* Coppa Italia (ITA) *

Coppa Italia - 1/2 finale | Les notes de Napoli - Inter (1-1)

Homme du match: Ospina (8): il encaisse un but en début de rencontre, surpris par la déviation d'un de ses coéquipiers sur le tir d'Eriksen. Il se rattrappe bien vite en effectuant pas moins de quatre parades décisives, permettant ainsi au Napoli de maintenir son petit avantage. C'est en grande partie grâce à son travail que les Napolitains décrochent leur ticket pour la finale qui les opposera mercredi à la Juventus de Sarri.

Napoli (4-3-3)

Ospina (8): voir ci-dessus

Hysaj (5): son placement laisse parfois à désirer.

Koulibaly (6): malgré quelques bonnes anticipations, il ne montre pas la solidité qu'on lui connaît. La défense napolitaine est cependant plus convaincante en seconde période.


Maksimovic (6): il remplace Manolas blessé. A l'image de ses coéquipiers du secteur défensif, il est beaucoup plus intéressant après la reprise.

Di Lorenzo (5.5): il est coupable d'une déviation qui surprend Ospina, permettant ainsi aux intéristes de mener au score. Pour le reste, il offre une prestation satisfaisante et est rarement dépassé par ses adversaires.

Zielinski (5): bien moins efficace dans le coeur du jeu qu'à son habitude, il a du mal à retrouver le rythme. Il est remplacé à la 84ème minute par Allan.


Demme (6.5): précieux au milieu de terrain aux côtés d'Elmas, l'italo-allemand n'a aucun mal à suivre les mouvements de ses adversaires.

Elmas (6.5): il réalise une bonne prestation, particulièrement en phase défensive. Il cède sa place à Fabian Ruiz à la 65ème.

Insigne (7): il élimine parfaitement Eriksen pour servir Mertens qui inscrit le but de la qualification. Il se rend disponible pour ses partenaires, particulièrement en deuxième mi-temps, et n'hésite pas à descendre plus bas pour participer à la construction du jeu. C'est Younes qui prend sa place à la 84ème minute.

Mertens (7.5): il a du mal à trouver ses repères en début de match et se montre souvent imprécis. Il arrive cependant au bon moment pour recevoir le ballon d'Insigne et fusiller Handanovic, envoyant ainsi les Napolitains en finale de la Coupe d'Italie. Il gagne ensuite en confiance et propose davantage. Il est remplacé à la 75ème par Milik.


Politano (6): malgré son énorme travail et de bons mouvements pour éliminer la défense intériste, il profite peu de ces situations et se montre moins convaicant que ses coéquipiers en deuxième période. C'est Callejon qui prend sa place à la 64ème.

Inter (3-5-2)

Handanovic (5): le Slovène ne peut rien sur Mertens qui arrive à toute vitesse. Il réalise cependant un match bien moins solide qu'à l'ordinaire, risquant notamment beaucoup face à Politano.

De Vrij (5.5): efficace et solide dans les premiers temps du match, il fait vite preuve de légèreté.

Skriniar (5.5): à l'image de son coéquipier, il commet quelques grosses erreurs de concentration.


Bastoni (6.5): pas toujours serein au début de la rencontre, il fournit tout de même un énorme travail pour harceler les attaquants adverses et récupère un bon nombre de ballons.

Young (4.5): son match comporte trop de lacunes, et notamment des retards qu'il tente de combler avec un surplus d'agressivité qui aurait pu lui coûter une exclusion en début de match. Il est remplacé par Biraghi à la 71ème.

Eriksen (6): son tir dévié permet aux nerazzurri d'ouvrir le score en début de rencontre. Il n'est cependant pas totalement convaincant puisque, malgré une volonté évidente de bien faire, il a tendance à forcer. C'est Sensi qui prend sa place à la 87ème.

Brozovic (6.5): il gère bien le milieu de terrain et réalise un bon travail de pressing sur les Napolitains.


Barella (5): il a un peu de mal à retrouver ses marques au sein du jeu intériste.

Candreva (5.5): il réalise un bon début de match, notamment avec de nombreux débordements qui apportent du danger dans la surface adverse, mais connaît une rapide baisse de rythme. Il est remplacé par Moses à la 71ème.

L.Martinez (5): il offre un bon soutien à ses coéquipiers mais propose trop peu aux abords de la surface. Il cède sa place à Alexis Sanchez à la 81ème.

Lukaku (6.5): toujours dangereux dans la surface adverse, le Belge provoque et se confronte notamment la bonne réaction d'Ospina qui lui empêche de peu de qualifier les siens.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer