Coupe du Roi – 1/2 aller | Les notes de Betis – Valence (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Gameiro (7) : Sa rentrée en jeu a absolument tout changé. Valence, jusqu’ici mené 2-0, a retrouvé un second souffle grâce à l’explosivité, la vitesse et le sang froid du Français, d’abord passeur décisif puis buteur en toute fin de match.

Betis (3-5-2)

Joel (6) : Deux buts concédés sur lesquels il ne peut pas grand chose mais surtout une parade déterminante en début de match sur un tir de Rodrigo.

Sidnei (4,5) : Il n’a pas fait preuve d’une grande assurance et perd son duel face à Gameiro sur le second but de Valence.

Bartra (non noté) : Sorti sur blessure, il est remplacé par Javi Garcia (6), qui, sans être brillant, a su se montrer assez solide.

Mandi (6,5) : Malgré quelque transversales ratées en début de match, il a été excellent dans son jeu de passes. Sa volonté de relancer proprement apporte beaucoup offensivement et correspond bien à la philosophie de jeu de Quique Setien. Il a en outre été serein dans ses interventions défensives.

Firpo (5) : Il n’a pas fait un mauvais match mais sa performance reste en-deçà de ses standards habituels: il a été un peu brouillon offensivement et parfois hésitant défensivement.

Guardado (4) : Un ton en-dessous de ses coéquipiers. Assez discret, il a commis quelque erreurs techniques inhabituelles et n’a pas su peser sur la rencontre.

Carvalho (6) : Toujours aussi propre dans ses transmissions, il a également récupéré de nombreux ballons et s’est montré costaud dans les duels.

Lo Celso (6) : Quelque chose se passe quand il touche le ballon. Il a toujours cherché à aller de l’avant et a réalisé plusieurs très belles passes, notamment en direction de Firpo.

Joaquin (6,5) : Il s’est parfaitement adapté à un poste inhabituel de piston sur le côté droit, et a marqué un très joli but sur un corner frappé directement.

Canales (6) : Sa vitesse et sa qualité technique ont posé des problèmes à la défense de Valence, notamment sur les phases de transition. Il a par ailleurs délivré plusieurs très bons centres rentrants et il est à l’origine du premier but du Betis.

Moron (5) : A part son but, sa performance reste très faible: il a touché peu de ballons et n’a pas su peser sur la défense adverse.

Valence (4-4-2)

Domenech (4) : Peu d’arrêts et un deuxième but sur lequel il est fautif. Bref, un match compliqué.

Gaya (4) : Il a souffert face à Joaquin et ne s’est que trop rarement incorporé en attaque.

Paulista (6) : Un match très sérieux de sa part, malgré quelque difficultés dans les relances et un faible pourcentage de passes réussies.

Garay (5) : Moins rassurant, il est notamment en retard sur l’action du premier but du Betis.

Piccini (6) : Moyen défensivement, il a en revanche surpris par des montées particulièrement incisives sur son côté droit.

Cheryshev (4,5) : Un match qui pourrait résumer sa carrière. Très inconstant, le Russe a connu du déchet dans son jeu et n’a eu aucun impact offensivement pendant la majorité du match, mais c’est bien lui qui marque le premier but de Valence qui relance le match.

Coquelin (5) : Il a fait un match correct mais a eu beaucoup moins d’impact que Parejo. Il est remplacé par Kondogbia (6), dont la présence physique a permis à Valence de respirer.

Parejo (6,5) : Omniprésent, il a cassé des lignes par des passes incisives et a été très présent dans les duels tout au long du match.

Soler (4) : Malgré quelque bonnes inspirations et des combinaisons avec Piccini en première mi-temps, il a globalement manqué de tranchant et reste trop irrégulier. Il a baissé de rythme en seconde période en a évacué sa frustration par un tâcle sur Guardado qui aurait pu lui valoir un carton rouge.

Santi Mina (5) : Des appels intéressants et de la présence dans la surface adverse, mais il n’a pas su convertir les occasions qu’il s’est procuré. Remplacé par Gameiro (voir ci-dessus).

Rodrigo (7) : Ses appels sont tranchants, ses prises de balles sont un régal et il est en outre altruiste, comme le montre sa passe décisive sur le but de Gameiro. Il confirme son retour à son meilleur niveau.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.