* Coupe de France (FRA) *

Coupe de France - 1/2 finale | Les notes d’OL - PSG (1-5)

Homme du match : Kylian Mbappé (8) : Longtemps frustrant (au minimum) par son attitude soliste et hautaine, son triplé fait une grande différence quand on fait le bilan. Le génie français a été indispensable dans la nouvelle qualification en finale de Coupe de France pour le club parisien, qui plus est chez l’ennemi lyonnais. À 6 jours du retour tant attendu contre Dortmund, il est en forme.

OLYMPIQUE LYONNAIS (4-3-3)

A. Lopes (3,5) : Le portier né à Givors a réalisé quelques interventions (horizontale 6’, sortie de la tête au devant de Mbappé 17’, dégagement avec les poings 75’), mais doit s’incliner à 5 reprises.

L. Dubois (5) : Après un enroulé du droit qui passe à côté (6’), il crée le décalage pour l’ouverture du score. À l’initiative de bons mouvements offensifs, il s’offre même un grand pont sur Neymar.  Un peu moins pertinent derrière. Suppléé par J. Andersen (75’).


Marcelo (5) : L’ex joueur du Wisla Cracovie a encore été largement le meilleur élément défensif en retardant l’échéance par ses sauvetages et autres interventions. Il a tout de même été le joujou de Mbappé à l’occasion de l’action du break (1-3 70’)

J. Denayer (3) : Le capitaine des Gones est dans le dur et sa prestation du jour est loin de rassurer. Sachant qu’il y a peu de solution pour jouer à sa place, il va falloir qu’il se reprenne.

F. Marçal (2) : Le point faible de son équipe. L’ancien pourvoyeur de centres diaboliques a été constamment en retard et son intervention de la main coûte très cher, pénalty + 2ème jaune. Son exclusion doit peut-être rendre service aux siens pour la suite.


B. Guimaraes (5) : Moins omniprésent que dernièrement, il a été plus constant et très important dans l’élaboration des mouvements offensifs tout en se positionnant avec justesse de l’autre côté du terrain.

L. Tousart (3,5) : Il a semblé avoir du mal à trouver sa place tant il a été peu influent.

H. Aouar (4,5) : Un bon début pour le milieu rhônalpin, grâce à ses sorties de balle notamment. Il s’est progressivement éteint.

K. Toko Ekambi (4) : Intéressant dans ses conduites de balle, il offre le but de l’espoir à Terrier. Mais l’attaquant formé au Paris F.C. est rarement passé et ses transmissions ont été la plupart du temps infructueuses.


M. Terrier (4,5) : Il score de près (1-0 11’), puis rate un face à face (31’). Disponible, il a eu du mal à faire la différence. J. Lucas (83’) a fini la rencontre.

M. Dembélé (3,5) : Ce genre de rencontre est difficile pour ce type de joueur. L’ex Bhoy a tenté un beau retourné qui a filé au dessus (57’), pour le reste, il a n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Sorti à la 65’ lors du Rudy Time (changement défensif à 1-2) pour Rafael.

 

PARIS-SAINT-GERMAIN (4-4-2)

K. Navas (6,5) : Toujours juste quand il a été sollicité, le gardien parisien a repoussé la tentative de Terrier (31’), brillé dans le jeu aérien et constamment été performant en dernier rempart.

T. Meunier (4) : Le latéral belge sera absent contre Dortmund pour cause de suspension. Cela doit rassurer Tuchel. Il n’a jamais été dans le sens du jeu.


T. Kehrer (5) : Le joueur formé à Tübingen a joué de sobriété et repoussé les assauts adverses, si peu furent-ils.

Marquinhos (4) : Il n’a pas dégagé de sérénité. Peut-être qu’on devrait songer à l’installer à un poste vu sa dynamique récente.

L. Kurzawa (5,5) : Bien offensivement, il amène le but de l’égalisation (11’), il n’en demeure pas moins qu’il met son équipe en difficulté par ses passes ou ses fautes. Cède sa place à J. Bernat en fin de match (81’).

I. Gueye (6) : En difficulté sous pression, l’ancien Toffee est monté en puissance au fil du temps. Il a été plus haut lors du deuxième acte, à bon escient. Remplacé par M. Verratti (65’).


L. Paredes (4,5) : Le second milieu défensif n’a pas assez dépassé sa fonction ou relancé trop court, même s’il n’a pas ménagé ses efforts.

P. Sarabia (7) : Longtemps le seul à tenter de perforer la défense lyonnaise par ses passes ou percussions, le madrilène a fini par être récompensé d’un nouveau but à la 82’ (1-4).

Neymar Jr (4) : Il ne fait même pas semblant de défendre. Hormis un bon déboulé suivi d’un centre avant la pause pour Cavani, ou un pénalty transformé dont il a le secret bien gardé, il ne s’est bien trop peu illustré.

K. Mbappé (8) : voir ci-dessus.

E. Cavani (6) : Il a comme toujours eu beaucoup d’activité des 2 cotés du terrain, et sa volée du droit (43’) aurait mérité un meilleur sort. Or, le Matador n’a pas marqué et cela compte dans le duel qu’il livre à M. Icardi, qui a pris sa suite (76’).

YSW.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer