Homme du match : Carlos SOLER (7,5) : le jeune espagnol de 22 ans, sur le côté droit arrive à prendre de vitesse Jordi ALBA ! s'il vous plait ! à la 33 ème, pour délivrer un centre aux petits oignons sur la tête de RODRIGO pour le 2 à 0. Le milieu droit défend, comme toute son équipe, d'arrache-pied et transforme les quelques miettes du jeu valencien en pépites par des contres dangereux. 11 ans après sa dernière coupe du roi, Valence peut célébrer sa 8ème Coupe du Roi. FC Barcelone (4-3-3) Jasper CILLESSEN (3,5) : trop peu sûr de...

Homme du match : Suarez (7) : On ne l'a pas beaucoup vu dans ce match mais, au final, il est trois fois décisif ce soir. A la 50e, il reprend parfaitement dans l'axe et bon centre de Dembélé venant de la gauche. Sur le deuxième but, c'est sa présence qui force Varane à marquer contre son camp. Enfin, il obtient un penalty qu'il transforme lui-même d'une panenka à la 73e. Il est remplacé par Vidal à la 78e.   Real Madrid (4-3-3) Navas (4,5) : Il sort un centre très dangereux à ras de terre de Dembélé à la 30e. Sinon,...

Homme du match : Gameiro (7) : Sa rentrée en jeu a absolument tout changé. Valence, jusqu'ici mené 2-0, a retrouvé un second souffle grâce à l'explosivité, la vitesse et le sang froid du Français, d'abord passeur décisif puis buteur en toute fin de match. Betis (3-5-2) Joel (6) : Deux buts concédés sur lesquels il ne peut pas grand chose mais surtout une parade déterminante en début de match sur un tir de Rodrigo. Sidnei (4,5) : Il n'a pas fait preuve d'une grande assurance et perd son duel face à Gameiro sur le second but de Valence. Bartra (non noté) : Sorti sur blessure, il...

Homme du match : Benzema (7) : Encore un très bon match du français. Pas de but pour lui, mais une passe décisive pour Vazquez à la 6e sur laquelle il a une lecture du jeu parfaite. Sur contre-attaques ou en phase de possession, il a toujours fait les bons choix. Zéro déchet en première mi-temps avec 100% de ses passes réussies. Il a certainement obtenu le même score en deuxième mi-temps. Quoi de plus ? Un pressing impressionnant pour un avant-centre.   Barcelone (4-3-3) Ter Stegen (5) : Il n'a pas grand chose à se reprocher ce soir. Semedo (6,5) : Un...

Homme du match :  Benzema (8) : Encore un match plein avec un taux de déchet quasi nul. Karim Benzema semble bien de retour aux affaires. Après une première tentative à la 8e, son premier but de la soirée arrive à la 27e, il amorce l'action sur le côté droit de l'attaque madrilène, il vient chercher Carvajal pour le "une-deux", celui-ci lui remet parfaitement, il crochète le défenseur du pied droit et ajuste le gardien du pied gauche. Sublime ! Le doublé arrive à la 43e d'un superbe enroulé qui finit dans le petit filet d'Irairoz, presque un remake...

Homme du match: A. Iniesta (8): Très en jambes ce soir, il n'est bien évidemment pas impressionné par l'enjeu de cette finale et a réussi, par ses prises de balle et son but génial (53'), à ce que le stade entier l'acclame aux cris de "Iniesta ne t'en vas pas !". Sa régularité sur l'ensemble de la rencontre en fait l'homme du match ce soir. Remplacé par Denis Suárez (86') sous une ovation méritée.     FC Séville (4-2-3-1)    D. Soria (4): Celui qui a pris la place de Sergio Rico depuis l'arrivée de Montella n'a pas pu empêcher son équipe d'en prende cinq ce soir. J....

DVi2wVNWAAsFxkh

Homme du match: L. Suarez (8): Auteur d'un très gros match, l'Uruguayen a mené toutes les offensives barcelonaises et a servi ses coéquipiers sur un plateau à chaque fois. Double passeur décisif pour Coutinho et Rakitic, il est clairement l'homme du match. Jaume Domenech (6): Un premier arrêt sur un coup-franc placé de Messi le met en confiance pour le reste du match. Battu sur le but de Coutinho, il n'a pas grand chose à se reprocher ce soir. M. Montoya (5.5): Très sollicité défensivement, il n'a pas fait d'erreur coupable ce soir mais n'a pas été très rassurant non plus. E. Garay (4.5): Laissé...

Image 1 13

Homme du match : Banega (7,5) : Auteur du second but de Séville sur pénalty pour achever son oeuvre, le milieu argentin a rendu une partition parfaite. Totalement écoeurant dans l'entre-jeu pour ses adversaires, il a été présent à la récupération du ballon tout autant qu'à la distribution. S'il a dans un premier temps laissé Nzonzi s'exprimer, il a rapidement repris les rênes du jeu. Tout simplement exceptionnel au coeur du jeu par ses qualités de passe, de conservation et technique, l'Argentin a littéralement marché sur ce match. FC Séville Rico (5,5) : Sérieux et appliqué, le match du portier sévillan a permis au...

TgxhuGp

Patience ! La compétition n'a pas encore débuté, ou aucun match de cette compétition n'a pour l'instant été analysé.