* Coppa Italia (ITA) *

Coppa Italia - 1/8 finale | Les notes de Juventus - Genoa (3-2)

L'Homme du match : Paleari (8) : Malgré le résultat, le portier italien mérite le titre d'homme du match tant il a assuré le spectacle ce soir. Pas aidé par sa défense, il doit s'employer à de multiples reprises face aux attaquants adverses. Il réalise un grand match et permet ainsi à son équipe de croire à l'exploit jusqu'à la 120ème minute.

 

Juventus (4-4-2)

Buffon (5) : A 15 jours de ses 43 ans, Gigi a vécu une soirée difficile. Peu sollicité, il doit s'incliner sur deux des trois tentatives de l'adversaire.

Dragusin (5) : Le roumain, pourtant serein dans l'ensemble, semble oublier Czyborra sur le premier but du Genoa.

Demiral (6,5) : Impérial dans le jeu aérien, le turc n'a rien laissé passer ce soir. Remplacé par Danilo (64').

Chiellini (6,5) : De retour, l'expérimenté capitaine de la Juventus a réalisé un bon match. Solide dans les duels, il maitrise son sujet. Remplacé par Bonucci (64').

Bernardeschi (4) : Les matchs se suivent et se ressemblent pour Bernardeschi. Titularisé dans une position de latéral gauche hybride, il n'a absolument rien apporté.

Wesley (3) : Une journée découverte ratée pour le jeune brésilien, jamais titularisé avec l'équipe A jusqu'alors. Coupable sur les deux buts encaissés par son équipe, il ne risque pas de revenir de sitôt. Remplacé par Ronaldo (88').

Arthur (7) : Positionné à la relance afin d'assurer des sorties de balles propres et faire le lien entre la défense et le reste de l'équipe, le brésilien a rempli sa mission. Il se paie même le luxe de sauver son équipe sur sa ligne dans les prolongations de la rencontre.

Bentancur (6) : L'uruguayen fait une bonne première période. Remplacé par rabiot (45').

Portanova (6) : Déjà apparu à plusieurs reprises avec les A, le jeune Portanova semble trouver ses marques. Dans un rôle très libre, il gêne le Genoa par sa présence entre les lignes. Remplacé par Rafia (77').

Kulusevski (7) : A la fois buteur et passeur, le suédois avait à cœur de démontrer toute l'étendue de son talent. Très percutant il combine à merveille avec Morata. Seul son manque de réalisme dans le dernier geste ajoute une ombre au tableau ce soir.

Morata (6,5) : Dans un premier temps, l'espagnol, très complice avec Kulusevski, a profité de la défense catastrophique du Genoa pour briller. Malheureusement, par la suite, tout comme le suédois, il a trop souvent péché dans le dernier geste.

 

Genoa (3-5-2)

Paleari (8) : (Voir plus haut)

Goldaniga (5) : Mauvais en défense en première période, le défenseur italien parvient cependant à délivrer un amour de centre à Czyborra. Il est monté en puissance par la suite.

Bani (3) : Pas rassurant et trop facilement éliminé, le capitaine n'a clairement pas montré l'exemple aujourd'hui.

Dumbravanu (3) : Perdu et constamment en retard, il laisse d'immenses espaces aux joueurs de la Vielle Dame. Remplacé par Males (97').

Chiglione (4) : Piston droit, la majorité des situations de son équipe proviennent de son couloir. En effet, avec un grand volume de jeu, il malmène Bernardeschi.

Lerager (5,5) : Moins en vue que ses coéquipiers du milieu, le danois fait un match timide.

Rovella (7) : Précis et inspiré, le jeune italien a beaucoup apporté au milieu de terrain. Leader technique, il porte son équipe du haut de ses 19 ans.

Melegoni (6,5) : Intéressant au milieu, il couronne son match par une superbe frappe dans la lucarne de Buffon. Remplacé par Radovanovic (106').

Czyborra (4) : Malgré son but, il ne réalise pas un grand match. Positionné dans le couloir gauche, il laisse beaucoup trop d'espace aux attaquants turinois. Remplacé par Eboa Ebongue (112').

Pjacca (6) : Le croate, prêté par la Vielle Dame, peine à faire la différence en début de rencontre. Puis, petit à petit, il prend confiance et monte en puissance.

Scamacca (5) : Annoncé en partance pour le Piémont, Scamacca, esseulé, n'a pas eu l'opportunité de marquer beaucoup de points ce soir.

Fermer
Fermer