* Coppa Italia (ITA) *

Coppa Italia - 1/2 finale aller | Les notes de Inter - Juventus (1-2)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Ronaldo (7,5) :

Siiiii !! Auteur d’un doublé, CR7 a fait trembler les défenseurs adverses en n’hésitant pas à les presser. Il transforma d’abord un penalty, avant d’enchaîner 10 minutes plus tard avec un tir d’une grande précision pour donner l’avantage aux siens. Remplacé par Morata à la 76e.

 

Inter Milan (3-5-2) :

Handanovič (4) : Une incompréhension totale avec son défenseur dont profita Ronaldo pour s’offrir un doublé. Le portier slovène n’est pas exempt de tous reproches face aux frappes turinoises.

Bastoni (3,5) : Totalement fautif sur le second but de la Juve, il se fait subtiliser le ballon par CR7 qui rôdait par là et qui sentit la fébrilité du jeune défenseur. Remplacé par Pinamonti à la 86e.

De Vrij (4,5) : Incapable de stopper le Portugais dans sa progression, le Néerlandais de 28 ans a trop facilement été effacé par son adversaire alors qu’il était aux abords de sa surface. Pas assez présent sur les centres concédés pour dégager le ballon de la tête ; un domaine qu’il affectionne pourtant d’habitude.

Skriniar (5,5) : Le meilleure défenseur côté Inter Milan. Il a mis en échec un certain Alex Sandro qui n’a donc pas eu l’occasion de pouvoir déborder sur son côté.

Young (2,5) : Ayant provoqué un penalty à la 26ème, il faut dire qu’en plus de son apport sur son côté gauche, l’Anglais a réveillé des Turinois qui n’étaient pas bien rentrés dans leur match. Match vraiment, vraiment compliquée pour lui... Conte décida de le faire sortir à la 66e au profit de Perisič.

Vidal (5) : Très nerveux en raison de la tournure des événements, l’ancien barcelonais a commis des fautes évitables dans sa moitié de terrain ; rendant le match un peu plus haché. Remplacé à la 73e par Eriksen, ce qui ne lui fit pas plaisir...

Brozović (5,5) : Présent au niveau du rond central, le finaliste de la dernière Coupe du Monde a été adroit dans ses dribbles pour pouvoir éliminer son vis-à-vis. Il a d’ailleurs pris constamment le dessus sur Bentancur lorsqu’il se présentait face à l’Uruguayen.

Barella (5,5) : L’habituel métronome des deuxièmes de Serie A a été bien trop peu en possession du ballon pour pouvoir débloquer la situation. Bien qu’il ait participé au travail défensif de manière acharnée, il n’a pu transmettre le ballon à ses attaquants dans les meilleures conditions. Notons tout de même qu’il réussit une passe décisive en début de match, même si la suite fut plus compliquée.

Darmian (5) : Défensivement correct, offensivement en manque de réussite. Tel est le constat que nous pouvons tirer de la prestation du joueur passé par Manchester United. Il a malgré tout égaliser à la 70e, mais c’était sans compter sur les réflexes incroyables de Buffon !

Sánchez (4) : Un nombre incalculable de ballons perdus, mais surtout un raté à l’heure de jeu dont il s’en souviendra pendant un petit moment... Après avoir récupéré la balle assez haut sur le terrain, il n’a plus qu’à conclure. Or, il prit trop de temps pour armer sa frappe et Demiral put empêcher l’égalisation.

Martinez (5,5) : Le très prometteur argentin a eu la bonne idée d’ouvrir le score pour son équipe au bout de 9 minutes de jeu. Malheureusement, malgré ses efforts en attaque comme en défense, il n’est pas récompensé avec cette défaite à l’arrivée.

 

Juventus (4-4-2) :

Buffon (5,5) : Loin d’être à son meilleur niveau, la légende vivante de la Squara Azzurra n’a pas pu intervenir sur la première frappe cadrée du match. Grâce à un bel arrêt en deuxième mi-temps, il conserve l’avantage de son équipe.

Sandro (5) : Pas très en vue, le latéral gauche s’est trop souvent retrouvé loin de son adversaire puisqu’il laissait de biens trop larges espaces dans son dos.

De Ligt (5,5) : Difficile à bouger dans les duels, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam est resté attentif pour ne pas se faire surprendre par Sánchez notamment.

Demiral (6) : Plutôt complémentaire avec son arrière droit, l’international turc a été lui aussi une des raisons pour laquelle Young a été inexistant aujourd’hui. Il sauve les siens in extremis à la 57e avec un détournement de la frappe de Sánchez.

Cuadrado (6) : Profitant de la faiblesse du côté gauche de l’Inter, le Colombien a eu une certaine facilité pour laisser Young et Bastoni sur place. Ses nombreuses montées ont toujours apporté le danger dans le camp adverse.

Bernardeschi (6) : Particulièrement actif sur son côté, il a participé à l’animation offensive de la Vieille Dame en mettant Ronaldo dans de bonnes conditions. Remplacé par Danilo à la 69e.

Rabiot (5,5) : Bien qu’il ait souvent été dribblé avec succès par Martinez, sa faculté à pouvoir couper les trajectoires de passes aux abords de sa surface a fait un bien fou à sa défense.

Bentancur (5,5) : Le milieu Bianconeri a donné l’impression de ne pas se livrer à 100% lors de cette rencontre. En effet, d’un côté il a certes adressé de bonnes passes dans l’entrejeu, mais, d’un autre côté, il a aussi été quelque fébrile face aux dribbles de Brozović entre autres. Remplacé par Arthur à la 76e.

McKennie (5,5) : Son principal atout a été ce soir d’avoir parfaitement combiné avec Cuadrado, en plus d’avoir bien défendu sur Sánchez. Remplacé par Chiellini à la 90e.

Ronaldo (7,5) : Voir ci-dessus.

Kulusevski (4,5) : A défaut d’avoir été pris sa chance ce soir, le Suédois a néanmoins été intéressant de par ses combinaisons avec Cuadrado. Il n’a que 20 ans, mais il a les capacités pour avoir plus d’influence dans ce type de match. Remplacé par Chiesa à la 90e.

Romain Caballero.

Fermer
Fermer