Coupe de France – 1/16ème de finale | Les notes de Vannes – Paris SG (0-4)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Mbappé (7,5) :  En possession du ballon en première mi-temps, il a eu du mal à respirer, la faute à une défense vannetaise qui s’est organisée en nombre pour l’étouffer. Il commet quelques imprécisions sur des frappes non cadrées (42’),(54’). Toutefois, fidèle à son statut de joueur décisif, il parvient à mener à bien sa montée en profondeur, lancé par Kimpembe, et remporte sans trop de pression son un contre un face à Pétrel (59’). Il double la mise sur une action offensive amorcée par Verratti qui permet la transmission du ballon vers Simons qui se charge de la transmettre en profondeur au buteur parisien qui ne trahira pas la lucidité qu’on lui connaît bien (71’). Et comme jamais deux sans trois, il inscrit un triplé sur un une-deux intelligemment mené dans la surface de réparation adverse (77’). De quoi entamer cette année 2022 en fanfare. 

 

Vannes (4-3-3)

Pétrel (5,5) : Malgré le score sévère encaissé, il a su montrer malgré tout de belles choses à l’image de cette parade magnifiquement menée en première mi-temps pour contrer Herrera (22’) qu’il enchaîne avec une sortie pleine de détermination (23’).

Bérénice (6) : Principalement centré sur son travail défensif en première période où il a su mettre en lumière sa bonne lecture du jeu, il devient force de proposition en deuxième partie de jeu et tente d’apporter autant qu’il peut à la création d’une animation offensive bien que ses efforts n’ont pas complètement portés leurs fruits.

Lescot (5) : Il commet une négligence de marquage sur Kimpembe qui contribue à l’ouverture du score parisien (29’). Il tente de se rattraper par la suite mais la sentence n’est que plus rude avec 3 buts supplémentaires subis.

Lavenant (5,5) : Des dégagements et relances effectuées avec propreté et un rendu défensif assez correct.

Duclovel (5) : Une prestation entachée par des pertes de balles un peu trop répétitives.

Ngoubou (6) : Un travail sérieux fourni sur le plan défensif  avec quelques retours salvateurs comme celui sur le numéro 7 parisien (20’). Remplacé par Salibur (68’).

Mama (5,5) : Au regard de l’adversaire du jour, lui au aussi a dû s'investir plus que la norme défensivement avec des actions parfois à la limite de la faute à l’image de son retard défensif sur Herrera (4’) et des actions plus encourageantes comme son contre de Mbappé (33’). Remplacé par Quintin (82’).

Yobe (5,5) : Un comportement dans le jeu favorable à la prise de contact avec l’adversaire notamment pour la récupération de balle, un engagement positif mais qui doit veiller à être contrôlé à certains moments comme avec ce tacle glissé pour le moins dangereux sur Mendes (35’). Remplacé par Ebrard (82’).

Daury (4,5) : C’était certainement l'un des joueurs de sa formation sur lequel reposait une grande partie des espoirs. Malheureusement pour lui et son équipe, il n’a pas su produire une prestation à la hauteur des espérances et a manqué de laisser exprimer son football. Des pertes de balles également trop invasives.

Kouassi (5) : C’est lui qui est à l’origine des rares montées offensives dont celle en première période où il aurait pu tenter d'augmenter ses chances de concrétiser s’il n’avait pas persisté trop longtemps dans le maintien individuel de la possession de balle (19’). Une titularisation marquée par une grande frustration. Remplacé par Henry (62’).

Persico (4,5) : Un match difficile. Il est quasiment invisible en première mi-temps. En deuxième période il tente un geste acrobatique sur un coup de pied arrêté sans résultats concrets (46’)  ainsi qu’une tentative devant les cages cependant trop prévisible pour le portier parisien (80’). Remplacé par N'Sondé (82’).

 

 

PSG (4-3-3)

 

Donnarumma (6) : Placé au chômage technique forcé en première période, il est enfin mis à contribution en seconde période mais s’en sort sans grosse surprise indemne, avec néanmoins une très grosse frayeur en fin de match sur un tir qui peut faire débat sur un éventuel but ou non pour les vannetais (84'). 

Dagba (6) : Une performance intéressante sur son côté droit avec une belle implication offensive de par ses montées provocantes sur son couloir, facilité en partie par le manque de rigueur défensive de Kouassi au marquage. Un sérieux également notable sur le plan défensif. 

Kehrer (6) :  Solide dans ses appuis, serein dans ses duels notamment face à Kouassi lors de sa montée en profondeur où il n’a pas cligné d'un œil (19’). Il a également su faire preuve de vivacité dans ses courses (55’). C’est un clean sheet. Remplacé par Bitshiabu (67’). 

Kimpembe (7) : Il a été à la fois buteur sur corner où il a su percevoir la brèche sur mauvais marquage de Lescot en mettant met la tête à genou et dupe le portier adverse (29’), mais aussi passeur décisif pour Mbappé (71’). Comme à son habitude, il assure une qualité défensive élevée. 

Mendes (6,5) : Le latéral gauche a réussi à se démarquer au moyen de sa vitesse dans ses judicieux retours défensifs ainsi que ses coups d'accélération utilisés à bon escient dans ses ascensions vers l’avant.  

Wijnaldum (5) : De la volonté, des efforts à participer à la construction du jeu dans ses placements mais qu’il non malheureusement pour lui pas suffit à produire les effets escomptés à l’image du centre de Mendès mal repris (19’). Remplacé par Ebimbe (62’).

Herrera (5,5) : Le milieu espagnol à mené son match avec l’idée de tenter de prendre la casquette de finisseur en prenant de dos la défense adverse…sans succès flagrants, que ce soit à titre d’exemple sur la tête enroulée de Kimpembe (65’) ou encore sur le ballon de Verratti (69’). Remplacé par Gharbi (81’).

Verratti (7) : C’est lui le maître du jeu dans toute la zone centrale du terrain. L’international italien a dicté à la baguette les mouvements et la circulation du ballon avec une lucidité dans ses prises de décisions de transmission de balle incontestable. Une force de caractère et une ténacité appréciable dans sa lutte pour la conservation du ballon qui lui vaudront d’initier l’action décisive qui se conclura par le troisième but parisien signé Mbappé (71’).

Michut (6) : Beaucoup d'initiatives prises sur le plan offensif et une attitude positive dans sa capacité à se montrer disponible pour apporter des solutions. Il décroche pas mal au milieu du terrain notamment en deuxième partie de première période. A l’approche de la fin du temps réglementaire, il manque de près une tentative qui rencontrera la transversale (84’). Malgré tout, il lui aura peut-être manqué un peu de solidité dans ses appuis pour assurer une meilleure conservation de balle.

Mbappé (7,5) : Voir ci-dessus.

Simons (5,5) : On a eu du mal à le voir en première partie de jeu. En deuxième mi-temps, il se montre un peu plus actif dans l’animation offensive où il parvient à délivrer la passe décisive pour Mbappé (71’). Mais en vu de son potentiel, on aurait attendu du mieux dans son engagement et sa capacité à percuter.

Lire plus