Copa Libertadores – Finale Aller | Les notes de Boca – River (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Pratto (8) : L’attaquant n’avait pas le temps, une minute après le premier but du Boca, il envoie une superbe frappe croisée, pour refroidir la Bombonera. Pas loin du doublé, il est au duel avec Izquierdos, et le pousse à commettre un csc. Toujours présent en attaque, il a était un véritable poison pour la défense du Boca.

Boca Juniors (4-3-3)

Rossi (7,5) : Des arrêts décisifs, il avait les mains en feu, avec pas moins de 4 arrêts en première période. Il s’envole sur le coup-franc de G.Martinez dès la 5ème minute, il a ensuite gagné son duel devant Borré à la 40ème. Moins sollicité en seconde période, il a rassuré sa défense sur ses prises de balles.

Jara (6) : Bon match du latéral, une débauche d’énergie indéniable que ce soit dans ses courses que dans ses duels. Malheuresement pour lui il sort sur civière à la 82ème, remplacé par Buffarini (non noté).

Izquierdoz (4) : Un match en demi-teinte pour lui, auteur de plusieurs interventions dans sa surface, il a marqué contre son camp, un but qui peut avoir son importance pour le match retour.

Magallan (5,5) : Sérieux au côté de son coéquipier en charnière centrale, ses interventions et ses couvertures de balles auront permis à sa défense de souffler. Même si, les deux buts encaissés viennent traduire le manque de réussite des défenses, ce soir.

Olaza (6) : Très actif sur son côté gauche, il aura surtout était visible dans ses actions défensives. Des interventions pleine de hargne, comme à la 14ème minute.

Barrios (7,5) : Il avait de l’énergie à revendre. Il aura bien traduit toute la tension et l’enjeu autour de ce match. Toujours présent au duel, il a bloqué de nombreuses offensives adverses, il a aussi des échanges électriques avec Casco.

Nandez (6,5) : Il n’a rien lâché. Assoiffé de ballon, sa capacité physique lui aura permit de récupérer beaucoup de ballons. Outre ses récupérations, l’international uruguayen est à l’origine de beau mouvements, dont un une-deux sur le premier but.

P.Perez (6) : L’expérimenté capitaine du Boca a été précieux dans l’organisation de son milieu de terrain. Que ce soit, pour couper les lignes de passes ou relancer son équipe,  mais il a peut être manqué un peu de justesse technique par moment.

Villa (7,5) : Il a commencé à droite, puis est passer à gauche, une chose est sûr il est à l’aise des deux côtés. Sa vitesse a été phénoménale, notamment à la 49ème, tout comme sa qualité de coup-franc. Toujours à la manœuvre, il a distillé un magnifique ballons sur la tête de partenaire pour le second but dans le temps additionnel de la première mi-temps. Remplacé à la 72ème par Tevez (non noté).

Pavon (non noté) : Il sort sur blessure dès la 26ème, triste pour la pépite argentine. Remplacé par Benedetto (6), une entrée décisive, il est à la conclusion du second but d’une tête, après un bon coup-franc de Villa. Ses combinaisons avec Tévez en fin de match on été intéressante. Mais, il peut s’en vouloir en ratant son duel seul face à Armani à la 90ème. Une occasion qui peut peser lourd dans la balance au match retour, au Monumental.

Abila (7) : Auteur du premier but, après un premier échec face au gardien, il propulse une grosse frappe à la 34ème, bien aidé par Armani. Hormis, ce but il aura livré une prestation intéressante, même si, ses simulations lui auront valu un carton jaune.

River Plate (5-2-3)

Armani (6) : Match compliqué pour le gardien de la sélection argentine, fautif sur le premier but, où il repousse la première frappe d’Avila, il n’est pas assez ferme sur la seconde frappe, où il laisse passer le ballon dans les filets. Plus rassurant dans le second acte, il a sorti une parade décisive, seul devant Benedetto, un arrêt qui peut valoir très chère pour le match retour.

Montiel (4) : Combatif tout au long du match, il a été dépassé par l’enjeu de cette finale. Ses montées n’ont pas été tranchante, il a souvent tergiversé en ratant ses centres, mais il se fait surtout baladé par le crochet d’Avila sur le premier but.

Maidana (6) : Rassurant dans ses interventions, il a imposé son physique sur les attaquants adverses.

L.Martinez (5,5) : Le moins visible des trois centraux, a fait son match, bien que, l’intensité du match et les offensives a répétition l’on un peu déstabilisé. Remplacé à la 58ème par Fernandez (non noté), venu apporté un peu plus de densité au milieu de terrain.

Pinola (7) : Très en vue tout le long du match, il a maintenu sa défense en ordre de bataille. Ses innombrables interventions on tenu son équipe dans le match, comme quoi l’âge n’a pas d’effet sur le défenseur de 35 ans.

Casco (5,5) : Un match physique pour le latéral du River, ses interventions quelque peu rugueuses lui auront valu entre autres, un carton jaune. Il aurait pu s’offrir un but après un boulet de canon à la 58ème, mais sa frappe passe juste au-dessus.

E.Perez (5,5) : Plutôt timide offensivement, il n’aura pas livré une prestation de haut vol, mais il a pesé dans la construction et la relance de son équipe. Remplacé à la 75ème par Zuculini (non noté).

Palacios (7,5) : Des ouvertures précises, un repli défensif intéressant, pour l’espoir du River Plate. Courtisé par le Real Madrid, il a montré ce soir qu’il a beaucoup de talent dans les pieds. Souvent présent dans les relances, il a alimenter avec des bons ballons ses attaquants. Sa superbe ouverture à destination de Borré aurait pu aboutir, mais en vain.

G.Martinez (7) : Tout de suite dans son match, il a apporté beaucoup de danger sur les buts de Rossi. Pas loin d’ouvrir la marque dans le premier quart d’heure sur un coup-franc somptueux, il a récidivé en réussissant une demi-volée dans la surface. Mais, le gardien adverse aura à chaque fois refroidi ses espoirs. Ça aura été un véritable métronome pour son équipe. Préservé par son entraîneur, il est remplacé à la 77ème par Quintero (non noté).

Borré (4,5) : Quasiment fantomatique en seconde période, il a manqué de précision dans les vingt derniers mètres adverse, en première période. Son duel raté à la 40ème et son carton jaune confirme sa soirée difficile.


Et pour ne plus rater aucun match, profitez de cette offre exceptionnelle RMC Sport + BeIN Sports regroupant toutes les compétitions européennes:

Pratto (8) : voir ci-dessus

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.