Coupe de France - 1/2 finale | Les notes de Montpellier HSC - PSG (2-2, t.a.b. 5-6)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : M'Bappé (8) : il a montré pourquoi il est indispensable au PSG. Sa courte absence ne s'est aucunement ressentie sur son état physique, et il a fait des différences tout au long du match. En appel sur son premier but, ou en dribble sur le second, la défense montpelliéraine n'a rien pu faire. Remplacé par Kean à dix minutes du terme, qui a expédié en tribunes sa seule occasion avant de marquer le 6ème penalty (pas de prolongations prévues ce soir) qui envoie les parisiens au Stade de France.

Montpellier Hérault Sport Club (4-4-2)

Bertaud (6,5) : un bon match du jeune gardien natif de Montpellier. Même s'il n'a pas pu sortir d'exploits sur les deux occasions qui ont amené les buts de M'Bappé comme sur les tirs au but où il a encaissé un 6/6 des parisiens, il a permis à son équipe de rester dans le match en repoussant de nombreuses tentatives d'attaquants parisiens en manque d'inspiration pour le tromper.

Sambia (4) : le latéral droit héraultais a été peu en vue. Il a au moins échappé en partie à devoir marquer M'Bappé du fait d'une position haute (début de match dans une défense à 5) mais n'en a pas profité pour se mettre en valeur, et a été par la suite très peu utilisé, même quand Montpellier s'est révolté. Il est également l'auteur du seul penalty manqué de la séance finale, mettant fin aux espoirs montpelliérains.

Hilton (5) : le patron de la défense montpelliéraine a fait un match sérieux, et aurait même pu être le héros du soir après avoir sauvé sur sa ligne une tentative d'Icardi dans les dernières secondes du match, mais ses kilomètres au compteur sont apparus visibles quand il s'est retrouvé en un-contre-un avec M'Bappé, ce qui a coûté le deuxième but aux joueurs de l'Hérault.

Congré (6) : l'autre défenseur expérimenté du MHSC a fait un match solide et beaucoup comblé les trous laissés par ses coéquipiers, seul le résultat ne valide pas sa performance.

Ristic (4,5) : l'international serbe s'est montré parfois à son avantage sur quelques remontées de balle couloir gauche, et il a même eu une très belle opportunité en fin de match avec une frappe lourde qui a obligé Navas à se détendre, mais il a été trop inconsistant défensivement et a laissé trop d'espaces aux attaquants de la capitale pour aider son équipe.

Souquet (3) : un match à oublier pour celui qui a commencé en défense ce soir, prenant l'eau au marquage de M'Bappé, avant d'être rapidement repositionné milieu droit sans pouvoir apporter quoi que ce soit d'intéressant à ses coéquipiers. Remplacé par Mavididi (5,5) à la mi-temps, qui a évolué entre le poste d'ailier gauche et la pointe montpelliéraine, et qui a eu quelques prises de balles intéressantes et une occasion après s'être habilement retourné face à Marquinhos.

Ferri (4) : le moins en vue des milieux montpelliérains ce soir. Sa passe "décisive" pour Laborde est en trompe l'oeil, il a peu contribué aux offensives et son travail défensif a été limité par la qualité technique du milieu parisien. Averti pour une charge sur Paredes et remplacé par Le Tallec (68ème), qui a eu un peu plus d'impact.

Mollet (6,5) : s'il a souffert en première période comme ses équipiers face à la maîtrise technique parisienne, il est monté en puissance en seconde. Son activité a permis de fluidifier le jeu montpelliérain, et il a été récompensé d'une très belle avant-dernière passe sur le but égalisateur. Averti pour un jeu dangereux sur Rafinha, avant d'être remplacé pour les dernières minutes par Dolly.

Savanier (6,5) : le maître à jouer héraultais s'est donné corps et âme des deux côtés du terrain. Il lui a manqué un peu de réussite devant pour être décisif et son excès d'engagement est devenu excès d'humeur en fin de match, ce qui lui a valu un avertissement.

