Accueil Autres compétitions

Homme du match: Amine Bassi (7,5): Un but, une passe décisive pour le franco-marocain aligné au poste de soutien de l’attaquant. Des statistiques qui parlent d’elles-mêmes et qui montrent l’influence de Bassi, toujours au départ ou à la fin de chaque action décisive nancéienne. Sa qualité technique, comme sur son but en pivot (21’), et sa vison du jeu avec cette somptueuse passe décisive pour Gueye (80’) d’un ballon piqué, montrent son niveau de jeu au-dessus de la moyenne et laisse à penser qu’il a encore un gros potentiel à exploiter. Pleins de promesses...   Nancy (4-3-3)   B. Valette (6) : Première mi-temps tranquille...

Homme du match : Barbosa (8,5) : Décevant, fantomatique pendant 88 minutes, il est venu délivrer les spectateurs de Flamengo pour leur offrir le bonheur ultime. Jamais dans les bons coups et peu tranchant dans ses appels, il vient pourtant conclure sur une passe de De Arrascaeta. Mais le match de Gabigol a basculé dans l’irréel lorsqu’il a inscrit le but du doublé trois minutes plus tard à la suite d’une erreur défensive. Incroyable dénouement pour le buteur de Flamengo qui offre la seconde Copa Libertadores de son histoire à son club, 38 ans après son premier sacre.   River Plate Armani...

Homme du match: Benjamin Leroy (7): Un match solide de la part du goal de cette formation corse. Il a su s’employer sur les quelques actions dangereuses de Guingamp, notamment à la 58’ ou il repousse une frappe à l’aide de ses deux jambes. Des parades peu académiques qui ressemblent plus à celles d’un goal de handball mais le principal est là: Ajaccio encaisse peu de buts, est la deuxième meilleur défense de Ligue 2 et figure dans le top 3 du championnat. Le renouveau de Ajaccio passe donc par une excellente assise défensive. Leroy y contribue grandement. En toute...

Homme du match : Boisgard (7) : Passeur décisif sur l’égalisation, le milieu toulousain reste sur une bonne lancée. Après sa bonne rentrée à Rennes, il enchaîne avec une nouvelle bonne prestation. Joueur le plus en vue ce soir, il a été de tous les bons coups. S’il a manqué quelques transmissions, la plupart de ses tentatives ont été une réussite à l’image de sa passe décisive pour Gradel. Très inspiré et dynamique dans le jeu, il a largement contribué à ce succès. Remplacé par Sylla (89’).   Chamois Niortais FC Allagbe (4) : Alors qu’il ne peut pas grand chose sur l’égalisation...

Homme du match : McTominay (6,5) : dépassé en début de match, il reçoit un carton jaune dès la 11'. Il s'est ensuite mis en jambe dès l'ouverture du score de son équipe et il s'est mis à faire ce pour quoi il est là : récupérer des ballons et relancer proprement. Une activité énorme au milieu. Un volume de jeu impressionnant et des récupérations de balles à la pelle.  Chelsea FC (4-3-3) Caballero (4,5) : s'il n'y peut rien sur les deux buts, le portier des Blues a réalisé une belle performance. Il a fait les bons choix aux pieds et a même fait une passe décisive sur Batshuayi.  Zouma (5) : en véritable patron, le français a imposé de...

Homme du match : Aguilar (6,5) : Il a profité des espaces laissés dans le dos d’Amavi qui a voulu jouer trop offensif ce soir. Grâce à cela, il a d’abord magnifiquement servi Augustin au sein de la défense phocéenne, avant de marquer suite à un renvoi de Mandanda sur une frappe de ce même Augustin.   Monaco (3-4-1-2) : Lecomte (5) : Pas réellement mis en danger par des marseillais qui n’ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Il se troue sur un centre de Dimitri Payet et marquant ainsi contre son camp. Badiashile (5,5) : Il a bien suivi les déplacements de...

Homme du match: Vincent Créhin (7): Le meilleur buteur de l'histoire du Mans a réalisé un match complet, un véritable poison pour la défense niçoise aux abois. Il ouvre le score suite à une frappe lointaine mal négociée par Clémentia, puis s'offre une passe décisive pour Lemonnier. Il aura été à l'origine des nombreuses occasions de son équipe. Il a été impressionnant ce soir.     Le Mans (4-3-3):   Aymes (non noté): Il est bien entré dans son match, avec une belle parade devant Srarfi. Suite à un coup-franc de Cyprien, il sort parfaitement le ballon. Puis, sur un dégagement, il se blesse...

L’homme du match : Maja (7) : Disponible et premier buteur de la rencontre, il semblait en confiance ce soir décrochant beaucoup et venant aider ses coéquipiers régulièrement. On l’a toutefois moins vu en seconde période. Remplacé par Briand. Bordeaux : Poussin (6,5) : Peu inquiété, il a connu une première apparition tranquille en première période. Au cours du second acte, il a réalisé deux parades décisives. Pablo (6) : Par de bonnes interventions, il a pu bloquer certaines offensives dijonnaises. Koscielny (5,5) : Il aura joué à l’expérience, remportant ses duels et interceptant de bons ballons. Mexer (5,5) : A l’instar de ses collègues...

Homme du match: Jesus Manuel Corona (7): Match intense pour l’expérimenté mexicain. Il a utilisé sa vitesse pour déborder sur son côté. Il a cherché à combiner avec ses coéquipiers, notamment Mbemba. Sa qualité technique, sa vitesse et sa grinta ont permis à Porto de déclencher des contre-attaques très rapides. Corona, sur l’un de ses centres côté droit, délivre une passe décisive à l’attention de Diaz. Son état d’esprit et son sens du jeu et du collectif ont permis à Porto de débloquer le match et de s’imposer face à cette formation de Famalicão qui restait sur quatre succès consécutifs...

Homme du match: Garry Rodrigues (8): Le cap-verdien a réalisé une prestation de haute volée. Aligné sur le côté gauche d’un milieu à quatre à vocations offensives, Rodrigues a utilisé sa vitesse en contre-attaque pour inscrire dès la 11’ de jeu un but splendide qui reflète sa qualité technique exceptionnelle. Puis, tout au long du match, il a continué, avec une facilité insolente, de se jouer de la défense adverse en réalisant notamment une passe décisive pour Tufan. Le cap-verdien a montré le chemin de la victoire à son équipe en inscrivant le premier but du match et a assuré...