dans son dos. Remplacé par Pembelé pour les dernières minutes.

Kehrer (6) : un bon match, avec l'impact qu'il faut en défense centrale. A paru également très à l'aise balle au pied.

Bakker (6) : une vraie place dans l'animation offensive ce soir pour un Bakker qui a joué très haut. Sans les mêmes qualités techniques que ses coéquipiers, il est pourtant toujours propre et assuré. Remplacé par Kurzawa (75ème), sérieux face aux jambes fraîches d'El-Melali.

Gueye (7) : il nous a montré une nouvelle fois qu'il est très en forme en ce moment. Il a encore rayonné sur le milieu parisien par son activité de récupération et de relance.

Paredes (6) : une soirée très tranquille pour l'argentin. Il s'est contenté d'être bien placé et d'user de sa qualité technique pour bien relancer. Averti pour un tacle non maîtrisé. Remplacé par Herrera (72ème), qui a fait une très belle entrée : sa grosse activité à la récupération et à la relance ont amené le cinquième but parisien.

Di Maria (7) : actif dans l'animation mais pas toujours en réussite, il a attendu la 68ème minute pour se montrer décisif, mais de superbe manière suite à un une-deux avec Dagba et un coup du foulard pour la conclusion d'Icardi. Remplacé par Sarabia (72ème), qui n'est pas parvenu à se mettre en valeur.

Neymar (7,5) : il est le deuxième homme du match côté parisien en étant une nouvelle fois le principal provocateur technique sur le terrain. Actif avec une déviation pour Draxler sur le premier but, il est à la conclusion sur le deuxième avec une talonnade (c.s.c. de Manceau). Il est enfin buteur sur une action qu'il a initiée à la 67ème. Remplacé par Kean (72ème), qui a une nouvelle fois été intéressant dans l'engagement, procurant même une occasion à Icardi.

Draxler (7) : un très beau match technique pour l'allemand qui a été un des moteurs du jeu en transition parisien. Sa justesse et son activité ont été couronnées d'une passe décisive pour Icardi sur le premier but et d'un duel gagné face à Butelle qui a profité à Neymar sur le troisième.

Icardi : voir "homme du match".

Angers SCO (4-2-3-1)

Butelle (3,5) : un match très délicat pour l'expérimenté portier angevin, qui, s'il ne peut pas grand chose sur les deux derniers buts d'Icardi, a auparavant été battu sur deux sorties qui ont coûté des buts face à Icardi et Draxler, et a malheureusement repoussé la tentative de Neymar sur Manceau sur le deuxième but (c.s.c.).

Manceau (5) : le latéral droit du SCO a été un des rares à être un peu en vue pour son équipe sur quelques montées intéressantes, mais trop peu pour réellement inquiéter les parisiens. Malchanceux sur son c.s.c.

Pavlovic (3) : le défenseur bosnien n'a pas tenu longtemps face aux assauts parisiens. Sans parvenir jamais à contenir Icardi, il a vécu un calvaire.

Thomas (3) : la paire qu'il formait avec Pavlovic a pris l'eau. Battu dans l'axe sur le premier but, c'est ensuite surtout du côté droit parisien que sont venus les occasions : sans plus de réussite dans les dernières interventions angevines.

Capelle (2) : laissé sur place par Dagba sur le deuxième but, il a passé une soirée cauchemar : un grand nombre d'occasions ainsi que les deux derniers buts parisiens sont venus ou se sont terminés de son côté.

Amadou (5,5) : un des seuls angevins qui a parfois donné l'impression de surnager : quelques interventions et relances intéressantes. Trop peu toutefois pour résister sur la durée aux parisiens.

Mangani (5) : un match difficile pour le capitaine du SCO, au marquage de Neymar. Il a relevé le défi en tentant et réussissant parfois à imposer son physique. Il a aussi beaucoup souffert comme ses coéquipiers et a fini par être averti pour une charge sur le leader technique parisien. Remplacé par Coulibaly pour les vingt dernières minutes.

Thioub (4,5) : intéressant sur quelques contres notamment en début de match, il a par la suite été beaucoup plus en difficulté. Remplacé par Cho pour le dernier quart d'heure, qui a eu une belle opportunité mais sa frappe a été arrêtée par Rico.

Pereira Lage (4,5) : sa qualité technique a paru parfois pouvoir offrir quelques ballons intéressants aux angevins, mais il a eu trop peu d'occasions pour espérer être décisif. Remplacé par Bobichon pour le dernier quart d'heure.

Cabot (4) : il a peut être eu la meilleure occasion angevine sur un contre en première période, mais sa tentative a été arrêtée par un bon Rico. A quelque peu disparu du match ensuite. Remplacé par El-Melali (60ème), qui a eu quelques situations intéressantes en fin de match.

Bahoken (4,5) : il a tenté, notamment en début de match, d'imposer son physique à la défense parisienne. Il a eu une très belle occasion en se faisant oublier de la défense centrale parisienne en fin de première période. Toutefois trop peu de ballons à jouer pour être dangereux. Remplacé par Diony (60ème), qui a offert une belle opportunité de marquer à El-Melali.