Laborde (7) : il a été un peu compliqué pour lui de toucher beaucoup de ballons et on l'a surtout vu dans un rôle de premier pressing inopérant face à la qualité technique parisienne, à l'instar des autres joueurs offensifs montpelliérains. Mais il a su convertir en or deux de ses rares occasions : d'un enchaînement magnifique du gauche qui a fini dans la lucarne de Navas, puis d'une passe parfaitement délivrée à Delort.

Delort (5,5) : il a eu bien peu de ballons ce soir, et ce match a pendant longtemps ressemblé pour lui à une soirée à oublier, jusqu'à un dénouement heureux à la conclusion parfaite d'un très beau contre en fin de match, pour l'égalisation.

Paris Saint-Germain (4-3-3)

Navas (5) : le gardien costa-ricain, impuissant sur les deux buts encaissés, a eu par ailleurs assez peu l'occasion de se mettre en valeur, mais a au moins rassuré d'une belle envolée sur une frappe de Ristic. Il n'a pas profité de la séance de tirs au buts finale pour arrêter le moindre tir.

Florenzi (5,5) : il a connu un début de partie très intéressant côté attaque, en exploitant bien quelques boulevards laissés par la défense montpelliéraine, mais il est un peu trop loin de Laborde sur le but de l'attaquant héraultais pour prétendre avoir fait un match plein. Remplacé pour les dernières minutes par Neymar, après l'égalisation montpelliéraine : ce dernier a été averti pour une semelle sur Savanier, et sa frappe contrée a bien failli profiter à Icardi dans les toutes dernières secondes.

Marquinhos (5,5) : le capitaine parisien a été rassurant dans ses interventions, sans briller toutefois ni réussir à empêcher sa défense d'être battue à deux reprises.

Diallo (5,5) : l'ex de Dortmund n'a pas paru particulièrement en difficulté dans le peu de travail qu'il a eu à effectuer, il n'a juste pas pu combler les manques de la défense parisienne ce soir.

Bakker (4) : l'arrière gauche s'est appliqué une nouvelle fois à faire son travail proprement, mais a été trop peu intéressant offensivement (à l'exception d'un bon ballon donné à Kean en fin de match) pour aider son équipe, sans compter que l'oubli de Laborde dans son dos coûte l'égalisation aux parisiens. Averti en fin de match pour un geste d'humeur.

Paredes (5) : le "6" parisien a eu un abbatage assez restreint ce soir, et a moins brillé à la relance qu'à son habitude.

Rafinha (6,5) : le brésilien a une nouvelle fois montré une activité et une qualité technique intéressante, même si celles-ci n'ont pas été récompensées d'un geste décisif (il est un passeur décisif "passif" sur le deuxième but de M'Bappé). Remplacé par Draxler (72ème), animateur inoffensif de la fin de rencontre.

Gueye (7,5) : un gros match encore une fois pour le sénégalais, dont l'activité a été impressionnante. Il a marché sur le début de match notamment, étant le premier récupérateur et le premier relanceur de l'équipe, et se montrant capable de monter le ballon et de trouver des passes très justes pour ses attaquants, l'une d'elles étant convertie en but par M'Bappé. Remplacé par Danilo pour les dix dernières minutes, qui a dû se reconvertir à un inconfortable poste d'arrière droit en toute fin de match suite à l'égalisation montpelliéraine et au remplacement de Florenzi par Neymar.

Sarabia (4) : son activité n'est pas en cause, car il a tenté tout le match de faire des différences sur son côté droit, mais il s'est retrouvé à plusieurs reprises à la conclusion d'actions, et rien n'a marché. Remplacé par Di Maria (72ème), qui a bien trouvé Neymar d'une louche dans la surface pour ce qui a failli être le but de la victoire juste avant le coup de sifflet final.

Icardi (6) : plus impliqué dans le jeu qu'à son habitude, il a permis quelques combinaisons intéressantes, comme celle qui a mené au premier but de M'Bappé, ou encore une feinte inspirée qui a profité à Sarabia. Il manque peut être encore un peu d'énergie pour être décisif, ou de réussite, comme avec sa frappe des derniers instants sortie sur sa ligne par Hilton.

M'Bappé : voir "Homme du match".